L’art de se faire violence: mode d’emploi.
Halimatou Soucko
602

Bonjour , 
Ben moi , je faisais du sport quand j’étais étudiant ; on a le temps de faire plein de loisirs quand on étudie . 
Par contre je n’en faisais jamais quand je me suis installé et ait crée mon entreprise , pas le temps , car je devais au départ faire au moins 12 heure de travail par jour , 7 jours sur 7 . Rien ne vient sans rien . 
Mais je me souviens de l’infirmière qui prenait ma tension et mon pouls juste avant une opération et avant l’anesthésie . 
Elle est devenue blanche comme sa blouse ,et m’a demandé si j’étais sportif , j’ai répondu NON . Voyant qu’elle paniquait , je lui ai dit que j’étais Paysan et que je faisais assez d’activité physique en travaillant . 
Elle m’a alors demandé , si j’allais bien là : oui, puisque depuis des années , c’était ma première journée de repos . Alors elle m’a expliqué que j’avais un coeur qui battait très doucement comme un sportif de très haut niveau . 
Ah,ah, c’est donc cela qui me permettait de travailler tant d’heures et de rester toujours vigilant et efficace . 
Voilà , on peut travailler son physique , muscler son coeur ,sans faire du sport . Choisissez de monter les escaliers au lieu de ascenseur , de faire plusieurs mouvements au lieu de forcer sur un poids , etc…. 
Toujours privilégier la souplesse au lieu de la force et la tension , il suffit d’y penser et d’en faire le choix . 
Qui veut aller loin, ménage sa monture : son corps , son cerveau , son moral . La rationalité ne doit pas se résumer à une efficacité immédiate nuisible au long terme .

Amicalement Jean- Louis .

Like what you read? Give Jean-Louis Poete Segalis a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.