#Botmakers, une communauté plus subversive qu’il n’y parait

Denis Kormann / Le Temps
C’est à la lisière de cet écosystème numérique qu’est née l’une des communautés les plus créatives et singulières du web: les «botmakers». Des centaines de passionnés — artistes, activistes, développeurs, simples curieux — donnent vie, via quelques lignes de code, à une étrange ménagerie de robots immatériels, souvent facétieux, capables d’écrire de la poésie, de faire des blagues, ou d’interagir avec les internautes. Twitter, réseau social ouvert à la programmation, est devenu leur terreau d’expérimentation privilégié.

Lire mon article dans Le Temps