Cher Nicolas

Waouh quelle classe ce discours de concession! J’ai failli en avoir la larme à l’oeil, sérieux. Ces mots si bien choisis, pas un seul de ces brusques haussements d’épaule qui d’habitude accentuent la folie de tes propos. Non, là je dis chapeau. Bon je ne te cache pas que la partie que j’ai préférée c’est quand tu nous as dit que tu allais te concentrer sur ta vie privée.

Et puis je me suis demandé : “Comment le même Nicolas peut-il un jour tenir des propos quasi indissociables de ceux de l’extreme droite et le lendemain solliciter nos plus nobles émotions?” Et surtout, pourquoi? Si après tout t’étais un type bien, enfin disons pas complètement fou à lier, pourquoi, mais alors pourquoi aller te discréditer avec tous ces discours démagos à relents xénophobes? Tu nous a pris pour qui?

Avec la claque que tu t’es prise, tu as démontré à tous tes petits copains politiciens que la démagogie ne marchait pas à tous les coups. Et ça c’est un vrai service rendu à la France et à la démocratie. Bravo.

Bon je te quitte et te souhaite de tout coeur une heureuse et longue retraite bien méritée.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.