Le jeûne peut sauver la planète de notre empreinte carbone

Adieu empreinte carbone; adieu problème mondial de santé publique

Parce que le jeûne fait moins consommer, l’agriculture et l’élevage sauvage vont diminuer; le transport international de marchandises va diminuer; l’impacte de l’activité humaine sur son environnement va diminuer.

Etant donné que le chiffre d’affaire des industriels va diminuer, il leur sera nécessaire de revenir vers des procédés plus respectueux de l’environnement. Ils devront être plus respectueux envers les producteurs locaux si ils veulent que leurs industries survivent.

La santé publique sera moins affectée car moins de produits chimiques se retrouveront dans nos aliments et donc dans nos corps qui sont aujourd’hui submergés par la tâche de leur absorption.

Cela signifie plus de longévité; plus de santé, même à des âges avancés; cela était fréquent chez les asiatiques et autres sociétés dans le monde avant qu’ils ne se fassent, récemment eux aussi, avoir par la mondialisation.

Et puis, manger moins, c’est aussi générer moins de détritus par foyer. Finies les montagnes de détritus.

Le jeûne revient en force parmi notre savoir collectif. On en entend parler partout. Il y a une véritable conscientisation en marche.

Avec l’effet exponentiel lorsque pratiqué par la majorité, il se pourrait bien que le jeûne sauve la planète de l’empreinte carbone humaine et du problème mondial de santé publique …

Le lecteur est invité à consulter le billet “Les ‘méfaits’ du jeûnepour accéder à une liste des pathologies guéries par le jeûne.

Le lecteur est invité à consulter le billet “Chronologie de la “découverte” du jeûne thérapeutiquepour découvrir l’histoire moderne et scientifique du jeûne.

Le lecteur est invité à consulter le billet “Les effets thérapeutiques du jeûne sur le cancerpour comprendre pourquoi jeûner déclenche un processus de réparation cellulaire.
One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.