Tourner court

La Vie. Elle est venue à ma rencontre d’une démarche craintive. Son visage étonné, inédit, presque irisé d’ésotérisme noir, la définissant aussi évanescente que le vent d’aujourd’hui qui colporte un parfum iodé.

Avec des gestes tendres, dans sa version Année Trente, elle est venue à ma rencontre par un printemps aux tisons entrecroisés. Elle n’avait guère sous elle qu’une ombre insuffisante ; une ombre qui venait de semer ses ressources libres d’associations, ses gammes de grises mémoires, et qui, au bout de deux semaines, s’essouffla comme les rameaux jetés dans les braises perpétuelles de ce printemps.

Je l’ai tout de suite aimé pour sa pudeur infinie, son charme de poupée trop tôt abandonnée.

Carnet de Poésie 8

Chape de plomb !

Ciel de cendre qui s’éteint en cartonnant dans tous les azimuts de la Bibliothèque. Tout est sombre, de velours et cramoisi. Silhouettes de craie et de fusain où s’étirent les yeux révulsés des amazones modern’ style. J’esquisse aussi leurs particularités qui se rendent dans leur lieu d’origine.

De torrides mésaventures de rivières feuillues où s’étouffent les feuilles de choux, presque sanguines, en montant sur un vieux cheval soviétique pansu : chapes de plomb exotique et rires païens.

http://notesmat15.jimdo.com/nouvelles-littéraires/

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.