La migration va-t-elle faire tomber Angela Merkel ?

En vue de la préparation d’un sommet européen crucial sur le sujet des migrations ces jeudi et vendredi, la chancelière allemande Angela Merkel estime à juste titre que le destin de l’Europe se joue sur ce thème.

Mais là s’arrête sa clairvoyance.

En effet, Mme Merkel a répété au parlement allemand que le tout-sécuritaire et le « chacun pour soi » ne sont pas la solution. « Soit nous trouvons une solution de manière à ce qu’en Afrique et au-delà les gens aient le sentiment que nous sommes guidés par des valeurs, et que nous prônons le multilatéralisme et non l’unilatéralisme, soit plus personne ne croira à nos valeurs, celles qui nous ont rendus si forts. »

Elle s’est néanmoins rangée à l’idée que le migrant doit être renvoyé dans le premier pays d’accueil soulignant que ce n’est que le début d’une solution.

Bon an mal an, la chancelière se positionne donc dans une posture naïve qui n’entraînera jamais l’adhésion des pays européens, de plus en plus nombreux, prônant une grande fermeté sur le dossier de la migration.

Il est possible aussi qu’elle accélère la crise gouvernementale en Allemagne avec son allié bavarois de droite, la CSU, et son président (et ministre de l’Intérieur) Horst Seehofer. Ayant déclaré récemment à propos de Merkel « Je ne peux plus travailler avec cette femme », le ministre Seehofer a menacé, faute d’accord, de refouler à la frontière allemande tous les migrants enregistrés dans un autre pays d’accueil.

Or l’apport de la CSU est mathématiquement indispensable au maintien de la majorité au pouvoir en Allemagne avec le SPD.

Chute d’Angela Merkel en vue ?

Like what you read? Give info belge a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.