ACQUÉRIR LES ŒUVRES DES ARTISTES VIVANTS | BRIGITTE CAMUS

Jean-Pierre Sergent “Lady Of The Ants”, peinture acrylique sérigraphiée sur papier Rives, 25 x 25 cm, 2003

Les premiers acheteurs des artistes sont les autres artistes. Ces derniers échangent également beaucoup entre eux. Logique. Qui mieux qu’un autre artiste peut comprendre la somme d’énergie et de travail nécessaires pour vivre de son activité artistique. Sur facebook circule cette injonction « achetez aux artistes quand ils sont vivants, après ils n’en ont plus besoin ». Inutile de dire que les « like » pleuvent. Mais on n’achète pas de l’art, on fait l’acquisition d’une œuvre avec son auteur, son histoire et la rencontre entre deux univers. Le processus est long. Nous ne parlons pas ici de ceux qui sont hermétiques ou de ceux qui achètent des posters. Mais je connais des acheteurs qui ont commencé par acheter un tableau pour qu’il aille avec la couleur de leur canapé et ont continué avec une belle collection. Acheter des artistes vivants a aussi l’avantage qu’on est sûr de ne pas acquérir un faux ! Acheter les œuvres des artistes vivants, c’est participer à une économie solidaire du partage, aider non seulement les artistes mais tous les professionnels de l’art qui gravitent autour d’eux : galeristes, agents, marchands, directeurs de centres d’art, d’associations, de salons….et, c’est aussi entrer dans un jeu excitant et noble : se dire que cet artiste que l’on achète un prix raisonnable aujourd’hui vaudra (peut-être) davantage demain. Ce qui donne la satisfaction d’avoir su dénicher avant d’autres un talent. Disons le, c’est une forme d’investissement mais le terme pour un artiste vivant est pris dans tous ses sens : culturel, émotionnel, sociétal…l’argent étant un marqueur, un indicateur et une valeur d’échange avant d’être une valeur marchande ou outil de spéculation. Alors nous attendons tous, Madame la ministre de la culture nous artistes et professionnels de l’art, une mesure qui permettrait aux particuliers de défiscaliser leurs achats d’art comme cela existe pour les entreprises ! Ainsi nous pourrions nous, artistes, aider nos pairs dans une optique gagnant/gagnant. Je vous propose de découvrir Jean Pierre Sergent (visuel ci-dessous), un artiste bien vivant, talentueux et prolifique, créant sérigraphies et installations, vivant à Besançon et qui vous accueillera volontiers dans son atelier. Et plus si affinités !

Brigitte Camus Auteure / Jean-Pierre Sergent Artiste