Le Blogging : pourquoi et comment ?

L’idée de cet article m’est venue après qu’une énième personne m’ait posé les deux questions suivantes : “Où trouves-tu toutes ces idées qu’on retrouve dans tes articles ?” et “Comment trouves-tu le temps d’écrire avec toutes les activités que tu dois mener au quotidien ?” Mes réponses à ces deux questions sont toujours : “J’aime lire, observer les gens et le monde qui m’entourent. C’est de là que me viennent la majorité de mes idées” et “J’aime partager. Et de ce que je sais, on trouve toujours du temps pour faire ce qu’on aime.” (demandez aux gens qui regardent Game of Throne, l’Euro, la Copa America et la NBA comment ils trouvent le temps de suivre tout cela, avec toutes les activités qu’ils doivent mener ?)

Habituellement, je m’en arrête là, car mon interlocuteur ne va pas plus loin dans ses interrogations. Je le vois pourtant qu’il n’est pas convaincu, et que, même s’il ne le dit pas, il pense sans doute que le blogging… appelons-le par son vrai nom, la production de contenus sur le web, est une activité réservée à des gens qui en ont le talent (c’est-à-dire d’écrire) ou ceux dont c’est le métier (c’est-à-dire les blogueurs pro). Etant un grand fan de la démocratisation, je me suis dit qu’écrire sur le blogging, selon, comme toujours, ma conception de ce phénomène, pourrait inspirer ceux qui n’ont pas encore vu la nécessité de s’y mettre, et les encourager à sauter le pas. Pour ce faire, je répondrai à deux questions que je pense principales : Pourquoi bloguer ? et Comment bloguer ?

Pourquoi bloguer ?

La réponse à cette première question est, à mon humble avis, toute simple : pour partager. Je crois que c’est de l’envie de partager que naît tout vrai blog. A l’origine, il y a ce sujet qui nous passionne ou cette passion qui nous dévore tellement qu’on a juste envie de la promouvoir, la faire connaître au monde, rassembler d’autres gens autour d’elle, afin de créer une communauté.

On pourrait le faire en allant en parler lors de conférences ou dans tous les lieux où se réunissent les autres personnes aussi intéressées par ce sujet ou cette passion, mais ce serait épuisant. Et puis, nous n’avons pas tous l’art de parler en public, voire de convaincre lorsque nous prenons la parole. Or, avec un blog, c’est tout de suite plus simple. Caché derrière son écran, on s’adresse au monde entier. C’est là la magie de l’écriture. Ceux qui nous lisent n’ont pas besoin de savoir de quoi nous avons l’air, tant que ce que nous publions est intéressant et qu’ils y tirent de la valeur. Même les chats l’ont compris, voilà pourquoi ils sont aujourd’hui les stars du web ;)

Un chat en train d’écrire le prochain article de son blog

Au-delà de cette envie de partager, je pense qu’on blogue aussi pour faire entendre sa voix (entendez ici son avis). Il y a plusieurs sujets qui, sans véritablement nous passionner, nous interpellent individuellement. Et parfois, l’on réalise que personne d’autre n’en parle, ou que ceux qui en parlent le font mal, et cela nous fait mal. Alors, pour ne pas demeurer passif et laisser le mal se poursuivre, l’on prend sa plume… pardon, son clavier plutôt, et l’on en fait une arme pour, soit dénoncer, soit éclairer. Et plus l’on écrit sur le sujet, plus l’on se passionne pour lui. Et, naturellement, l’on draine vers son blog d’autres gens aussi intéressés par le sujet, des gens qui, parfois, n’avaient pas le courage nécessaire pour en parler, ou n’en voyaient tout simplement pas l’intérêt.

Il y a sans doute d’autres raisons de bloguer, mais je pense que ces deux-là les réunissent toutes. Certains me diront peut-être “on blogue aussi pour gagner de l’argent”, ce qui n’est pas faux (certains le font), mais je pense que bloguer pour cette raison-là, c’est tuer son blog avant de l’avoir créé, car, pour générer de l’argent grâce à son blog, il faut attirer un maximum de lecteurs, or, pour ce faire, il faut les intéresser. Et, même si beaucoup passent le clair de leur temps à regarder des vidéos de chats (comme moi), les internautes ne sont pas pour autant dupes. Ils le savent toujours lorsqu’on essaye de se foutre d’eux ou de les manipuler. Ne bloguez pas pour l’argent. Bloguez pour vous-mêmes, et l’argent sera l’un de vos plus fidèles fans ;)

Comment bloguer ?

Ma réponse à cette question est totalement subjective. Remarque : j’ai dit ma réponse. Je pense qu’il n’y a pas de règle en soi sur la manière de bloguer. Bien entendu, pour gagner de l’argent grâce à son blog, il y a certaines choses qu’il faut faire, et là, c’est tout à fait normal de chercher à connaître ces choses, mais pour bloguer tout simplement, je ne pense pas qu’il y ait de règles à suivre. Voilà pourquoi, selon moi, les gens qui disent donner des cours de blogging sont des charlatans. Prenez plutôt des cours d’écriture, si vous souhaitez vous former au blogging. Pour le reste, allez-y au feeling. Nous pouvons tous parler du même sujet, mais nos approches seront différentes. Certains préféreront l’approche drôle, tandis que d’autres choisiront celle plus sérieuse, avec des citations ou des statistiques ou je-ne-sais-quoi d’autre à l’appui. Au final, ce sont les lecteurs qui décideront si votre contenu vaut la peine qu’ils y passent du temps, et s’il mérite d’être partagé.

Le seul conseil que je puis donner à ce niveau, c’est le sempiternel conseil que donnent tous les blogueurs qui n’ont pas abandonné et qui ont connu le succès grâce au blogging : écrivez sur ce qui vous passionne. Ce peut être vraiment n’importe quoi. J’ai dernièrement découvert le blog d’un américain qui écrit exclusivement sur son chien. Vous imaginez? Le type nous raconte les aventures de son chien, et pourtant, je me suis surpris à lire plus d’un article.

Il y a des blogs qui parlent de cuisine, d’autres de cheveux naturels, de citoyenneté, de musique, d’entrepreneuriat, de mode, de célébrités, de littérature, d’aviation, bref, de tout ce que vous pouvez imaginer. Il ne s’agit pas d’un monde fermé où, en y arrivant, il faut obligatoirement choisir l’un des sujets proposés. Sentez-vous libre d’écrire sur tout ce que vous voulez, mais écrivez au moins sur ce que vous aimez, car c’est la seule manière de tenir sur le long terme.

En 2013, lorsque j’ai créé mon troisième blog, un ami m’a dit qu’il espérait que je pourrais tenir sur le long terme, car, lui avait fini par arrêter parce que c’était épuisant. Personnellement, je n’ai toujours pas vu l’aspect épuisant du blogging. Je pense qu’il le devient lorsqu’on devient strict avec soi-même, et que l’on se dit par exemple que l’on doit forcément écrire 3 articles dans la semaine. L’on se met à chercher l’idée du prochain article, et lorsqu’il ne vient pas, c’est l’angoisse.

Selon moi, c’est la mauvaise chose à faire. Il faut se souvenir qu’au début de cette aventure, il n’y avait que vous. Les lecteurs sont venus parce que vous étiez vous, c’est-à-dire sans fards, authentique. Alors, lorsque vous n’avez pas de nouvelles idées, n’écrivez rien. N’angoissez pas. Les idées viendront d’elles-mêmes. Le blogging doit être amusant, sinon il ne vaut pas la peine que vous y passiez votre temps. En ce qui me concerne, je blogue depuis 2007, et je me suis toujours amusé en le faisant. Pourtant, si vous me posiez la question, je vous dirai que je ne suis pas un blogueur. Parce que, habituellement, avec le titre viennent les responsabilités. Et je tiens trop à ma liberté, dans le domaine de l’écriture en particulier, pour être enfermé dans un tel titre.

J’espère que cet article vous poussera à créer un blog ou vous partagerez avec nous votre passion. Et si tel est le cas, je serai ravi de le savoir et d’avoir le lien vers ce blog. Sinon, si vous avez déjà un blog, laissez en commentaire le lien et j’irai y faire un tour ;)

Si vous avez apprécié cet article, pensez à le partager avec d’autres. Et un like de votre part sur le petit cœur en bas à gauche, me fera grand plaisir.

Like what you read? Give Ibuka Ndjoli a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.