Boss, il faut que je vous parle

Inutile de dire que depuis que vous êtes enceinte, vous rayonnez de bonheur intérieur et extérieur mais avez-vous penser à mettre au courant votre employeur ? Dans quelques mois, votre corps va se métamorphoser et la silhouette de femme enceinte va se dessiner de plus en plus. Vous entendrez sûrement les incontournables phrases :

- “ Dis donc je trouve que tu te laisses aller depuis quelques temps, tu n’aurais pas grossi ? ”
-“ T’y va pas avec le dos de la cuillère avec le Nutella, fais attention à ta ligne Gertrude ”
-“Faudrait penser à te remettre au sport ! “

Dites STOP aux impitoyables bruit de couloir et clarifier votre situation dès que vous en ressentirez le besoin.

Sachez qu’en matière de loi, il n’existe pas de délai légal préétabli pour annoncer votre grossesse à votre employeur et une salariée ne peut pas être sanctionnée pour l’avoir caché. En revanche, il doit être averti de votre congé maternité et de sa durée via un certificat médical que vous transmettrez au service RH de votre entreprise par lettre recommandé ou remise en main propre.

En tant que Mum2Twins, je vous conseillerai de l’annoncer au cours du 3ème mois. Il n’est pas sans rappeler que le premier trimestre de grossesse est assez délicat, nous avons toutes des craintes pendant cette période. C’est pourquoi, il est préférable d’attendre un peu que petit haricot magique ait bien fait son nid. Sachez mesdames qu’à l’annonce de votre grossesse, vous pourrez bénéficier de certains « privilèges ». En effet, vous bénéficierez de certains allégements selon votre convention collective et le droit du travail.

À présent que vous avez toutes ces informations, vous vous demandez sûrement quelle est la meilleure manière de l’annoncer ?

Bien entendu, tout dépend de votre situation personnelle… Si vous venez de débuter votre boulot, si vous avez moins de 3 mois dans votre entreprise ou bien encore si vous êtes en période d’essai… Une chose est sûre, votre contrat ne peut être rompu sous prétexte que vous êtes enceinte car il s’agirait à proprement parler d’une discrimination.

Annoncer cet heureux événement ne doit pas vous tracasser, ne vous en faites pas des films. Allez-y franchement en restant vous même et vous verrez que les choses se passeront bien ;)

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.