Ce mardi 16 mai 2017 à 8 heures et 37 minutes

Ce mardi 16 mai 2017 à 8 heures et 37 minutes,

chaque fois, désormais, que je récupère une information, et que je prends une décision, dans le cadre des fonctions que j’occupe, et puisque j’ai 65 ans et quelques mois d’existence sur cette terre, à l’abri des principales maladies (et je ne dirais jamais “grâce à Dieu”, mais grâce à mes parents, mes grands parents, ma famille, et la République Française, grâce aux États Unis d’Amérique et aux Forces Alliées durant la deuxième guerre mondiale), je prends cette décision dans un sens conforme à la bonne conservation qui a fait ce que je suis devenu et ce que je suis aujourd’hui. En toute liberté pour chacun, je souhaite que celui qui m’est proche puisse disposer d’un parcours libre.

Si on est “Aux Affaires”, on sait bien que les jugements à l’ ”emporte-pièces”, c’est à dire les jugements hâtifs, sur une base de connaissances sommaires et surtout par des personnes inexpérimentées, qui n’ont pas été, comme nous le disons, “Aux Affaires” sont souvent erronés et peuvent aboutir à de mauvaises décisions, source de pertes, quelles que soient, d’ailleurs, la nature de la perte.

Il y a d’heureuses exceptions ! Un Alexandre, un Jules César, un Charlemagne, un Charles Quint, un Napoléon 1er et également un Napoléon III, un Churchill, un Roosevelt, chaque nation constituée, chaque grande nation a pu avoir un dirigeant éclairé. C’est la fonction d’être ne N°1 du pays, mais nous pouvons trouver, un cran en dessous, de grands leaders dans des entreprises nationales, ou mieux, multinationales.

Je ne pense pas que la dictature éclairée ait pu apporter quoique ce soit de bon à l’humanité.

Aujourd’hui, tout est meilleur, globalement, pour l’humanité. Ce qui est en train de se passer, depuis les années 1950, en Europe de l’Ouest et en Asie lointaine et en extrême Orient (je pense au Japon), entre les anciennes puissances de l’Axe, Grande Allemagne + Italie + Japon et ce que nous pouvons appeler le Non Axe, c’est à dire tout ce qui a pu se dresser contre les forces de l’axe, parfois constitué de citoyens libres des pays de l’Axe qui se sont dressé individuellement contre leur propre pays, avec un certain nombre de pays, de zones qui étaient soit spectateurs, soit non, concernés car non instruits de ce qui a pu se passer entre 1933 et 1945 sur terre, sur mer et dans les cieux.

Il y a eu des guerres et des conflits qui ont perduré, et il y en a toujours aujourd’hui : foyers de tension et guerres ouvertes entre communautés. Il y a également la lutte contre le terrorisme.

Le niveau le plus élevé de la démocratie est certainement la prise en compte de la totalité de l’histoire, de ce qui a fait l’histoire des hommes, c’est à dire l’histoire de l’humanité. L’histoire de l’humanité est l’histoire égale de la totalité des hommes, de Lucy en Afrique il y a quelques millions d’années aux prix Nobel et à tous les heureux détenteurs de la médaille Fields depuis un petit siècle !

Il faut discerner, il faut juger. Il ne faut peut-être pas communiquer la totalité de son jugement. Il faut sans doute s’arrêter, dans la confrontation des idées, à ce qui peut être considéré comme blessant.

Il me semble, qu’à un certain âge, nous pouvons relire, en historien, en philosophe amateur, en généalogiste amateur, en écrivain amateur, en psychologue et psychiatre amateur tout ce qui a pu être pensé par ses propres parents. Le respect que nous devons aux institutions et à tout ce qui peut fonder le “vivre ensemble” n’est pas valable dans tout ce qui peut concerner un esprit de recherche, de recherche-action pour comprendre.

Je suis persuadé que le mieux que nous constatons, aujourd’hui, le mieux que personnellement je perçois est en prise directe avec la mondialisation : le phénomène de supranationalité constitue un bien pour tous, et là où la plupart des Esprits chagrins vont voir la mondialisation comme le mal absolu, je n’y vois pas, moi-même, un bien absolu, mais simplement le règlement au mieux d’un problème technique, généralement, qui s’est posé à l’humanité. J’ai, bien sûr, de nombreux exemples en tête, dont je ne veux pas dresser la liste. Pourtant, il est aisé de comprendre qu’il y a des médicaments qui sont mis en place mondialement, il y a des manières de faire qui sont meilleures que d’autres, et qui se sont naturellement imposées.

“On cherche à comprendre ce qui va se passer…” : je m’exprimais ainsi à 7 heures et 31 minutes.

Mon épouse terminait son petit déjeuner. Nous terminions un petit déjeuner. Bernadette m’expliquait une situation qu’elle vivait et où un homme jeune et inexpérimenté dans sa fonction contestait son autorité et n’était pas à l’écoute d’un groupe constitué d’une centaine de personnes.

Nous sommes là exactement dans une question de recherche, avec la plus grande intelligence, que nous mettons au service de la résolution d’un problème que nous pouvons appelé de type managérial.

Emmanuel Macron a ce type de problèmes, multiplié par un très important facteur, puisque c’est à l’échelle d’un pays et d’un continent.

Cet homme est une chance nouvelle qui s’offre à l’humanité toute entière. Et cela fait du bien. Je ne pense pas que Poutine ou Trump sont des hommes mauvais. je pense, au contraire, que ce sont des hommes qui veulent un bien qui est partagé avec bon nombre de leurs concitoyens. Seulement, il me semble qu’il y a de temps en temps des hommes qui sont au delà du bien restreint à un groupe.

Il y a très simplement, dans chaque nation, une personne qui a une mission au niveau de l’humanité toute entière. Et cela rassure.

Candidats le la République en Marche investis dans la Meuse

MEUSE 1, Diana ANDRE

MEUSE 2, Emilie CARIOU

Qui est Diana André ?

Et Emilie ?

Émilie Cariou, conseillère chargée des affaires européennes, internationales et du numérique

Publié le 08.03.2016

Émilie Cariou

© MCC / D. Plowy

Émilie Cariou, 44 ans, titulaire d’une maîtrise de droit et d’un DEA de Sciences Politiques, est issue de l’administration fiscale. Elle débute sa carrière en 1998 à la Direction des Vérifications Nationales et Internationales, en charge de missions de contrôle fiscal des grandes entreprises et multinationales.

En 2009, elle rejoint la Direction de la Législation Fiscale au sein du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, à la tête d’un service en charge des sujets de fiscalité des entreprises et du secteur financier.

En janvier 2011, elle entre à la Direction des Enquêtes de l’Autorité des Marchés Financiers où elle mène des enquêtes sur des manquements d’initié et des problématiques d’information financière.

En juin 2012, Emilie Cariou entre comme conseillère technique, au cabinet de Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Économie numérique, avant d’être nommée conseillère juridique et fiscale en novembre 2012 au sein de ce même Ministère.

Après avoir été nommée en mai 2014, directrice adjointe chargée du budget et des financements au CNC, elle devient conseillère chargée du financement de la création, du développement de l’offre légale et du droit d’auteur au cabinet de la Ministre de la culture et de la communication. Elle occupait ce poste depuis septembre 2014.

OK, rien à dire…

Et maintenant, l’enquête continue, quel est le lien à la Meuse ? Est-ce une parachutée faon Mélenchon ?

Rien à dire, cette femme ne sera pas pour la drogue libre et gratuite dans la Meuse : Pourtant, depuis le 28 mars 2017, date à laquelle j’ai reçu des doses massives de morphine, je confirme qu’il n’y a rien de mieux, effectivement, que tous les dérivés morphiniques. C’est le pied, assurément :

Jeudi à 6 h, 169 gendarmes, dont le GIGN, sont intervenus à Verdun et Thierville dans le cadre d’une commission rogatoire du juge d’instruction de Verdun. Un déploiement de force exceptionnel vue la dangerosité supposée des « objectifs ». L’enquête avait débuté en novembre 2016 et avait d’abord conduit à l’interception, le 7 avril dernier, d’une voiture entre Longuyon et Étain dans laquelle avaient été trouvés 2,5 kg d’héroïne et une arme de poing. Le conducteur âgé de 40 ans avait été interpellé.

Jeudi, six personnes âgées de 26 à 47 ans, soit trois couples ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre de cette affaire. Certains étaient déjà connus pour des crimes et des délits. Les perquisitions ont permis de trouver 800 g d’héroïne, 100 g de cocaïne, 8.000 € en liquide ainsi que des armes de poing et des fusils.

Mises en examen

L’enquête avait été confiée à la brigade des recherches de Verdun avec le renfort de toutes les unités de la compagnie de Verdun dirigée par le commandant Mathieu.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le trafic porterait, depuis août 2016, sur plusieurs dizaines de kilos de produits stupéfiants, majoritairement de l’héroïne.

Les six interpellés ont été déférés devant le juge d’instruction à partir d’hier à 6 h du matin, c’est-à-dire à l’issue de 96 h de garde à vue. Une femme de 26 ans a été placée sous le statut de témoin assisté. Les cinq autres personnes ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants. Elles sont passées ensuite devant le juge des libertés et de la détention qui les a placées en détention à Metz, Nancy, Bar-le-Duc et Châlons-en-Champagne.

L’instruction du dossier se poursuit.

Frédéric PLANCARD

Oui, un des problèmes massifs et destructeur dans la Meuse, c’est la facilité avec laquelle on se procure de la drogue, qui est gratuite, en fait, lorsqu’il s’agit de la fameuse herbe…C’est plus facile de faire pousser de l’herbe que faire pousser des asperges de qualité…

Non, il ne faut pas mettre de la « goutte » dans les biberons, les bébés en meurent, non, il ne faut pas laisser une place large aux multiples drogues qui se créent en permanence dans les laboratoires et les drogues dites naturelles ne sont pas bonnes. Oui, il faut continuer à freiner la consommation de tabac et d’alcool.

Je veux bien, j’accepte de faire partie d’une vague cohorte des totalitarisme d’un bien…

Et à 15 heures et 12 minutes ?

Eh bien, à 15 heures et 12 minutes, ce mardi 16 mai 2017, nous avons peut-être la composition du gouvernement, un gouvernement provisoire, car il y a habituellement un remaniement ministériel juste après les législatives.

Je m’intéresse toujours à MEDIUM et je viens de trouver ce texte :Qu’est-ce que Medium ?

Medium est un espace différent pour lire et écrire sur internet. Un espace où le succès ne se mesure pas au nombre de pages vues, mais à la diversité des points de vue. Où la qualité des idées est plus importantes que les qualifications de l’auteur. Un espace où les conversations font évoluer les idées et où les mots ont toujours leur importance.

Écrivez librement Medium est un éditeur merveilleusement simple : Nous sommes obsédés par les mots. C’est pourquoi nous avons conçu un éditeur qui vous laisse vous concentrer sur l’écriture, et non sur la sélection de polices et les ennuis liés à l’espacement des paragraphes. Il n’y a aucune surprise : le rendu de votre article une fois publié sera aussi beau que lorsque vous étiez en train de l’écrire.

Écrivez de n’importe où

Nous voulions faire en sorte que vous puissiez facilement vous lancer dans l’écriture à chaque fois que vous avez une idée. Vous pouvez aisément basculer entre votre ordinateur et l’application mobile en conservant toute l’expérience d’écriture.

Medium est un réseau : Cependant, le véritable intérêt de Medium ne réside pas dans ses outils. Tout l’intérêt vient du réseau, des connexions établies avec les autres utilisateurs et des articles que vous créez. Des réseaux bien conçus réduisent les frictions et permettent de trouver facilement des contenus de qualité. Les connexions permettent à l’ensemble de devenir meilleur que la somme de ses parties, et ouvrent de nouvelles voies pour découvrir et construire des choses qui ont du sens. Après tout, n’est-ce pas le souhait de chaque auteur ? Lisez de façon active. Des histoires qui veulent dire quelque chose : Le monde est saturé de contenus superficiels et irréfléchis, et parcourir ces pages de remplissage devient de moins en moins enrichissant. Chaque jour, votre page d’accueil de Medium est remplie d’articles de fond et qui ont du sens — des articles qui vous font rire, pleurer et qui vous font vraiment ressentir des choses.

Une nouvelle façon d’interagir : La lecture de ces articles n’est pas passive. Chaque élément que vous soulignez modifie l’interprétation de l’article par les autres lecteurs — et changera peut-être même le regard de l’auteur sur son texte.

Voilà, j’ai mis en italique ce texte qui n’est pas sorti de ma tête. J’y adhère pleinement. J’ai rarement été aussi pleinement admiratif d’une conception aussi intelligente pour mon propre usage, c’est certain, mais je pense également à l’usage de toutes les personnes qui souhaitent écrire. Medium est plus fort que tout le reste. Medium, je le dis avec toute l’honnêteté possible est conçu et évolue sous la direction que je pense être ferme et sûre d’un esprit très largement supérieur à ce qui se fait par ailleurs.