Entrepreneurs à vos armes part 2

L’inventaire

I — L’inventaire physique du stock de fin d’année

Messieurs en tant que financiers et chefs d’entreprises, nous avons commencé à affûter nos armes depuis début décembre pour arrêter l’inventaire en stock de l’entreprise. Vous avez pressé les pauvres magasiniers qui se sentaient la mort aux tripes bien qu’ils ne cessaient de produire des inventaires mensuels en collaborations avec les services comptables … pourquoi la mort aux tripes ?

Eh bien messieurs c’est pour la simple raison que l’inventaire annuel, c’est l’heure de la vérité, c’est l’heure de jugement où tout est mis à nue …

Se tenir prêts à la surprise

vous me dites que le stock est informatisé et que vos magasiniers et comptables sont des chevronnés , soit , mais l’inventaire de fin d’année est semblable à la plus belle des filles du quartier qui fait tourner la tête à tous les garçons , y compris ceux qui l’ont courtisée et qu’aucun d’eux n’est vraiment certain de sa vraie tendance , ni de sa valeur réelle … vous pouvez être surpris à tout moment qu’elle pourrait vous glisser entre les doigts … vous vous demandez pourquoi ? Demandez-le à vos magasiniers, à vos comptables et à votre financier … l’inventaire de stock en fin d’année ressemble en quelque sorte à un contrôle fiscal approfondi où même tout en étant bien préparés, il y’a toujours des surprises… qui risquent de coûter de l’argent péniblement gagnée, et où les batailles se faisaient à bâton rompue…

Se salir les mains

Le supplice ne s’arrêtera pas là, vos pauvres magasiniers tout en étant honnêtes et appliqués admettaient mal l’audit … pire encore, ils se faisaient tourner l’estomac quand ils verraient que le grand boss, qui a tourné sa vieille bosse dans tous les départements, se retroussait les manches et y mettait la main au pétrin autant que possible, accompagné d’un arsenal de comptables …

L’ambiance est saine mais le travail est dur …

Chaque vis, chaque boulon, chaque carton et chaque boîte vérifiés minutieusement et référencés par date, par catégorie et où l’erreur n’est pas permise, bien que les professionnels se cachaient derrière le fameux trio « SEOO » sauf erreur ou omission … désolé messieurs, je ne peux pas admettre cette notion d’un professionnel, sinon qu’elle est la différence entre un professionnel et un novice ?

Professionnel, soit, mais … ?

Un professionnel devrait apporter le plus, rétrécir les écarts ; joindre les ponts et m’aider à gagner dix, cent ou mille fois ce que je lui paierais… Un professionnel pour moi, devrait être comme un bon employé un actif important et pas un passif, car à ce moment-là je m’en passe, parce que messieurs je n’aime pas les passifs autour de moi, et ce pour la simple raison, je suis convaincu qu’un membre incurable, valait mieux le couper que de le garder et être enseveli avec …

I ’erreur n’est pas une option

Une erreur dans le chiffrage d’un inventaire de stock pourrait m’induire en erreur vis-à-vis de moi-même « surestimation ou sous-estimation d’un capital immobilisé ajouté à un manque de fiabilité » , vis-à-vis de mes actionnaires « une surestimation du stock se converserait en bénéfice donc en dividendes, en cas de sous-estimation , une réduction sans mobile de la rentabilité de l’investissement » , vis-à-vis de ma compagnie « je ne dois pas jeter les fonds de la société par la fenêtre , mais je devrai fructifier chaque dinar pour promouvoir les finances de l’entreprise pour survivre et faire vivre son personnel … », et en fin de compte une surévaluation ou sous-évaluation du stock risquerait de constituer on problème fiscal et un problème juridique

Dans le premier cas un trop payé ou une évasion fiscale, dans le second on risquerait de distribuer des dividendes fictives, ce qui est pénal …

Faîtes travailler l’arsenal

Messieurs les entrepreneurs & chefs d’entreprises l’inventaire physique est très important , faîtes travailler le financier et tous ceux en corrélation directe avec le stock , car c’est l’élément le plus important et qui jouerait un rôle important dans la détermination du résultat en sus de votre image en tant que chef d’entreprise ou en tant qu’un manager qui a du self-estime et qui se prenait pour une personne qui inspirerait confiance vis-à-vis de son conseil d’administration , de sa compagnie et de son public y inclus clients et tiers …

Telle tenue de stock ; telle compagnie

La tenue du stock faisait partie de l’excellence de votre entreprise, il ne faut jamais opter pour la médiocrité … si la majorité le faisait, faîtes votre manœuvre pour vous distinguer du lot et sortir sain et sauf du marasme économique, car dans les prochaines années, seuls les plus adaptés survivront

Et que tonton Darwin me pardonnerait cette nonchalance de le contredire : la survie n’est plus pour les plus forts mais pour seul & seulement ceux qui ont su s’adapter et exceller aux intempéries et aux périls …

Au revoir nous nous reverrons au prochain article : L’évaluation du personnel