Vous n’êtes pas le juge de Rising Star, ils le sont !

Vous pensiez avoir le pouvoir sur le programme ?


Un programme qui fait rêver

Rising Star, c’est un concept produit par Keshet et Tedy Prod en Israël. Là-bas (mais uniquement là-bas, aux USA ou plus récemment en Allemagne, c’est un flop… la chaîne britannique ITV a même annulé la programmation initialement prévue en 2015 !), les chiffres d’audiences donnent le vertige : 58 % d’Israëliens auraient suivi la finale du programme. M6 a été la première de plus de 25 chaînes à acheter ce programme au MIPTV de Cannes en 2013.

Un concept alléchant

Vous connaissez sûrement déjà le principe : un candidat chante devant un mur qui se lève s’il obtient 70 % de votes de la part d’un jury composé de 4 juges et des téléspectateurs qui se sont préalablement enregistrés sur une application dédiée pour voter.

Du coup, sur ABC, ça donne ça (la prestation la plus appréciée de la saison, 93 %)

Macy Kate — Rising Star sur ABC

ou ça… (la prestation la moins appréciée de la saison, 17 %)

Daniel & Olivia — Rising Star sur ABC

Les présentations étant faites, on peut maintenant rentrer dans le vif du sujet : les téléspectateurs ont-ils vraiment le pouvoir sur Rising Star ?

Démonstration

Quelques précisions

. On peut soit voter “oui” (avec la flèche bleue), soit voter “non” (avec la flèche… rouge). Attention ! Voter “non” ou ne pas voter revient au même : on ne fait pas avancer ou reculer le schmilblick.

. Dans la phase éliminatoire, le vote de chaque juge compte pour 7 %, soit un total de 28 % pour le jury.

. Le total des votes est égal à 100 % (source : Ina Global).

Calculs !

Quelle est la part du vote du jury et des téléspectateurs ?

Faisons simple. Admettons que pour le premier candidat, seulement 72 téléspectateurs se soient enregistrés (je sais, c’est méchant) :
. Un vote d’un téléspectateur = 1
. Un vote d’un juge = 7

Que se passe t-il si tous les juges et/ou tous les téléspectateurs votent ?

Regardez bien la troisième ligne (les téléspectateurs votent seuls), c’est ici que je voulais en venir. Pour qu’un candidat puisse voir le mur se lever sans enchanter le jury, presque tous les téléspectateurs doivent voter “oui”.

On va obtenir ce chiffre en admettant que 100 téléspectateurs sont enregistrés :
. Un vote d’un téléspectateur = 0,72
. Un vote d’un juge = 7

Le calcul : 70/0,72 = 97,22 %

Quelle est la part des téléspectateurs qui doivent voter “oui” pour faire passer un candidat si le jury vote “non” ?

Pour qu’un candidat voie le mur se lever sans l’appui du jury, 97,22 % des téléspectateurs doivent voter pour lui.

Mission impossible !

Plaçons-nous un instant du côté du candidat qui veut atteindre les 70 %. Le rapport n’est plus le même !

Quelle est la part du vote du jury et des téléspectateurs pour atteindre 70 % ?

Petit calcul pour connaître la part des téléspectateurs qui doivent voter “non” pour ne pas faire passer un candidat si le jury vote “oui” : (((46×100)÷72)−100)/-1 = 36,12 %

Quelle est la part des téléspectateurs qui doivent voter “non” pour ne pas faire passer un candidat si le jury vote “oui” ?

Même avec le soutien du jury, si seulement 36,12 % des téléspectateurs votent “non” ou ne votent pas pour un candidat, il ne passe pas.

L’émission laisse au téléspectateur le pouvoir de mort mais pas de vie sur le candidat !

Pour finir, regardons le poids du vote d’un juge contre le vote d’un téléspectateur.
Pour 100 téléspectateurs, le calcul est le suivant :
100 % = 7x4 + y*100
L’unité d’un vote d’un téléspectateur : y = 0,72
Le ratio : 7/0,72 = 9,72

Quel est le poids d’un vote d’un juge contre le vote d’un téléspectateur ?

Si 100 000 téléspectateurs sont enregistrés pour un candidat, le vote d’un seul téléspectateur vaut 9 722,20 fois moins que celui d’un seul juge.

Alors, toujours persuadé d’être le maître du jeu ?


Infographies réalisées avec Infogr.am

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Jérémie Poiroux’s story.