Une crise d’urticaire géant

Lucie* est une petite fille de 10 ans qui subit depuis quelques semaines des crises d’urticaire géant : le phénomène s’étend sur tout le corps et survient essentiellement la nuit. Sa maman me consulte pour savoir si l’ostéopathie peut apporter une solution à ce problème qui perdure depuis plusieurs mois malgré différents traitements. Lors de l’interrogatoire en présence de la maman, celle-ci évoque sa nouvelle situation professionnelle entamée l’été dernier et qui la rend moins disponible auprès de sa fille. Lucie est une enfant adoptée. Pendant l’auscultation je perçois une tension nette au niveau du ventre, à hauteur de la hanche droite. Les antécédents de Lucie, que je soigne depuis quelques années, ont souvent concerné le foie. Mais cette fois ci, c’est le caecome qui organise la tension depuis la hanche. Le caecome constitue le début du gros intestin auquel se raccorde l’intestin grêle. Le côlon est en rapport énergétique avec le poumon qui lui même est tres en lien avec la douleur de l’abandon et la tristesse.

caecome, angle colique droit et foie

En rassemblant tous les éléments du puzzle, on comprend que Lucie est très affectée par l’éloignement de sa mère; les premières crises ayant démarrées au début de l’automne. Elle revit d’une manière inconsciente son abandon qu’elle exprime à travers son urticaire géant. Certains mots sont parfois difficiles à prononcer et c’est alors le corps qui exprime le malaise par des symptômes. D’un point de vue bio-mécanique, l’angle colique droit répercute la tension du caecome sur le foie placé juste au dessus de lui. Le couple foie-colon est donc responsable de l’urticaire géant de Lucie. le traitement a consister à faire disparaitre les tensions sur le caecome et le foie. Depuis la consultation, Lucie n’a plus d’urticaire…

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.