Les hommes ne savent plus savourer la vie,

Trop occuper, les yeux rivés sur ce qui,

Jour aprés jour, les détruit.

Malgré cela ils arrivent a dévorer,

Des milliers d’êtres affamés,

Assoiffés, et asséchés,

Nés pour mourir.

Je ne peut pas être contre cela,

Etant moi même carnivore

Mais je déteste voir la joie

Dans leurs yeux quand eux, voient la mort.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Enma Luka’s story.