L’immobilier était sous-représenté au VivaTech. Quelles conclusions en tirer?
Vincent Lecamus
82

Je me suis fait la même remarque pendant mes 2 jours de présence sur l’évènement. IMO et de ce que j’ai pu voir sur mon parcours d’entrepreneur, l’immobilier reste un domaine avec une inertie immense, sur lequel le défi est non seulement technologique, mais tout autant sur “l’éducation”. Autre aspect à prendre en compte sur les licornes : les modèles immobiliers en place diffèrent énormément d’un pays à l’autre (il suffit de voir Europe vs. EUA), la réplication d’un nouveau modèle est donc compliquée pour beaucoup de startups (3 sur les 4 présentes à la table ronde). C’est forcément moins “attractif” de prime abord qu’un Criteo ou un Blablacar, pour lesquelles je pense que l’adaptation aux cultures locales est plus “abordable”. Mais je suis tout à fait d’accord, l’exposition médiatique des startups du secteur est moins importante de la part des médias grand public (même si Immo 2.0 et d’autres médias font un travail remarquable au quotidien pour communiquer sur tout l’écosystème).

Pourquoi pas s’associer tous ensemble l’année prochaine pour payer notre propre stand commun “PropTech”, sur lequel on animerait ces conférences & workshops liés à l’immobilier ! #ÀMéditer 😉

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.