Entreprendre, toujours.

Voilà maintenant dix ans que j’entreprends, réfléchis à des projets, en jette la plupart, ai la chance de m’associer et travailler avec des personnes incroyablement talentueuses auprès desquelles j’apprends tous les jours. J’aime créer, rassembler, apporter de la valeur et du bonheur à nos clients et collaborateurs.

Le projet le plus abouti à ce jour est bien entendu Captain Train, créé avec deux amis en 2009, que nous avons revendu à notre homologue britannique Trainline l’année dernière. Grâce à notre équipe nous prouvons tous les jours qu’il est possible d’apporter une solution simple et humaine à un sujet complexe qui touche tous les Européens. Nous montrons qu’il est possible d’innover face à des monopoles, même dans une industrie qui a plus de 150 ans.

Aujourd’hui je cherche à aller plus loin et à innover dans d’autres secteurs, toujours sur le même principe : mettre l’intelligence collective et la technologie au service de l’humain. Je vais donc partager mon temps entre plusieurs entreprises.

Je reste bien sûr chez Trainline, en tant que Président de notre filiale internationale. Nous avons construit une marque, nous avons une équipe immensément compétente, et il nous reste encore du travail pour créer un produit unique qui permettra à tous de prendre un billet de train partout en Europe en moins de 30 secondes. Ce qui était un doux rêve il y a 8 ans — et même considéré impossible par beaucoup — est désormais une réalité qui se construit sous nos yeux.

Je vais aussi me consacrer à deux autres projets : une banque pour entreprises et un réseau d’écoles. Pourquoi ces deux secteurs en particulier ?

Une banque pour entreprises, car les banques sont le socle de confiance essentiel qui permet à notre tissu économique de se construire et de prospérer. Aujourd’hui ce socle n’est plus assez efficace, plus assez local, il n’a pas embrassé la complexité nouvelle du monde de l’entreprise. Aucun entrepreneur ou directeur financier ne peut dire que sa banque est un partenaire qui travaille mieux aujourd’hui qu’il y a trente ans. Personne ne peut dire que ce qui était compliqué auparavant s’est aujourd’hui simplifié. Pour changer cela, nous nous attelons à la tâche de recréer une banque au service des entreprises à partir de zéro. Dites bonjour à TrustBK !

Un réseau de crèches et d’écoles pour 0 à 12 ans, car le monde a évolué plus vite que l’école dans laquelle nous mettons nos enfants. La France est aussi le pays de l’OCDE où l’égalité des chances est la plus faible, et cette inégalité, au lieu de s’effacer, se construit à l’école, dès le plus jeune âge. Nous sommes capables de faire mieux, en nous inspirant des meilleures initiatives, en nous appuyant sur la recherche scientifique, et en facilitant la vie des enseignants, des parents et des chercheurs. Nous créons École Ambition, avec l’objectif de créer un réseau d’éducation individualisée qui se concentrera sur les zones les plus défavorisées.

Ces projets sont tout ce que j’aime : incroyablement ambitieux, innovants et humanistes. Ils rassemblent des talents qui pensent qu’ils peuvent rendre le monde meilleur. Je suis impatient qu’ils prennent forme et j’aurai l’occasion de revenir en détail sur chacune de ces aventures prochainement.

Si vous aussi voulez changer le monde de la banque ou celui de l’éducation, n’hésitez pas à nous contacter (TrustBK, École Ambition). Nous cherchons des personnes qui n’ont pas froid aux yeux, exigeantes, pointues et avec une grande dose d’humanité.