Nous vivons un nouveau siècle des lumières (Part.1)

Indigo
Indigo
Apr 13, 2019 · 6 min read

Un Mouvement d’éveil collectif grandit à travers le monde. Pleine conscience, méditation, empathie, amour, spiritualité sont des mots devenus courants dans notre vocabulaire. Pourtant par le passé d’autres mouvements humanistes” ont grandi puis disparu car n’ayant pas réussi à entraîner avec eux suffisamment d’engouement pour établir un véritable changement de paradigme.

Parmi ces mouvements, citons les Vander Vogels initiés en Allemagne dans les années 1920 (dont Hermann Hesse était l’un des grands penseurs) qui plus tard ont donné lieu au mouvement hippies des années 1960 ou encore plus récemment la montée de la conscience environnementale des années 1990.

Mais tous ces mouvements qui ont appelé au changement de système n’ont qu’assez peu impacté ce dit système. Il est peut-être un peu tôt pour conclure à l’échec du mouvement environnementaliste mais la lenteur des décisions, le non-respect des engagements de réductions des Gaz à Effet de Serre (rappelons que le protocole de Kyoto date de 1998), le récent départ des Etats-Unis de l’accord de Paris, et au final la relative faible mobilisation des citoyens pour une consommation plus responsable sont autant d’indices quant à la difficulté de ce mouvement actuel à percer.

Dans l’histoire proche, un seul mouvement de pensée a réellement su proposer un nouveau paradigme et emporter l’adhésion des peuples pour changer durablement la société. Il s’agit du siècle des Lumières.

Aujourd’hui beaucoup s’accordent et penser que nous vivons un nouveau siècle des Lumières. Satish Kumar lors d’une conférence à Paris en octobre dernier a évoqué la nécessité d’une nouvelle Révolution Française sur la base d’une nouvelle trinité: Liberté — Egalité — Fraternité devenant Terre, Âme et Communauté (Soil, Soul and Society en anglais).

Même s’il faut éviter toute vision romantique de la Révolution Française; qui a eu aussi son lot de violence et d’excès; le projet proposé par Satish Kumar est particulièrement intéressant et nourrit l’idée selon laquelle que serions en train de vivre un nouveau siècle des Lumières.

Alors prêtons nous à l’exercice et étudions plus en détail ce qui a fait que ces philosophies des Lumières ont réussi à transformer la société en profondeur.

Le but? Comprendre les mécanismes et les leviers de ce changement de paradigme pour nourrir ainsi le “mouvement mindful’ actuel car celui qui connaît le Passé et regarde avec lucidité le Présent peut espérer transformer durablement le Futur.

Aussi après une première partie où l’on tirera des ponts et des comparaisons entre le siècle des lumières et notre époque, nous nous attarderons ensuite à définir des lignes de forces et axes de travail pour contribuer à l’avènement du mouvement actuel.

Anatomie du siècle des lumières

  1. Un peuple sous tension

Le règne de Louis XIV est marqué par l’apogée de la monarchie française. L’aristocratie jouit du libertinage et d’une France prospère sur le dos des colonies et du peuple. Mais à la fin du règne de Louis XIV, la France enchaîne les guerres (et les défaites) ainsi que les famines et les émeutes en interne. C’est donc dans un contexte de très hautes tensions, où le peuple est en totale rupture avec le système en place, que s’inscrit le siècle des Lumières. Voltaire racontera d’ailleurs qu’à la mort de Louis XIV le long du cortège funèbre, les gens buvaient, riaient et chantaient.

La montée actuelle des nationalismes et mouvements contestataires d’extrême gauche à travers le monde moderne traduit une véritable défiance du peuple fasse au système en place. Le libéralisme n’est plus l’horizon indépassable qu’il était au 20e siècle. La prospérité économique qui devait répondre aux grands enjeux de notre civilisation, réduire les inégalités est par conséquent permettre aux peuples d’accéder au bonheur est clairement remise en cause. C’est donc un contexte contemporain très proche de celui de l’époque notamment dans la perte de confiance du peuple pour le système et la volonté de chasser les élites, jugés responsables de cet échec.

2. Avancée de la science

Rappelons que le siècle des Lumières est avant tout le siècle de la raison et de la science avant d’être celui de la Liberté et des Droits de l’Homme. Il serait fastidieux d’énumérer l’ensemble des découvertes du siècle des Lumières mais là encore la similarité entre nos deux époques est assez troublante. Et il est intéressant de voir que les immenses progrès de la science au 18e ont eu conduit à repenser totalement la place de l’Homme et sa représentation du monde.

Newton fin 17e avait énoncé la théorie de la Gravitation Universelle. Le 18e siècle, quant à lui voit naître les premières théories de l’évolution (par (J-B Monet, bien avant Darwin), l’autorisation des publications de Galilée affirmant que la terre tourne autour du Soleil et non l’inverse, la découverte des énergies positives et négatives (protons et électrons) ou encore la généralisation des systèmes de mesures.

Si aujourd’hui ces théories sont acceptées par tous, d’autres avancées scientifiques chamboulent nos systèmes de croyance actuelle. L’intelligence artificielle pose la question de la conscience, la mécanique quantique celle de la matière, les avancées sur les multi-univers ou les expériences de ‘Near Death Experience’ la question de la réalité, de l’information voire de l’âme.

3. Émergence d’une pensée de la raison et de la liberté

Les Lumières souhaitaient imposer la raison et les sciences en opposition à l’obscurantisme religieux et aux superstitions. Elles défendaient la liberté de penser et de croire mais aussi de commercer. Voltaire, Rousseau et Diderot étaient des libéraux dans le sens ou ils revendiquaient la liberté de l’individu comme un Principe Fondamental.

Séparation des pouvoirs, liberté de penser, foi dans le progrès et l’individu, droit au bonheur et l’égalité sociale, voilà les principaux piliers des philosophies des Lumières.

Bien que ces principes fondateurs restent les piliers de notre système de pensée actuelle, notons que le mouvement actuel ne préfère pas la liberté totale de l’individu au détriment de la communauté. Bien au contraire, ce mouvement nous rappelle à quel point nous sommes interdépendants et partie intégrante d’un écosystème. Si Les Lumières séparaient, aujourd’hui nous cherchons à réunir. La pensée linéaire du Monde au 18e siècle fait place à une pensée systémique, ou holistique. Tout est dans tout. Et ceci est bien un changement de paradigme.

4. Formulation et diffusion de cette pensée

La diffusion des idées a été primordiale à la réussite du mouvement des Lumières. Ce mouvement philosophique est apparu dans un contexte très particulier où l’on pouvait diffuser ses idées facilement. Le 18e siècle voit ainsi la naissance de l’opinion publique, l’arrivée de la presse, la démocratisation de la littérature, l’émergence de lieux de rencontre. Ainsi la pensée des Lumières ne se fait pas à la cour, mais dans les salons, les clubs et les cafés, à travers les romains, la presse, les voyages et bien sur le rédaction de l’Encyclopédie du Savoir.

Non seulement la pensée des Lumières étaient puissante en elle-même mais son mode de diffusion a clairement contribué à son succès. Les philosophes des Lumières ont fait un travail considérable d’éducation et de vulgarisation auprès de tous; sachant parfaitement exploiter les moyens de communication considérables de l’époque.

Il est alors inutile de pousser la comparaison plus loin tant il est convenu que nous vivons dans une société de l’information et de la communication. Les plateformes média et réseaux sociaux sont à la portée de tous, bien plus accessibles encore qu’ils l’étaient à l’époque. Ils sont en revanche — et de mon point de vue — très largement sous-exploités par les penseurs et acteurs du changement du mouvement humanistes. Et c’est un point d’ailleurs sur lequel je reviendrai dans la partie 2.

5. Robespierre vs Adam Smith. Qui a gagné?

Ce panorama -bien que très court- serait incomplet si nous ne parlions pas de l’après Lumières. Au début du18e siècle, la France est alors 1ère puissance mondiale mais cède progressivement sa place au profit de l’Angleterre (en vendant le Canada et l’Inde notamment). Le siècle des lumières s’achève donc en Europe par deux faits majeurs qui vont changer le monde pour les 200 ans à suivre.

D’un côté, en France, la révolution française de 1789, avec le soulèvement du peuple contre la monarchie et l’émergence de la République ainsi que la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen.

Mais de l’autre, en Angleterre, une monarchique qui se maintient en composant avec les Lumières et l’émergence des théories économiques libérales (free market) par Adam Smith, entre 1776 et 1789, qui marquent le début du libéralisme tel que nous le connaissons.

En conclusion, et si l’on en croit la prédominance du système libérale ainsi que la diffusion de la langue anglaise comme 1ère langue parlée au monde; il est légitime de dire que les Lumières ont certes nourrit la pensée humaniste des Droit de l’Homme mais aussi permis au système libérale de s’imposer.

Indigo

Written by

Indigo

Indigo is a community of Artists, Doers, Entrepreneurs, Change Makers who believe in doing well by doing good. www.indigo.foundation

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade