Décès de Mawda: la récupération politique continue

www.infobelge.com

Après la co-présidente d’Écolo, Zakia Khattabi, qui accusait le Gouvernement fédéral d’une responsabilité dans la mort de la petite Mawda, c’est désormais le Délégué général aux droits de l’enfant, Bernard De Vos, qui met en cause le Gouvernement fédéral. En effet, dans un communiqué, il écrit “cet enfant victime de l’exil forcé de sa famille, des politiques migratoires détestables et de l’emballement sécuritaire à l’égard des migrants”. Puis, il exprime “son immense peine” (qu’il soit atterré ou bouleversé par la situation on le comprend, mais comment peut-on exprimer une immense peine par rapport à quelqu’un qu’on ne connaît qu’à travers les médias ?). Et, “sa consternation face à l’enchainement des évènements”, alors qu’on ignore encore ce qui s’est passé. Et de conclure son long communiqué en écrivant qu’il “reste particulièrement attentif à la situation inquiétante de nombreux enfants, que l’exil dépouille injustement de leurs droits et expose à des violences épouvantables, aussi dans notre pays”, des paroles absolument scandaleuses qui généralisent une situation particulière et qui donnent l’impression que leurs droits sont supérieurs dans le pays qu’ils ont quitté ! Bref, le Délégué général aux droits de l’enfant, qui n’a jamais manifesté la moindre sollicitude pour les victimes du terrorisme, a encore une fois perdu l’occasion de se taire.

Source: infobelge.com

Like what you read? Give info belge a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.