Spettacolo Sportivo 2018

Jean Rouaze
May 22 · 6 min read
Spettacolo Sportivo 2018

Après une matinée un peu monotone, quoique studieuse, pour surveiller le ballet des semi-remorques sur l’autoroute A1 puis en Belgique, nous avons constaté une fois de plus que nos Alfa les plus anciennes tiennent parfaitement la moyenne (et parfois un peu plus même) et que, dans ces conditions, l’autoradio n’est pas nécessaire, bien éveillés au son du double arbre et des échappements à valve des 4C qui piaffent derrière nous comme bridées à 130 sur ce joli bitume.

Un slogan publicitaire clamait, il y a quelques années, « La Hollande, l’autre pays du fromage ». Si on ne peut pas en vouloir à nos amis hollandais de promouvoir les fruits de leur terroir, mais sans vraiment, nous français le croire, il faut bien convenir après le Spettacolo Sportivo 2018, que la Hollande est, nom d’une tulipe, « l’autre pays des Alfa »!

« l’autre pays des Alfa »!

Oui, car ce ne sont pas moins de 3000 Alfa qui se sont retrouvées, sur le superbe circuit de Zandvoort à quelques kilomètres d’Amsterdam, et à quelques centaines de mètres de la plage, dernier week-end d’août, pour faire de ce pèlerinage une date que tout Alfiste initié, se doit un jour de faire.

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés entre «pèlerins» et aussi un peu «missionnaires » de la cause Alfa française à l’invitation du président du club Hollandais, Gerrit, pour découvrir pour plusieurs d’entre nous cette manifestation exceptionnelle.

Superbe Giulietta Spider et le 1750 Spider de votre serviteur

Concrètement, sur la ligne de départ à la 1ere station service de l’A1 : deux magnifiques 4C, la superbe Giulietta Spider de Patrick et Christine Ponchelet pour leur première sortie avec le Club, et le (Véloce) 1750 Spider de votre serviteur.

Petit groupe donc, mais Il faut dire que nous nous y sommes pris un peu sur le tard pour l’organisation. En 2019, nous serons plus nombreux c’est sur.

Apres une matinée un peu monotone, quoique studieuse, pour surveiller le ballet des semi-remorques sur l’autoroute A1 puis en Belgique, nous avons constaté une fois de plus que nos Alfa les plus anciennes tiennent parfaitement la moyenne (et parfois un peu plus même) et que, dans ces conditions, l’autoradio n’est pas nécessaire, bien éveillés au son du double arbre et des échappements à valve des 4C qui piaffent derrière nous comme bridées à 130 sur ce joli bitume.

En ce qui me concerne, l’ami Gérard Lanvin, en plus de me servir de cartographe, a refait méthodiquement, à ma demande l’histoire de sa carrière exceptionnelle à la SOFAR qui, rappelons-le, était dans les années 1970 la structure sportive d’Alfa en France. Elle a aligné les plus belles victoires de la marque, des Giulia en particulier quand elles régnaient sans partage sur les routes et les circuits de France et de Navarre.

Notons pour la petite histoire qu’un des plus grands pilotes qu’ai eu Autodelta fut Toine Hezemans le Néerlandais, qui fut sacré champion d’Europe des voitures de tourisme en 1970 avec 4 victoires sur la GTAM et forcement un grand spécialiste de Zandvoort , un peu son jardin quoi !

Après une première pause gourmande pour le déjeuner (toujours très important le ravitaillement : pour la machine mais aussi pour le pilote & co) nous avons mis le cap sur le musée Louwman à la Haye en commençant à emprunter les routes très typiques du Zeeland…sur terre, mais jamais loin de la mer.

Ah ! Le musée Louwman. Une étape dont on sait qu’elle est vraiment incontournable, seulement après l’avoir vue.

Ce sont plus de 200 voitures qui sont exposées dans l’écrin exceptionnel d’une collection initiée en 1934 par la famille Louwman. C’est la plus ancienne collection privée d’automobiles au monde ouverte au public. Le propriétaire actuel, Evert Louwman, l’importateur néerlandais de Lexus, Toyota et Suzuki, est un amoureux de tout ce qui est beau en automobile, il y a donc de très belles et rares Alfa (33 V8, 33 TT12..) mais aussi quelques stars (Aston Martin DB5 de Goldfinger vue il y a quelques années à Retromobile, Cadillac d’Elvis et une impressionnante collection d’Automobilia avec des pièces extrêmement rares. Bref il faudra prévoir d’y repasser car les deux heures de la visite n’ont pas été suffisantes.

C’est au musée que nous nous avons été rejoints par notre ami Thierry Boillot et son fils avec leur coupé Bertone 2000 pour compléter la délégation française.

La “délégation” française

Arrivés à Zandvoort, accueil sympa à l’hôtel, direction la plage et ses brasseries typiques, moules, bière et dodo bien mérité, demain les choses sérieuses commencent.

Notons que partout nous avons été bien accueillis, les Hollandais sont des gens charmants et sans stress excessif, qualités appréciables quand on fait du tourisme et la ville vit au rythme des vagues et du …circuit !

Bon évacuons tout de suite le sujet qui fâche, nous avons eu globalement un temps très instable, surtout côté soleil et beaucoup plus régulier côté pluie. Nous pouvons confirmer qu’une capote de Giulietta ou de Duetto résiste bien à un vent de force 6–7 mais que l’étanchéité ne vaut que pour une ondée méditerranéenne.

Le Nord …frais dehors mais heureusement … chaud dedans!

Superbe organisation du club hollandais!

C’est la claque en découvrant la qualité de l’organisation de nos confrères hollandais qui gèrent, coordonnent et accueillent comme, non, mieux que des professionnels sur LEUR événement LE SPETTACOLO SPORTIVO, qui cette année à une saveur spéciale puisque le SCARB fête ses 40 ans, les petits plats dans les grands :

Au menu :

* Des dizaines de courses et pour tous les niveaux de pilotage (de la grosse bagarre à la promenade de santé comme se fut le cas pour la majorité d’entre nous)

* Des autos parfois spectaculaires avec des génération de 105 hyper préparées mixées à des 75 et GTV vitaminées. Ici toutes les Alfa sont admises.

* Des parkings plein d’Alfa de toutes les générations, de tous les types et de toutes les couleurs ou presque.

* Des autos historiques également et souvent uniques (plusieurs 6 C 2500 , deux Formule 1 ex De Cesaris… et même une Alfa 2000 Sportiva , en fait la seule visible puisque l’autre est au musée d’Arese)

* Une bourse de pièces 100% Alfa avec des raretés (vous cherchez un moteur de GTA SA (à compresseur) — une culasse de GTAM ?), des sous vêtements Alfa tout se trouve.

* Et bien sûr des stands avec des cornets de frites et de la bière!

Bref, une superbe ambiance, avec cette grande famille Alfa réunie (toute l’Europe est là … et même les Brexiters qui sont à deux coups de rames de la Hollande)

Les Hollandais des gens sérieux qui ne se prennent pas au sérieux

Avant de repartir en fin de matinée le dimanche, parade générale sur le circuit au son de Fratelli d’Italia, l’hymne national italien !

Retour sur Paris la tête pleine d’image avec une envie : revenir en 2019 !

Jean-François Samson

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade