Combien de fois avez-vous été mis sur place quand un sans-abri a choisi de s’arrêter à la fenêtre de votre voiture et de garder les mains ouvertes, en vous regardant avec fatigue? Je lui donne habituellement quelque chose parce que je crois à la compassion et au karma. Cela nous pose donc la question de savoir si un petit don monétaire ou alimentaire suffit pour résoudre le problème des sans-abris.

Dans les statistiques de 2016, on estimait que plus de 235 000 Canadiens étaient sans-abris au cours d’une année donnée. En fait, il est difficile de fournir un chiffre plus précis car il y a des sans-abris cachés (c’est-à-dire des personnes qui dorment dans le logement de la famille et des amis).

Les villes urbaines, comme Toronto et Montréal, sont des points chauds pour les sans-abris. Le Québec compte plus de 5800 personnes qui n’ont pas d’adresse permanente, alors que plus de la moitié d’entre elles vivent à Montréal seulement. Cela est plus évident pendant les mois d’hiver lorsque les températures tombent parfois à -40 degrés Celsius. Au lieu de dormir sur des bancs de parc, beaucoup cherchent des endroits publics fermés, tels que des passages de métro, pour rester au chaud. D’autres décident d’aller dans des abris temporaires, comme la Mission Old Brewery.

À Montréal, Islamic Relief Canada a l’honneur répétitif de travailler avec la Mission dans le cadre de son engagement communautaire.

La plus grande organisation caritative musulmane au Canada a mobilisé ses nombreux bénévoles pour la distribution de nourriture et de trousses d’hiver afin de redonner aux Québécois les plus vulnérables qui tentent de survivre quotidiennement dans les conditions météorologiques les plus difficiles.

L’assemblage et la distribution des kits d’hivernage de cette année ont profité à plus de 500 sans-abris avec des produits d’hygiène, des tuques, des mitaines, des chaussettes chaudes et des foulards.

Lors de conversations avec le directeur de la Mission, Islamic Relief a appris que le fait d’être itinérant n’est pas le seul problème auquel ils sont confrontés. De nombreux hommes et femmes qui vivent dans la rue souffrent de maladies mentales et de problèmes de toxicomanie. Les personnes sans-logis souffrent quatre fois plus de maladies mentales que les non-sans-abris. Au cours des distributions de nourriture, par exemple, les volontaires musulmans éprouvent des remerciements sincères, “Mercis”, “Azalamalekkums”, “Keep Smiling”, “Vous êtes belles” et d’autres doux commentaires des récipiendaires.

Mais en nous mêlant à eux, nous avons également observé le défi de santé mentale auquel certains bénéficiaires doivent faire face. Des regards absents très profonds, aux leurs histoires qui ne commencent ou ne se terminent jamais vraiment, en changeant soudainement des récits ou des voix ou des humeurs, nous nous sommes rendu compte rapidement que cette partie de la population a besoin de plus que de la nourriture et un abri.

Après avoir étudié cette question étroitement liée de l’itinérance et de la santé mentale, la Mission a lancé un programme complet de traitement de l’itinérance chronique en 2014 en permettant progressivement aux personnes hébergées de vivre de façon autonome, étape par étape.

Une façon de réaliser ce programme était de faire participer le gouvernement et des organismes de bienfaisance, comme Islamic Relief, et de les engager dans le programme durable à long terme de Mission Old Brewery appelé Les Voisines, qui est un projet de maison de transition pour les femmes itinérantes de Montréal. Les Voisines offre une maison de dix lits de style appartement pour les femmes qui cherchent à obtenir la stabilité grâce à la santé mentale, au logement et à l’aide à l’emploi. Les femmes sont logées dans ce complexe pendant 3 à 6 mois jusqu’à ce qu’elles puissent emménager dans leur propre logement. Les Voisines ont soutenu plus de 45 femmes par an.

Avec les campagnes hivernales ainsi que l’engagement durable à long terme avec divers abris, Islamic Relief espère s’attaquer à la fois à la crise aigüe du sans-abrisme ainsi qu’à certaines racines du sans-abrisme chronique.

Nora Shamroukh fait partie de l’equipe de Relations Externe d’Islamic Relief Canada.

Islamic Relief Canada is an international NGO committed to alleviating poverty in 30+ countries around the world.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store