Comment définir le budget pour débuter dans la reconstitution médiévale?

Tout fan de l’époque médiévale se pose un jour la question de comment concrétiser sa passion à travers la reconstitution. Toutefois, comment et avec quel matériel se lancer? L’argent reste le nerf de la guerre. En effet, le coût de l’équipement peut constituer un frein à la réalisation du rêve. C’est pourquoi nous allons tenter ici de voir ce qu’un “pack de lancement” pour la reconstitution médiévale pourrait coûter.

Il y a différentes manières d’aborder la reconstitution médiévale. La plupart des reconstituteurs s’intéressent d’abord aux aspects militaires ou guerriers du Moyen-Âge. Cette catégorie de l’Histoire vivante réclame évidemment un investissement de base plus conséquent puisqu’elle nécessite l’acquisition de pièces d’armure et d’une arme. Cependant, certaines compagnies de reconstitution vont permettre aux novices d’employer du matériel interne pour débuter. Il est toutefois conseillé de se procurer son propre armement assez vite pour qu’il vous soit adapté. Par contre, si vous voulez débuter, il faudra que vous achetiez rapidement le vêtement civil. En effet, comme je l’avais mentionné dans mon article sur “Comment bien choisir son épée …”, porter une épée alors qu’on est habillé en vêtements contemporains sera beaucoup plus perturbant que d’être “costumé” sans épée à son flanc. Voyons maintenant quels sont les habits qui permettent de commencer la reconstitution et le coût que cela engendre.

Tout comme celui des épées (voir article supra), le prix des habits civils peut grandement varier selon le niveau des détails et des finitions. D’une part, il faut souligner que les reproductions doivent être, idéalement, cousues à la main mais cela fait fortement monter la facture. La plupart des reconstituteurs y sont alors peu regardant. D’autre part, les vêtements nobles sont évidemment plus coûteux que ceux du petit peuple. Toutefois, il y a une “base” à posséder nécessairement. Les sous-vêtements sont blancs. On peut y compter la chainse (ou chemise), longue pour les femmes (50 euros) et plus courte pour les hommes (30 à 40 euros)et les braies pour les hommes (25 euros). Au-dessus de ces sous-vêtements, l’homme portera un pourpoint ou une tunique (50 à 60 euros) s’il reste dans le civil ou un gambison (100 à 250 euros) s’il veut pratiquer du combat. La femme, quant à elle, portera une robe (60 à 80 euros). Les chausses (30 à 40 euros) viennent compléter l’habit masculin en couvrant les gambes. Le tout est terminé par des chaussures d’époque (150 à 250 euros). A noter que toutes ces pièces peuvent varier en taille et en forme selon la période du Moyen-Âge reproduite. Il faudra donc prévoir un budget de 260 à 380 euros pour les femmes et de 260 à 600 euros pour les hommes (les femmes peuvent évidemment aussi être des combattantes mais cela suppose qu’elles adoptent le look masculin). Il faut toutefois noter que les postes les plus conséquents sont ceux des chaussures et du gambison pour les combattants. Ces produits sont plus ou moins chers selon le modèle choisi.

Le matériel de combat quant à lui est plus facultatif puisque, comme je l’ai déjà précisé, celui-ci peut être prêté par la compagnie dans laquelle vous vous impliquez. Je vous conseille, toutefois, d’acquérir certaines pièces qu’il est préférable de posséder à ses mesures. L’épée est l’arme principale du combattant en reconstitution. Il est appréciable d’être à l’aise avec celle-ci sous peine de vous fatiguer plus rapidement. Elle vous coûtera, en général, entre 100 et 300 euros selon le modèle et le niveau de finition. Pour son choix, je renvois à l’article précédemment cité. Les gantelets, protection des mains, doivent impérativement vous aller “comme un gant” précisément puisqu’ils sont les garants de votre sécurité mais aussi de votre dextérité. Ils coûtent entre 130 et 250 euros. Ils ne sont toutefois pas nécessaires car dans un premier temps de simples gants de sécurité en cuir feront l’affaire. La cotte de maille n’est pas non plus une acquisition primordiale mais celle-ci mettra du panache à votre costume et vous protégera un peu mieux que le gambison seul. Son prix tourne autour de 100 à 200 euros selon sa longueur (dépend de la période reconstituée) et de la taille des anneaux. Les plus chères sont faites d’anneaux rivetés et peuvent coûter 300 euros, mais j’y reviendrai dans un futur article. Pour finir, le casque, heaume ou bacinet peut constituer un investissement intéressant. En effet, à votre taille, il ne vous gênera pas pendant le combat. Son coût est de 100 à 350 euros selon le modèle.

Evidemment, ces quelques éléments ne sont que des pistes pour bien débuter. En général, en ce qui concerne le matériel de combat, les reconstituteurs investissent dans une pièce à la fois. Qu’en pensez-vous? Quel serait la pièce d’équipement que vous auriez placée dans cette liste?