La blogueuse parfaite c’est tout sauf moi

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog organisé par Mia de trucs de blogueuse.

J’ai commencé à bloguer il y a presque deux ans, je suis aujourd’hui à la tête de 3 blogs. J’ai suivi plusieurs formations sur le blogging : comment vivre de son blog, comment doubler son trafic, comment avoir des titres irrésistibles etc mais pourtant je m’entête à être une mauvaise élève. Je m’explique.

Pour moi la blogueuse parfaite, c’est celle qui fait des articles qui tuent, qui dès leur publication récoltent au minimum 20 commentaires. Son blog a un super design, des photos trop choupi que tu as envie de partager sur instagram et pinterest. La blogueuse parfaite elle manie les réseaux sociaux comme jamais, elle publie une actualité par jour, son nombre d’abonnés ne cesse de croître chaque jour. Elle sait créer une communauté, elle a une audience qui interagit à chacun de ses posts et qui attend avec impatience sa newsletter.

Ce conte de fées je ne le connais pas vraiment parce que je suis une mauvaise élève, je m’obstine à ne pas appliquer ce qu’on m’a enseigné de faire ou ce que mon entourage me dit de faire. Par exemple, je n’ai jamais écrit d’articles invités, c’est THE conseil qu’on retrouve sur un certain nombre de blogs influents. Parce que c’est très important d’avoir des liens entrants (backlinks) sur son site internet pour être mieux référencer sur google.

La liste est un peu longue de ce que je devrais faire pour améliorer mes blogs ou pour avoir plus de visibilité. Mais bon je pense que si j’appliquais machinalement tout ce qu’on me dit de faire , çà ne serait plus moi, çà ne correspondrait plus à ma personnalité.

Alors on m’a déjà reproché de beaucoup raconter ma vie dans mes articles et de pas suffisamment répondre aux problèmes de mes lecteurs, mais ma base de travail ce sont mes problèmes personnels parce que je pense que notamment les principaux problèmes des néo-blogueurs comme moi ( j’ai failli appeler ce blog néo-blogueuse) ce sont en vrac :

-la visibilité (mais pourquoi personne lit mes articles?)

-le trafic (mais pourquoi google ne m’envoie pas de visiteurs?)

-la motivation pour écrire ( mais comment je vais écrire un article de 1000 mots par jour?)

-la monétisation (quand est-ce que je gagne du pognon avec mon blog?je précise pour ceux qui veulent vivre de leur blog)

Alors oui j’aime mon imperfection, c’est vrai qu’elle me fait rapporte pas un rond mais que voulez vous on ne se refait pas.


Originally published at Sofapreneuse.

Like what you read? Give Jessie a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.