Bonjour, Hélène, Ce qui est navrant dans votre commentaire, c’est que vous semblez ne pas avoir lu…
Réinventons La France- MB
11

J’ai bien compris le reste du message de votre article mais je n’ai pu m’empêcher de réagir fortement à ce passage, qui prétend que tout allait bien quand les enfants recevez des “roustes” quand ils se conduisaient “mal” ou avez de mauvaises notes. 
Je suis pour la solidarité entre parent et enseignants mais aussi avec les enfants et non pas à leur détriment. Au vue des connaissances actuelles à ce sujet, dire ce genre de phrase est de l’ignorance et une manière de promouvoir la violence éducative ordinaire (consciemment ou non).
En frappant un enfant tout ce que nous lui apprenons, c’est qu’il est admis de taper pour obtenir ce que l’on réclame. Je ne considère pas ça comme de l’éducation mais comme une marque de faiblesse. Quand on ne sait pas faire autrement.

Cette phrase me choque, d’où ma réaction, et si elle est seulement mal tourné et non révélatrice de votre pensée, je vous conseille fortement de la reformuler.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Hélène Simonetta’s story.