Pourquoi un feedback négatif est préférable à des éloges

La plupart des gens n’aiment pas forcément entendre des vérités blessantes. Un mauvais bilan de performance, une erreur qui nous conduit chez un supérieur… Toutes ces situations déclenchent un sentiment de honte, de frustration et d’impuissance. Un feedback négatif va inonder notre cerveau d’hormones de stress, et peut même causer une perte momentanée de nos fonctions les plus basiques. Si vous avez l’impression de perdre la tête après un rapport défavorable, eh bien c’est peut-être le cas !

Mais avant d’ignorer les critiques reçues, considérez ceci : un feedback négatif pourrait bien vous être bénéfique.

Un feedback négatif alimente la créativité

En premier lieu, la piqure ressentie lorsqu’on reçoit un feedback négatif peut stimuler temporairement notre créativité. Des chercheurs de la Columbia Business School ont découvert une forte connexion entre expression artistique et le rejet social souvent déclenché par un feedback négatif. Même si cela semble contre-intuitif, nous sommes au maximum de notre créativité lorsque nous nous sentons le plus vulnérable.

Un feedback négatif améliore la performance

Dans un sondage réalisé par le cabinet Zenger Folkman, près de mille employés ont soutenu l’idée de recevoir du feedback négatif au travail. Selon eux, recevoir des suggestions d’amélioration et être alertés de leurs propres erreurs augmentait leur performance de façon bien plus efficace que recevoir des éloges. Lorsqu’on leur demande de citer un moyen de s’améliorer professionnellement, 72% ont répondu que recevoir des retours fréquents et honnêtes de la part de leurs managers les aideraient à être plus performants (même si cela signifie devoir entendre des vérités qui blessent).

Ces chiffres mettent en lumière un second aspect du feedback négatif : les travailleurs expérimentés préfèrent l’entendre. Compte tenu de leur connaissance du terrain et de leur expertise, les employés chevronnés n’ont plus vraiment besoin d’être rassurés, mais plutôt de recevoir des informations utiles qui leur permettront d’affiner leur performance et leur sens du progrès. A la différence des novices, qui ont besoin de s’affirmer via un feedback positif, les « anciens » ne s’offusquent pas d’un occasionnel petit coup dans leur performance.

Un feedback négatif est plus utile

Cette dynamique semble fonctionner à l’extérieur du monde du travail. Les experts en management de l’Université de Chicago ont noté que les étudiants avancés dans une classe de littérature française préféraient les professeurs qui les martelaient de corrections plutôt que ceux qui avaient une approche plus douce. Dans une seconde étude, les chercheurs ont découvert que les « expertes » de soin des ongles (des femmes qui utilisent plusieurs produits de soin pour les ongles et qui vont dans des salons de beauté plusieurs fois par mois) étaient plus souvent en demande de feedback négatif sur leur choix de couleur de vernis à ongles ou sur leur routine beauté en général, mais étaient aussi plus à même d’agir suite à un feedback négatif, en payant plus pour une manucure, ou en changeant tout bonnement de salon.

Ceci nous amène au dernier bénéfice du feedback négatif : il est plus probable qu’il vous fasse changer de comportement. Nous avons tous tendance à ignorer les conseils des gens (environ 70% du temps), et seule une fraction du feedback potentiellement utile que nous recevons ne sera traduite en pratique. Le feedback négatif nous amène un certain sens d’urgence qui augmente notre conscience de soi, et la possibilité d’en tirer quelque chose de positif.

Il n’est jamais aisé de donner un feedback négatif à ses collègues, amis et proches. Mais ça devient légèrement moins mortifiant lorsqu’on réalise que celui-ci va les aiguiller vers des opportunités de croissance (qui sont les raisons pour lesquelles on fait l’effort de donner un feedback à la base). Il est possible que ce ne soit pas très apprécié sur le moment, mais ils vous remercieront à l’avenir.

Like what you read? Give Jeremy Gautret a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.