Pourquoi je me présente aux élections législatives

Je m’étais juré il y a quelques années, de ne plus m’intéresser à la politique, dégouté par l’attitude de certains voulant voler la vedette à d’autres. Déçu du peu de proposition pour les jeunes. Déçu également de la place laissée aux jeunes dans les meeting et les espaces de paroles… Des faire-valoir qui ne sont bons qu’à remplir les photos.

Il y a quelques temps, pour être tout à fait précis lors de la primaire de la droite pour l’élection présidentielle, je me suis intéressé aux programmes des candidats sur la réinsertion des ex-détenus.

La découverte que j’y ai faite m’a poussé à me pencher sur les programmes de tous les candidats qu’ils soient de gauche ou de droite. Tous ont parlé de la façon qui leur permettrait d’endiguer la criminalité. Beaucoup ont proposé la mise en construction de plus de place de prison. On parlait même dans certains programmes d’une augmentation de 35% des places disponibles dans l’administration.

Mais qu’en était-il de la réinsertion dont je vous parle ici : RIEN NULLE PART. Malgré plusieurs tweets. tentant d’invectiver les candidats sur ce sujet, jamais une réponse ne m’a été donnée.

C’est alors que j’ai entendu parler d’A NOUS LA DEMOCRATIE. un mouvement transpartisan qui donne la voix aux citoyens.

C’est exactement ce que je recherchais depuis un long moment, un parti, mouvement (appelez le comme vous le voulez) qui au lieu de faire confiance à des politiques professionnels, donne la parole et est représenté par des citoyens comme vous et moi.

Notre mouvement prône le changement, non pas de constitution (prôné par certains), mais de vie politique. Qu’elle soit moins opaque, moins détachée des réalités, plus ouverte aux citoyens, et qu’elle soit beaucoup plus représentative de ces mêmes citoyens.

La vie politique Française DOIT changer :

Depuis 28 ans (je prends ce chiffre excusez moi c’est mon âge). La France a changé, l’Europe et le Monde également. Et pourtant nos politiques n’ont pas changé.

L’âge moyen en France au 1e janvier 2017 est de 40,2 ans. Celui des député est de 59,6 ans.

Pire : Alors que les moins 18 – 30 ans représentent 10,5% de la population, seulement 1 député (Marion Maréchal-Le-Pen) est agée de moins de trente ans au jour de son élection.

Certains des députés siègent d’ailleurs depuis 1978 et ce sans interruption.

Alors que faire ?

Laisser quelques uns garder le pouvoir pour eux?

Laisser quelques uns décider entre eux ?

Laisser quelques uns faire ce qu’ils veulent?

Laisser quelques uns décider de qui représentera les citoyens?

Laisser la vie politique se professionnaliser?

NON, il est hors de question de n’avoir que des professionnels, des personnes qui n’ont plus pied dans le secteur privé parce que le siège du palais Bourbon est plus agréable que le siège d’un bureau à la Défense.

Je vous propose, A vous habitants de la 11e circonscription de Paris, de reprendre un peu de pouvoir. De changer la manière de vivre la politique pour qu’elle soit moins partisane et plus partagée. Qu’elle soit moins confinée dans une tour d’argent et plus représentative.

Je vous propose de rendre un peu de pouvoir àvotre vote.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.