Le Choix

Décollage d’Ajaccio au matin

Un jour, votre corps et votre esprit font un choix en commun, ils choisissent l’âme qui caresse votre peau, celle qui croit en vous et vous fera croire en vous-même. Celle qui vous dit combien vous êtes important pour lui ou elle et pour le monde. On la reconnait par le scintillement, par les vibrations de son âme et l’étincelle qui s’allume dans ses yeux chaque fois qu’elle nous revoit.

Après une première rencontre dans ce monde, rien ne sera plus jamais noir ou blanc ! Au contraire, un spectre complètement nouveau de nuances, de couleurs, de sons et de mots apparaît.

Il faut se rappeler que l’on mérite l’amour, le vrai. Je me rappelle du Samedi 9 Juillet, de cette fameuse paillote en bord de plage nommée le Scudo, puis de cette boîte de la rive sud, où fumée, lumière et parfums s’entremêlaient, se mélangeaient. J’ai la douce et vague impression qu’une certaine magie s’est produite et se produit toutes les années en ce jour si particulier.

Quelquefois cet étonnant Bleu Roi prédomine, mais rien n’y change, c’est un jour de fête, où l’horizon se reflète et éclaire les cœurs en déraison, des inséparables retrouvés, armés de leurs souvenirs, de leurs peines et de leurs plaisirs, pour y puiser l’amour d’un jour.

Quelquefois du haut de ces majestueuses Sanguinaires, du creux de Capo la belle, d’une tour ou d’un bateau, en France où ailleurs, aussi improbable le lieu soit-il, ces inséparables renouvelleront leurs engagements.

Quelquefois, ce genre d’amour en est même venu a construire des forteresses, des villes… et même des merveilles, il vole sur les montagnes. C’est le genre d’amour qui ne connaît pas de limites ni de frontières et qui fait de cette planète le terrain de jeu idéal pour ces deux aimants.

Parce-que la vie veut les séparer, amants, l’amour vit encore, 
Parce-que l’amour n’est pas mort et qu’il sommeille encore dans nos corps.
Parce-qu’il garde ses lourds trésors. Heureux ou bien maudits, il les à tous à la fois. Et c’est peut-être ça son plus beau cadeau, celui qui nous ravit. Celui qui met le cœur en étau dès qu’on l’a ressenti.

Il brûle dans nos mémoires, il écrit notre histoire,
Non l’amour ne meurt pas, il attend dans nos bras.

Parce-qu’il souffle ces mots là que tu me dis tout bas, parce-qu’il était une fois la vie pour toi et moi. 
Non l’amour n’est pas mort puisque tu vis encore.

Aussi imparfaite soit la relation, je ne me contenterai jamais de peu.

(Si ce n’est pas parfait c’est se contenter de peu) 
Seul ce type d’amour vaut la peine de respirer et de vivre.
Ne renoncez jamais à lui … continuez à chercher, il est là, il existe!

Show your support

Clapping shows how much you appreciated NEYROU Jérémy’s story.