Le cloaque de la République

La Ville de Paris a-t-elle définitivement abandonné à son triste sort la place de la République, récemment rénovée à grands frais ?

Inaugurée en grandes pompes par le maire de Paris Bertrand Delanoë en juin 2013, la place de la République resplendissait alors de son immensité minérale. Facture des 18 mois de travaux : 24 millions d’euros.

J’habite sur cette place depuis 12 ans. J’ai connu les lieux dans l’ancienne configuration, surannée et envahie par les voitures de toutes parts. J’ai observé les travaux de mon balcon et j’ai accueilli avec satisfaction la rénovation. La capitale disposait enfin d’un bel espace public, immédiatement adopté par tous.

La photo ci-dessus montre le socle de la statue de Marianne en juillet 2013, un mois après l’inauguration.

Voici le même lieu, trois ans plus tard (fin mai 2016) :

Que s’est-il passé ? La place de la République est restée le grand lieu des rassemblements populaires qu’elle était avant sa rénovation. Mais d’autres événements ont changé la donne. Les attentats de janvier et février 2015 ont conféré à la place une vocation mémorielle et la statue de Marianne s’est transformée en cénotaphe des victimes. Et puis, le mouvement “Nuit Debout” a pris possession de l’espace, à la hussarde, en mars 2016. Quel est le résultat de cette situation ? Un abandon des lieux, livrés au vandalisme et au vagabondage.

Voici quelques photos que j’ai prises sur la Place de la République cette semaine :

Madame Hidalgo revient d’un voyage à Pékin où elle est allée promouvoir l’attractivité touristique de la capitale dont elle est maire. On espère que les touristes chinois éviteront ce cloaque qui prospère en plein centre de Paris.

Jérôme Godefroy (mai 2016)