ISABELLE ROUX-BUISSON : « TROUVER LES MOTS JUSTES » — Paroles de Leader - Épisode 3

Management positif et recompensation : Isabelle Roux-Buisson dévoile les 7 outils à maîtriser. 2ème Partie .

« Transmission de sa passion et sublimation du projet , sécurisation, management positif et recompensation, pilotage de la performance, sanction des hors-jeux sont les facteurs clés de motivation judicieusement combinés par Didier Deschamps pour conduire son équipe à la victoire », affirme Isabelle Roux-buisson. Elle s’appuie là sur sa vaste expérience de Senior Exécutive internationale et de membre de plusieurs Conseils d’Administration, ainsi que sur l’étude qu’elle a récemment consacrée aux leçons de leadership prodiguées par le coach lors du Mondial de Football 2018.

« Cela ne suffit pas : il importe également de trouver les « mots justes », ceux qui entraînent l’équipe à « tout donner et ne rien lâcher, ensemble, tous ensemble » confie également Isabelle Roux-Buisson.

Le 1er épisode de sa série « Trouver les mots justes », sur les thèmes transmission de sa passion, sublimation, et sécurisation, pointait vers quelques-unes des paroles de leader employées par Deschamps à ces occasions.

Elle a dans l’Épisode 2 dévoilé les 7 outils clés de la Recompensation et couvert les 4 premiers : Paiement systématique du Travail, Entretien de Remotivation, Relation Extra-Technique, Délégation et autonomie.

« J’aborde maintenant le Séquencement du Temps, et clôturerai avec lui ce volet Management positif et Recompensation.» relate Isabelle Roux-Buisson.

Séquencement du temps : assurer la longévité et l’efficacité de l’effort

Un Séquencement du Temps parfaitement huilé introduit selon Isabelle Roux-Buisson les rythme et rites nécessaires à la bonne gestion de l’effort dans la durée. Ces derniers permettent d’éviter un sentiment de lassitude, tout en jouant sur le fait qu’un individu est plus attiré par la conquête que par la victoire. Les grands leaders :

- Séquencent l’objectif en petits objectifs (étapes),

- Lancent l’équipe à leur conquête, (pour ne pas faire sentir l’effort dans l’action)

- Font le bilan de l’action (pour faire sentir l’effort après la victoire),

- célèbrent la réussite, ou tirent les leçons de la défaite

- …puis se concentrent sur la préparation de la prochaine étape, identiquement orchestrée.

Deschamps pratique cette méthode . Les étapes sont :

- énoncées clairement : « prendre chaque match l’un après l’autre », « gagner chaque match de la préparation » « finir 1er de la qualification », « gagner, continuer à gagner et toujours gagner »,

- lancées par les causeries d’avant-match, confortées lors de celles de mi-temps,

- conclues par le discours d’après-match, ainsi que par la célébration s’il y a lieu des victoires dans le bus du retour à Istra.

- Suivies d’une remise au travail et reconcentration rapides pour se préparer pour le prochain match.

Il connaît l’importance de cet enchaînement et peaufine soigneusement chacune de ses allocutions.

« Les techniques de séquencement sont couramment utilisées en entreprise, déclare Isabelle Roux-Buisson. Les discours qui les accompagnent manquent parfois de relief. Leur rôle d’insuffleur d’énergie de combat, pour le lancement, ou recompensateur, pour le bilan, est perdu de vue. Ce n’est pas le cas pour Deschamps. »

« Nous avons examiné en épisode 2 ses causeries recompensatrices de bilan de fin de match. Celles de début de match sont cruciales par l’énergie qu’elles inspirent. Observons ci-dessous Deschamps lancer son équipe à la conquête du match » propose Isabelle Roux-Buisson.

- FR-Australie (2–1) : langage guerrier, intonation et gestes théâtraux

- « Cela fait des mois ,des semaines que nous sommes là, pour CE rendez-vous. C’est notre 1er RV, c’est VOTRE HISTOIRE les mecs. ( compte sur ses doigts) CONFIANCE bien évidemment, (geste arrondi et moue d’évidence du visage), SERENITE , (geste englobant) la QUALITE, j’ai même pas besoin d’en parler, vous SAVEZ QUE VOUS L’AVEZ. Après, le HAUT NIVEAU, c’est la TÊTE (la désigne) et ( touche son estomac), la force qui vient des tripes, eh, les mecs.

- Alors MAÎTRISE, bien évidemment, mais , c’est un COMBAT, c’est un COMBAT, c’est NOTRE premier COMBAT. »

- FR-Uruguay (2–0) :

- « 7ème étape. Je ne vous apprends rien , ¼ de finale de Coupe du monde les mecs, hein. L’objectif il est clair, très clair, se qualifier aujourd’hui et vous allez faire partie des 4 meilleures équipes. Très bien , bien ce qu’on a fait , mais c’est pas se satisfaire de ça, c’est VOULOIR PLUS, et pour VOULOIR PLUS, il faut FAIRE PLUS . Être AMBITIEUX, être COMPETITEUR, vous l’êtes, VOUS ETES ICI POUR CA. C’est ALLER CHERCHER ,( pointe vers le ciel), là-bas, TOUJOURS PLUS HAUT , les mecs, TOUJOURS PLUS HAUT. Le match, , il y aura besoin de maîtrise, peut-être de patience et il y a 2 CHOSES :

- Une, c’est NE RIEN LEUR LAISSER, NADA, que dalle, … RIEN DU TOUT

- Et RIEN LÂCHER, QUOIQU’IL ARRIVE, du début à la fin Rien LÂCHER.

Avec CET ETAT D’ESPRIT là les mecs , vous POUVEZ REMUER DES MONTAGNES

PLUS FORT , TOUJOURS PLUS FORT et TOUJOURS PLUS HAUT, TOUJOURS ENSEMBLE, les mecs. Il y en a un qui est pas là, c’est Blaise, il est suspendu , il est avec vous les mecs ,encore plus pas actif, mais il est là, TOUS ENSEMBLE les mecs, il y a quelque chose à ALLER CHERCHER et pour aller le chercher, il va falloir donner DONNER ET ENCORE PLUS DONNER». Claquement de mains.

- FR -Belgique (1–0) :

- « 8ème étape les mecs, je suis sûr, sûr , que vous avez tous imaginé jouer une ½ finale de coupe du monde. VOUS Y ETES .

-Je suis sûr aussi d’une autre chose, là dans votre tête vous ne pensez qu’à une chose, JOUER UNE FINALE de Coupe du Monde.

- FAÎTES-LE. ALLEZ LA CHERCHER CETTE PLACE.PAS FACILE, MAIS ALLEZ LA CHERCHER, en faisant en sorte de

o NE RIEN LÂCHER,

o TOUT EST POSSIBLE , QUOIQU’IL SE PASSE,

o RIEN, ON LÂCHE RIEN, et en étant ,

o COMME A CHAQUE MATCH, FORTS et UNIS,

o FAITES-LE les mecs, TOUS ENSEMBLE ,FAITES-LE .»

Là encore, mots justes, à chaque fois, et structure identique : évocation du chemin parcouru, rappel de l’objectif, indication de la stratégie, description de l’état d’esprit et du mental requis, missionnement de l’équipe. Slogans simples et percutants, déclaration en filigrane de toute la confiance qu’éprouve le coach pour son équipe. Ton, gestes et rythme accompagnant le discours.

« C’est compact, tu ressors de sa causerie, tu as l’impression que tu es le meilleur joueur du monde » exprime Ludovic Giuly, entraîné par lui à Monaco.

Certainement un exemple, en prenant soin de l’adapter à l’audience et au contexte, qui pourrait s’utiliser en entreprise!

— — — — — — — — — — — — — — — — —

« Nous clôturons le chapitre « Management Positif et Recompensation » sur ces paroles de leader» annonce Isabelle Roux-Buisson.

Il était important de s’attarder sur ce sujet car, lorsque les 7 composantes de la recompensation sont exploitées, l’individu et l’équipe sont en confiance, rassurés sur leur valeur, et disposent de l’état d’esprit et de l’énergie nécessaires pour s’entrainer, progresser, vouloir plus et aller plus haut, toujours plus haut.

« Le coach doit alors, avec son staff technique, trouver les mots justes pour guider la performance de chaque joueur et de l’équipe vers les plus hauts sommets, et s’assurer que les règles du jeu qu’il a posées dès le départ sont bien respectées. Ce sera le sujet de notre 4ème épisode : Piloter la performance et Sanctionner les hors-jeux » conclut Isabelle Roux-Buisson.

— — — — — — — — — — — — — — — — — -