Chefs de projet, arrêtez de foirer vos recrutements

S’il y a bien une chose que j’observe trop souvent dans le monde du développement c’est la capacité des chefs de projets à complètement foirer le recrutement de nouveaux membres de l’équipe. J’ai pu assister à un florilège de mauvaises pratiques, parfois vécues en tant que candidat ou en tant que membre de l’équipe qui recrute.

Faites participer les membres de l’équipe

Une des erreurs les plus courantes que j’ai pu observer c’est le fait de complètement ignorer les autres membres de l’équipe dans l’ensemble du processus : le chef de projet se charge d’identifier des CV, de réaliser les entretiens et de sélectionner le candidat sans consulter une seule fois son équipe.

Le métier que nous faisons est, comme la plupart des autres, essentiellement basé sur des relations humaines et je ne parle pas seulement de formules de courtoisies échangées à la machine à café le matin.

Construire une équipe cohérente (et efficace) n’est pas une chose facile, c’est tout aussi basé sur des capacités techniques que sur des capacités sociales. La meilleure preuve qu’il s’agit d’un sujet complexe c’est de voir la quantité de talks/livres/articles produits sur le sujet, en voici deux (parmi des tas d’autres) particulièrements intéressants :

3 inconvénients à ne pas faire participer l’équipe au recrutement

Seul vous avez plus de chance d’échouer

Vous aurez un avis plus précis sur le candidat si vous effectuez l’entretien à plusieurs; vos collègues poseront certainement des questions pertinentes auxquelles vous n’avez pas songé.

Lorsque le candidat énumérera ses missions précédentes chaque “auditeur” pourra creuser différents aspects de l’expérience de celui-ci. Certains s’intéresseront à des aspects techniques, d’autres à la méthodologie employée… au final vous aurez une image bien plus riche des expériences passées du candidat.

Enfin, entre nous, même si vous avez été un développeur par le passé vous n’êtes peut être pas le plus à même de tester les connaissances d’un candidat sur un framework que vous ne connaissez pas. Enfin, par pitié, épargnez-leurs votre question favorite que avez piquée dans le classeur d’une formation Java de 1996.

Vous donnez un mauvais signal à votre équipe

Je l’ai vécu plusieurs fois (et je ne suis pas le seul) mais une des pires choses de notre métier est de commencer sa journée un Lundi matin et que le chef de projet débarque dans l’open-space avec un inconnu et vous lance “Voici Martin, il commence à travailler avec vous aujourd’hui”. Dans ce moment là pas facile de masquer sa surprise, et c’est pire encore quand on se rend compte que Martin n’a aucune idée du boulot qu’il doit réaliser et que ses compétences sont assez éloignées des tâches qu’il va avoir à réaliser.

Il doit y avoir de la confiance entre le chef de projet et l’équipe de développement, ne pas les convier à l’entretien c’est leur donner le signal suivant : je ne te fais pas confiance pour savoir si un de tes pairs ferait une bonne recrue pour l’équipe.

Vous donnez un mauvais signal au candidat

En tant que candidat à un poste j’adore pouvoir rencontrer “la team” : on peut se faire une idée dont elle fonctionne rien qu’a les voir interagir entre eux et avec leur chef de projet, cela vaut toutes les descriptions que pourra faire le recruteur. C’est important : il s’agit de mes potentiels futurs collègues de travail.

Une équipe absente lors de l’entretien peut vouloir dire des choses assez négatives au candidat :

  • Les gens de l’équipe ne sont pas intéressés par le fait de venir le rencontrer (ce qui lui laisse une mauvaise idée de l’esprit d’équipe qui y règne)
  • Les gens de l’équipe sont tellement débordés par la quantité de travail qu’il leur est demandé d’accomplir qu’il n’ont pas 5 minutes pour venir le rencontrer

Dans les deux cas cela donne une assez mauvaise image et pourrait faire qu’au final ce soit le candidat qui ne souhaite pas intégrer votre équipe.