[:fr]Quelab, un makerspace à Albuquerque; Nouveau-Mexique[:en]Quelab a makerspace in Alquerque, New-Mexico[:]

[:fr]

quelab makerspace albuquerque

Si vous connaissez l’histoire de l’Escargot, notre maison ambulante, vous savez qu’elle a commencée dans l’atelier d’un makerspace à Québec, La Patente. Alors que nous commencions notre voyage, nous restions attachés à ce lieu et avons commencé à visiter des lieux similaires sur notre route. Le projet nous a amené récemment à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, afin d’aller à la rencontre du groupe de transition local. Suite au sociofinancement réussi du projet, une des contreparties que nous avions était un sac en toile de jute. Nous avons pu les trouver dans un café de la ville et il nous restait maintenant à les faire. En faisant une recherche, il y avait ici un makerspace et il avait une section couture, c’est ainsi que nous fûmes amenés à découvrir le Quelab, un makerspace étonnant.

Les mardis soir et dimanche soir, l’espace Quelab propose de 19 h à 22 h un Hacknigth, les personnes non-membre peuvent venir visiter l’espace, discuter à propos de l’endroit. C’est un moment où les personnes désirant être membres peuvent venir pour en savoir plus, mais aussi venir utiliser certaines machines pour un coût de 5$. La réunion mensuelle du conseil d’administration venait de se terminer dans l’espace commun 4 personnes étaient encore à discuter et plusieurs autres dans les pièces avoisinantes. Nous nous présentons et expliquons notre projet et l’aventure commence, on nous propose de nous faire visiter le lieu.

quelab makerspace albuquerque

Retour à l’entrée, l’accueil, c’est le musée du Quelab, des membres qui ont laissé des créations, un exemple d’un peu ce que l’on peut faire lorsqu’on est membre de l’organisme. Le Quelab permet de devenir membre sous 3 statuts différents qui définissent le montant à payer mensuellement, mais non pas les droits qui sont égaux à tous. Le statut par défaut est membre de soutien a un coût de 40 $ mensuel et il permet un accès 24h/24 7j/7 aux locaux. Il est possible de devenir membre associé pour un coût réduit de 20 $ lorsqu’un membre du même foyer est déjà membre de soutien. Finalement, une adhésion réduite pour étudiant à 20 $ permet aussi de s’inscrire au Quelab. Il y a actuellement 74 membres soutiens, 8 associés et 16 étudiants pour un total de 98 membres qui permettent de payer à 100 % les frais mensuels du makerspace. Notre guide nous concède que lorsqu’ils ont déménagés dans ce local il y a un peu plus d’un an maintenant, ils ont été chanceux de trouver un tel endroit pour un si bas prix, si proche du centre-ville et si… grand.

Un espace grand, mais bien ordonné ! Dès que l’on rentre dans les locaux on peut sentir l’organisation désorganisée des esprits créateurs qui peuplent ce lieu. Une fois que l’on a passé l’accueil nous arrivons dans la pièce centrale où se déroulent les réunions, activités sociales, le lieu de repas et l’espace Geek. De grands tableaux sont présents dans cette pièce afin de donner un résumé de réunions, les dernières infos et aussi les conseils en vigueur en permanence. Un lieu convivial et loin de tout bruit des machines, un point important pour ce que l’on a pu voir dans les différents makerspace. Ce qui en fait aussi un lieu où les membres peuvent venir travailler simplement sur leur ordinateur s’ils ne veulent/peuvent pas être à la maison.

La visite

quelab makerspace albuquerque

La première pièce que nous visitons jouxtant à cette salle, c’est la salle d’impression. C’était une première pour nous de voir une salle comme celle-ci, deux grandes imprimantes professionnelles pour imprimer des affiches, T-shirt ou tout simplement des plans. La personne nous offrant le tour nous raconte des projets qu’elle a pu mener dans cette salle et encore une fois c’est là que l’on voit que la créativité peut être stimulé par ce genre de lieu. Le fait d’avoir, permet de penser à des choses différentes ; réflexion intéressante quand on essaye de vivre avec moins.

Retour dans la salle principale et direction le fond de la pièce où l’on passe par la cuisine. Plus grande que notre Van, elle ne comporte cependant que des placards, un comptoir, un chauffe-eau et un énorme frigo. Celui-ci est rempli de soda et de produits industriel. La cuisine aura d’ailleurs été le seul endroit où l’on s’est dit qu’il manquait quelque chose. Les produits dans la cuisine, acheter par l’organisme, sont plus une collection de produits junkfood que de nourriture saine. En discutant après notre visite avec les membres présents, ils nous expliquent que le Quelab c’est une plus une action-cratie (due-ocracy), que les choses se font quand des membres veulent prendre la chose en charge. Nous nous sommes imaginés faire la révolution verte dans cette cuisine, mais ce ne sera pas pour cette fois ;)

quelab makerspace albuquerque

Les imprimantes

quelab makerspace albuquerque

Impression 3D

quelab makerspace albuquerque

Lab electronique

quelab makerspace albuquerque

Chambre noire

Passé la cuisine nous passons dans une première salle d’électronique où se trouve une imprimante 3D, puis de passage dans une seconde pièce plus grande, plus fournis. En continuant nous passons devant la chambre noire du Quelab. Tout le matériel nécessaire afin de pouvoir développer ses photos.

Puis nous continuons la visite dans l’espace bois, un atelier d’une bonne taille, mais je suis un peu surpris par la taille de l’atelier, je demande si sa petite taille en comparaison du reste est parce que les membres travaillent moins le bois ici. Non, c’est simplement que c’est l’atelier des outils manuels et l’espace finition… Je comprendrais effectivement mon erreur de jugement dans la salle suivante quand on sera dans le deuxième atelier de bois.

La visite nous amǹera aussi dans une énorme pièce avec une porte garage, elle sert de stockage et d’entrepôt où sont présents des projets en cours, plus gros et quelques trouvailles par-ci par là.

Tout est d’une taille impressionnante dans ce makerspace et c’est agréable de voir autant de monde même pour un dimanche soir, on se dit que c’est un grand espace, mais utilisé et donc bien utile. L’atelier de métal que nous visiterons ensuite continuera sur cette lancée, bien équipé et ordonné, il est rempli de tout ce qu’il faut afin de faire un projet de A à Z

On repassera par la suite près de la salle principale pour aller dans l’atelier de couture, dont je me rends compte que je n’ai pas pris de photos alors que c’est là lors de notre deuxième visite, que nous avons passé tout notre temps. À son côté se trouve la salle en aménagement afin de faire une salle de jeux complètement insonorisé et équipé pour le cinéma.

quelab makerspace albuquerque

Bois

quelab makerspace albuquerque

Métal

quelab makerspace albuquerque

Atelier de métal

quelab makerspace albuquerque

Atelier de bois

quelab makerspace albuquerque

Atelier de travail

quelab makerspace albuquerque

Coupes laser

quelab makerspace albuquerque

Bibliothèque!

quelab makerspace albuquerque

Outils

Des responsables de salles

Le Quelab n’est pas seulement impressionnant par sa taille, mais sa gestion des différents ateliers est un bon exemple à prendre pour tout makerspace. Un atelier collaboratif est un lieu où les gens se rencontrent et s’entraident, cependant pour arriver à des seuils économiques il faut parfois être plus large que ne peut permettre la taille idéale d’une communauté. Alors il arrive que tous ne se connaissent pas, mais que cela n’empêche pas un membre d’utiliser un atelier ! Au Quelab la méthode d’organisation implique que chaque atelier a son responsable, une personne assez impliquée pour être la référente à toutes questions se référant à celui-ci.

Devant chaque porte se trouve le nom et les contacts de la personne responsable, ainsi chaque membre peut écrire afin de poser ses questions s’il a besoin d’aide sur une machine avant de débuter un projet ou s’il avait des questions techniques concernant le local. Dans un atelier collaboratif ce qui va souvent être le problème, c’est l’usure des machines, parfois plus rapide que normal dû à une utilisation incorrecte. Avec ce système, tout membre doit passer par la capitaine de section avant d’utiliser un atelier pour la première fois afin que l’on s’assure du bon usage. Ce qui permet aussi un fonctionnement hyper local s’il y a des décisions à prendre.

quelab makerspace albuquerque

Laser cutter

quelab makerspace albuquerque

Sandblast

quelab makerspace albuquerque

Cinema room

quelab makerspace albuquerque

Découpes laser

Makerspace

La visite du Quelab nous propose encore un exemple sous forme d’adhésion mensuelle, ce semble être un modèle qui réussi. Une fois le seuil critique de membres atteint cela permet de pouvoir entretenir l’équipement et d’avoir des extras. Il y a plusieurs facteurs qui jouent dans ce modèle, car il ne peut y avoir de loyer trop élevé sinon cela prendrait trop de membres pour démarrer. Cependant, comme les fameuses start-up, le Quelab a commencé dans un garage en 2009 avant de se trouver un local en 2010 puis de déménager dans celui que nous visitons l’année passée. Le paiement mensuel semble aussi être une solution pour voir le budget sur du long terme pour voir ce qui est possible ou non. Une réflexion autour d’une adhésion soutien sans utilisation pourrait se faire, car aux dires d’un des membres, certains anciens bien qu’ayant déménagés ou n’étant pas en ville, continuent de payer leur adhésion pour soutenir le projet.

Nous avons essayés de savoir s’il y avait des partenariats avec d’autres organismes, mais cela ne semble pas trop se faire, bien qu’ils essayent d’être présent dans des activités de maker afin de se présenter et d’encourager le monde à devenir membre, ce n’est pas dans la mission de l’organisme. En discutant avec le groupe de transition local, l’idée d’une bibliothèque d’outils voulaient se faire, le Quelab pourrait être un bon lieu. Mais comme dans toute bonne action-acrie, cela prend du monde et l’énergie pour le faire.

[:en]

quelab makerspace albuquerque

If you know the story of the Snail, our traveling home, you know it started in a makerspace in Quebec, La Patente. Doing our journey, we remained attached to this place and began to visit similar places on our route. The project recently brought us to Albuquerque, New Mexico, to meet with the local transition group. Following the successful crowfunding, one of the counterparts we had was a burlap bag. We were able to find them in a cofee in the city and now we had to do them. While doing a search, there is a makerspace here and he has a sewing section, so we went to discover the Quelab, an amazing makerspace.

On Tuesday and Sunday evening, the Quelab offers from 7 pm to 10 pm a Hacknigth, non-members can come to visit the space, discuss about it. This is a time when people wishing to be members can come to find out more, but also come to use some machines for a cost of $ 5. The monthly meeting of the board of directors had just ended in the common area and 4 people were still to discuss and several others in the neighbouring rooms. We introduce ourselves and explain our project and the adventure begins, we are offered to make us visit the place.

quelab makerspace albuquerque

Back at the entrance, the reception is the Quelab museum, members who have left creations, an example of what we can do when we are a member of the organization. The Quelab allows you to become a member under 3 different statutes that define the amount to be paid monthly, but not the rights that are equal to all. The default status is sustaining member at a cost of $ 40 monthly and it provides 24/7 access to the premises. It is possible to become an associate member for a reduced cost of $ 20 when a member of the same household is already a sustaning member. Finally, a reduced student membership of $ 20 is also available. There are currently 74 sustaining members, 8 associates and 16 students for a total of 98 members who pay 100% of the makerspace monthly fees. Our guide concedes that when they moved to this place a year ago now, they were lucky to find such a place for such a low price, so close to downtown and so … huge.

A big space, but well ordered! As soon as you enter the premises you can feel the disorganized organization of creative minds that populate this place. Once we passes the reception, we arrive in the main room, the lounge: where meetings take place, social activities, the place of meals and the geek space. Large paintings are present in this room to give a summary of meetings, the latest news and also the permanent advices. A friendly place and away from any noise machines, an important point for what we saw in different makerspace. This also makes it a place where members can come and work simply on their computer if they do not want to be at home.

Visit

quelab makerspace albuquerque

The first room we visit adjoining this room is the printing room. It was a first time for us to see a room like this, two large professional printers for printing posters, T-shirts or just plans. The person giving us the tour tells us about the projects that they have been able to carry out in this room and again it is the proof that the creativity can be stimulated by this kind of place. Having, allows you to think of different things; interesting thinking when we try to live with less.

Back in the main room and towards the bottom of the room where you go through the kitchen. Larger than our van, it only has closets, a counter, a water heater and a huge fridge. This one is filled with soda and industrial products. The kitchen was the only place where we thought there was something missing. The products in the kitchen, buy by the Quelab, are more a collection of junkfood products than healthy food. Discussing after our visit with the members present, they explain to us that the Quelab is a plus an due-ocracy, that things are done when members want to take charge of it. We imagined doing the green revolution in this kitchen, but it will not be for this time ;)

quelab makerspace albuquerque

Electronic

quelab makerspace albuquerque

Les imprimantes

quelab makerspace albuquerque

Impression 3D

quelab makerspace albuquerque

Chambre noire

Past the kitchen we move into a first electronic room where there is a 3D printer, and then passing through a second room larger, more provided. Continuing we pass in front of the dark room of Quelab. All the material needed to develop his photos.

Then we continue the visit in the wood space, a workshop of a good size, but I am a little surprised by the size of the workshop, I ask if its small size compared to the rest is because the members work less the wood here. No, it’s just that it’s the manual tool shop and the finishing area … I would actually understand my misjudgment in the next room when we’re in the second wood shop.

The visit will also bring us into a huge room with a garage door, it serves as storage and warehouse where are present projects in progress, bigger and some finds here and there.

Everything is an impressive size in this makerspace and it’s nice to see so many people even for a Sunday night, we think it’s a big space, but used and therefore very useful. The metal workshop that we will visit will continue on this momentum, well equipped and ordered, it is filled with all that is necessary to make a project from A to Z

We will then go back to the main hall to go to the sewing workshop, which I realize I did not take pictures while we were there even if during our second visit, it was the room we spent all our time. Aside is the room in development to make a gaming room completely soundproof and equipped for the cinema.

quelab makerspace albuquerque

Bois

quelab makerspace albuquerque

Métal

quelab makerspace albuquerque

Atelier de métal

quelab makerspace albuquerque

Atelier de bois

quelab makerspace albuquerque

Atelier de travail

quelab makerspace albuquerque

Coupes laser

quelab makerspace albuquerque

Outils

quelab makerspace albuquerque

Bibliothèque!

Captain of section

The Quelab is not only impressive for its size, but its management of the different workshops is a good example to take for any makerspace. A collaborative workshop is a place where people meet and help each other, but to reach economic thresholds, it is sometimes necessary to be broader than the ideal size of a community can be. So it happens that all do not know each other, but that does not prevent a member from using a workshop! In Quelab the method of organization implies that each workshop has its captain, a person sufficiently involved to be the referent to all questions referring to this one.

In front of each door is the name and contacts of the person in charge, so each member can write to ask questions if he needs help on a machine before starting a project or if he had technical questions about local. In a collaborative workshop what will often be the problem is the wear of the machines, sometimes faster than normal due to incorrect use. With this system, any member must go through the captain of section before using a workshop for the first time to ensure proper use. This also allows hyper-local operation if there are decisions to be taken.

quelab makerspace albuquerque

Laser cutter

quelab makerspace albuquerque

Sandblast

quelab makerspace albuquerque

tools

quelab makerspace albuquerque

Cinema room

Makerspace

The visit of the Quelab still offers us an example in the form of monthly membership, it seems to be a successful model. Once the critical threshold of members reaches that allows to be able to maintain the equipment and to have extras. There are several factors that play in this model, because there can not be too much rent otherwise it would take too many members to start. However, like the famous start-ups, the Quelab started in a garage in 2009 before finding a local in 2010 and moving to the one we visited last year. The monthly payment also seems to be a solution to see the budget over the long term to see what is possible or not. A reflection around a support without use membership could be done, because according to one of the members, some old ones although having moved or not in town, continue to pay their membership to support the project.

We have tried to find out if there are partnerships with other organizations, but that does not seem to be too much, although they try to be present in makers activities in order to introduce themselves and encourage people to become a member, it is not in the mission of the organization. In discussing with the local transition group, the idea of ​​a library of tools wanted to be done, the Quelab could be a good place. But as in any good due-ocracy, it takes the people and the energy to do it.

[:]


Originally published at Horizon Transition.