Feeling the Story

_
Une rapide présentation…

Hello ! Je suis étudiante en Motion Design à l’école e-artsup Paris où j’effectue ma dernière année de Master. Cette 5ème année est en majeure partie consacrée à la réalisation d’un mémoire initiateur d’un Grand Projet, servant à valider l’année et accessoirement aussi, à enfin empocher ce diplôme de fin d’études.

J’ai rapidement axé mes recherches de mémoire vers des perspectives d‘immersion et d’interaction puisqu’il était important pour moi de penser le Motion Design hors de son support contemplatif pour venir amplifier son experience, et plus largement, le repenser.

Les articles que je posterai dans les prochains mois viendront donc mettre en lumière l’avancée de mes recherches ainsi que de mes différentes pistes de Grand Projets. Passons maintenant à une rapide introduction de mon sujet de mémoire.

__
Des récits émotionnellement intelligents grâce aux nouvelles technologies portatives

Notre façon de concevoir des images en mouvements n’a cessé de changer de formes et de supports à travers le temps, mais son but est lui toujours resté intact: émouvoir une audience. L’émotion est l’une des façons qu’à notre corps de décider ce qui importe. Les meilleurs auteurs et concepteurs savent que l’émotion est une partie vitale dans la manière de raconter une histoire, explique Rosalind Picard, professeur au MIT Media Lab :

“Emotions is one of the way our body figures out what matters. What are the pieces that we need to hold on to. The best storytellers know that emotion is a vital part of telling the story. I think creative content producers have attend to learn for paying attention to emotions of the viewers.” — Rosalind Picard
_ « L’émotion est une des façon qu’a notre corps de décider ce qui importe. Quelles sont les pièces auxquelles nous devons nous accrocher. Les meilleurs auteurs savent que l’émotion est une partie vitale dans la manière de raconter une histoire. Je pense que les concepteurs de contenus créatifs ont un intérêt à être plus à l’écoute de l’émotion de leur audience. »

Cette volonté d’impacter est devenue d’autant plus essentielle pour de nombreux médias face à la saturation d’informations des Internets. Pour citer Benjamin Hoguet, auteur interactif et transmédia, “l’émotion est devenue une véritable monnaie d’échange dans notre économie de l’attention”1.

Nous avons toujours cherché à séduire par la conception, la narration de nos récits mais sans jamais avoir une mesure exacte de cet impact émotionnel, si ce n’est une fois le produit fini et par une mesure imprécise des réactions et des impressions de notre audience. Et si nos technologies étaient capables de ressentir nos émotions ?

On voit apparaître en réponse au constat que nos vies se digitalisent de plus en plus, des technologies capables d’exploiter nos données physiologiques d’une manière assimilable à de l’intelligence émotionnelle: ces technologies ce sont les technologies portatives. Smartphones, montres intelligentes, bracelets intelligents, Google glasses, et bien d’autres, appartiennent à ces technologies qui constituent une extension de notre propre corps et de ses capacités. Elles nous accompagnent au quotidien et tendent à faire parties intégrantes de nos vies. Mais les données physiologiques que ces technologies recueillent, utilisées actuellement dans des applications principalement médicales ou du domaine du bien-être, peuvent également être représentatives de nos émotions, et ce en temps réel. Et si nos appareils étaient capables de réagir de manière appropriée en réponse à nos émotions ?

Dans une ère où la conception devient de plus en plus transmédiatique et où les médias tendent à laisser le contrôle narratif aux spectateurs, est-il possible de créer des récits modulés par les émotions de son audience ?

De quelle manière les nouvelles technologies portatives émotionnellement intelligentes peuvent-elles réinventer le Motion Design ?

J’approfondirai dans les prochains articles cette reflexion en portant ma recherche sur les apports et les enjeux d’une connaissance en temps réel des émotions d’une audience dans le domaine du récit et plus largement celui de la conception artistique. Je m’intéresserai de cette façon au challenge que constitue la mesure d’une notion aussi abstraite que celle des émotions, tant sur le plan sociologique et éthique, que sur le plan technologique. Dans un autre article j’axerai mon étude sur le rôle essentiel que jouent les technologies portatives dans cette connaissance et dans cet accessibilité.

_
1 Émotions et narration interactive / Extrait de la Narration Réinventée, de Benjamin Hoguet