Prendre la parole en tant que Marque Media : le nouveau défi des entreprises.

Il y a encore 30 ans, la marque était toute-puissante et avait le monopole, elle imposait de fait son produit à ses utilisateurs. Prix, qualité, la marque était reine puisque seule.

Avec l’éclatement de la concurrence dans tous les secteurs, le contexte a bien évolué… La marque, l’entreprise, après avoir été obligée de s’améliorer, après avoir lissé ses prix (ou non, Coucou l’effet Veblen), doit prendre la parole pour communiquer avec ses clients, nouvelle audience.

Mais alors comment prendre la parole sur les blogs, les réseaux sociaux, la télévision, quand on n’a jamais quitté sa tour d’ivoire ?

Savoir à qui l’on parle.

C’est probablement la chose la plus importante et souvent négligée par les entreprises, qu’elles soient là depuis 40 ans ou depuis 1 semaine. Connaître sa cible, ses fans, ses utilisateurs, savoir qui ils sont vraiment et quel est leur univers de prédilection.

Connaitre sa cible amène ensuite 2 notions fondamentales en terme de communication, notamment sur les réseaux sociaux à l’ère 14.0 et les générations C (oui après Z, on pourrait recommencer à A non ?)

  • Le canal de communication à choisir : on ne parle pas au même endroit à chaque type de personne (âge, sexe, CSP, centres d’interets et j’en passe)
  • Le ton à adopter : On n’utilise pas le même vocabulaire pour un(e) ado de 13 ans et mami Simone qui en a 79.

Pourtant, ces notions sont bien souvent négligées par les entreprises.

A la question que je pose souvent quand je rencontre un potentiel client :

Qui est votre cible ? A qui vous adressez-vous ?

On me répond assez rarement… souvent, pour la marque comme pour l’entrepreneur, la cible est un peu celle qui veut bien.

On vend à ceux que cela intéressse.

La démarche devrait être plutôt l’inverse. Faire des produits adaptées aux personnes, qui répondent à leurs attentes. Faire de vrais bons produits qui rendent service et répondent aux attentes, et ensuite axer sa communication autour de ces notions clés.

Mais alors comment changer ces usages dans les entreprises et chez les marques ?

Cela doit passer par un travail de fond de la part des communiquants.

Les agences, les Free-Lance, les services de comm interne, les influenceurs, les blogueurs. Tous ceux qui font la communication des marques et des entreprises. Il faut éduquer en amont pour aider à la transition et éviter que certaines marques ne soient laissées derrières dans cette évolution si rapide, qui les a propulsé au rang de media, alors qu’elles n’avaient rien demandées.

C’est en partie le travail que je propose avec Bw-yw l’Agence, mais qui est également proposé par nombre d’agence, de Free et de blogueurs qui font un travail extraordinaire au quotidien.

Conduire le changement en entreprise pour comprendre le digital et s’y adapter. Cela ne doit pas forcément venir des services RH et des consultants du changement focalisés sur des aspects sociologiques et pratiques.

“Start with the why” disait Simon Sinek.

Si les entreprises comprennent pourquoi, elles le feront.

Alors, on commence quand à devenir une marque media ensemble ?

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.