Notre client idéal*

Dans le vocabulaire de trop nombreux clients, design signifie “superficiel”, ou comme le disait Steve Jobs “du niveau de la décoration”. Si vous êtes de ceux qui pensent cela, vous ne frappez pas à la bonne porte. Pour concevoir le design de quelque chose, quel qu’il soit, nous avons besoin de le comprendre, de voir de quoi il s’agit, de le mastiquer et non pas de le gober d’un seul coup. Beaucoup ne prennent pas ce temps ou ne comprennent pas qu’il faut le prendre, là aussi si vous pensez cela, vous avez frappé à la mauvaise porte.


Voici la liste des choses qu’un client doit comprendre et respecter avant que l’on travaille ensemble.

— Notre client idéal vient nous voir pour régler un problème et est ouvert à tout type de solution. Il ne vient pas avec sa solution toute faite alors qu’il ne parvient même pas à déterminer précisément son problème.

— Notre client idéal considère le design, le vrai comme un investissement et non comme une perte sur le bilan de l’entreprise.

— Notre client idéal correspond à notre éthique et partage nos valeurs.

— Notre client idéal ne nous choisit pas parce qu’il a simplement “besoin d’un design”, mais parce qu’il est convaincu que nous sommes les bonnes personnes pour le faire.

— Notre client idéal accepte notre process, car il comprend que c’est grâce à lui que nous pouvons faire du bon travail et que s’il n’en tient pas compte le travail s’en retrouvera affecté.

— Notre client idéal comprend que nous avons besoin de son expertise concernant son produit ou son service et non en matière de design.

— Notre client idéal nous livre un feedback nous indiquant ce qui ne va pas ou ne lui convient pas et explique autant que possible pourquoi en faisant le lien avec les objectifs définis au début du projet.

— Notre client idéal nous donne clairement son budget.

— Notre client idéal comprend que toute industrie qui nécessite d’allouer une quantité de ressource importante (en l’occurrence au moins 50% de Heury & Heury car nous sommes 2) pour créer du travail sur mesure prend un risque qui doit être minimisé par le versement d’arrhes.

— Notre client idéal comprend que les gens viennent sur son site pour son contenu. Que le design permet seulement de le trouver facilement et de prendre plaisir à l’utiliser mais qu’il ne se substitue pas à lui. Nous ne pouvons pas créer un contenant si nous ne connaissons pas le contenu.

— Notre client idéal comprend que la précipitation mène à des erreurs stupides comme lancer un site rempli de lorem ipsum.

— Notre client idéal comprend que quel que soit le design à créer il y a 2 questions fondamentales à se poser : à qui est-il destiné ? et que met-on dedans ?

— Notre client idéal comprend qu’il est facile d’être impatient avec le processus créatif mais qu’investir suffisamment de temps est primordial pour arriver à un résultat satisfaisant et que devoir s’ajuster est souvent indispensable.


Dans leurs grandes diversités tous les clients ne nous conviennent pas de même que nous ne convenons pas forcément à tous les clients. En tant que professionnels nous veillons à n’accepter que des projets qui sont à notre portée. Aussi nous nous assurons que nous sommes le bon type de designer pour le projet. Les clients avec qui nous choisissons de collaborer définissent notre identité. Notre portfolio raconte une histoire, et chaque client est un nouveau chapitre. Nous essayons de construire sciemment l’histoire que nous voulons raconter.


*La plupart des phrases sont extraites du livre “Métier, Web designer” écrit par Mike Monteiro (@monteiro) (Ed. A book apart) et publié avec son autorisation. Excellent livre que nous vous conseillons vraiment.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.