#3 Olivier Ramel (Kymono) — Dans la tête d’un CEO

Bienvenue “Dans la tête d’un CEO”, je suis Jean-Charles Kurdali et je vous propose un lundi sur deux une interview d’une trentaine de minutes avec un des meilleurs CEO de startups français qui va vous partager son expérience, sa vision du job de CEO, ses doutes et ses échecs et revenir sur des cas concrets auxquels il a été confronté ces dernières années avec sa startup que ce soit en période de forte croissance ou dans des moments compliqués voir de crises.

Abonnez-vous pour recevoir les prochains épisodes du podcast. 🙂

Découvrez également mon autre podcast : Dans la tête d’un VC

L’épisode de la semaine

L’épisode est également disponible :

  • sur Apple Podcast (n’oubliez pas de mettre une note/review si vous souhaitez m’encourager et m’aider à le faire connaitre 🙂)
  • sur Spotify
  • sur toutes les applications de podcasts (Podcast addict, Castbox etc)

Olivier Ramel est le CEO de Kymono, la startup qui habille les équipes et les bureaux des entreprises.

J’ai rencontré Olivier pour la première fois lorsqu’il a démarré Kymono avec un stagiaire début 2017 et il a aujourd’hui plus de 40 employés, a ouvert 3 pays et a développé deux nouvelles gammes de produits, le tout avec une marque qui est devenue très forte en à peine 3 ans d’existence.

Avant Kymono, Olivier avait déjà beaucoup appris sur le terrain avec pas moins de 4 entreprises lancées entre ses 18 et 25 ans. Mais aussi, un projet associatif lancé pendant et avec son lycée qui n’est pas sans lien avec les débuts de Kymono.

Dans cet épisode, vous allez apprendre :

1) Quel est le parcours d’Olivier ? Qu’est ce que Kymono ? Pourquoi avoir lancé cette entreprise ? Pourquoi Kymono se définit comme un “culture designer” ?

2) Qu’est ce qu’une marque forte pour Olivier ? Qu’est ce qu’une marque n’est pas ? Comment et pourquoi Olivier a travaillé sur la marque Kymono dès le début ? Peut-on devenir une marque forte quand on fait du B2B ? Comment la marque évolue t elle avec le développement de l’entreprise ?

3) Qu’est ce que la stratégie des “trois poupées russes” de Kymono pour se développer ? Comment adresser ses produits à d’autres verticales clients après avoir réussi dans une première verticale ? Comment étoffer sa gamme de produits en utilisant sa marque comme atout commercial ?

4) Comment développer une startup de 0 à 40 employés sans avoir levé de fonds ? Pourquoi Kymono n’a pas eu le besoin de lever de fonds ? Quelle stratégie de développement et de gestion de trésorerie permet à Kymono d’avoir une forte croissance ?

5) C’est quoi un bon CEO pour Olivier ? Quel est son rôle ?

À propos de moi : Je suis Jean-Charles Kurdali hôte des podcasts “Dans la tête d’un VC” et “Dans la tête d’un CEO” => abonnez vous à ma newsletter pour les recevoir chaque lundi à 16h30

Découvrez les précédents épisodes de “Dans la tête d’un VC” et Dans la tête d’un CEO

Jean-Charles Kurdali

Written by

Founder First Ticket Capital / Podcaster Dans la tête d’un VC/ Part-Time Director @The Family (Former CEO @Fetch)

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade