Découvrez le portrait de Dimitri Oudin, candidat sur la liste “Les Européens”

Quels sont tes mandats électoraux, engagements politiques et associatifs ?

Je suis conseiller Départemental remplaçant, secrétaire général du Mouvement européen Marne, militant associatif.

Pourquoi se lancer sur la liste Les Européens ?

Je suis plus que jamais convaincu par l’idée européenne dans un monde multilatéral instable, sans que le statu quo ne soit encore tenable. Je suis donc logiquement aux côtés des Européens dans cette campagne, pour une Europe plus protectrice et plus proche de ses citoyens.

Que penses-tu pouvoir apporter à cette liste personnellement ? Et que va tu faires encore jusqu’au scrutin ?

Je compte apporter monotre expérience en tant que membre de la société civile, militant associatif européen et international . Je compte poursuivre ce travail de terrain.

Quelle est ta compétence majeure?

La question migratoire.

Pourquoi est-ce que tu t’engages donc en politique ? Tu as quoi à dire aux jeunes réfractaires ou qui ont déjà perdu confiance ?

Je m’engage en politique pour défendre mes convictions citoyennes, décentralisatrices au niveau local, en faveur d une meilleure intégration au niveau européen. Ceux qui ont perdu confiance en la politique n ont qu’un moyen pour la changer : s’engager !

Qu’est-ce qui te marque à l’UDI, au sein de cette liste ? Comment perçois-tu la démarche de l’UDI et notamment de JCL ?

Cette liste est un juste équilibre entre des membres profondément impliqués dans leurs territoires et des convictions européennes fortes. Ses membres parlent d Europe avec une réelle expertise dans ce domaine ! La démarche de l UDI dans cette campagne est celle qui devrait animer toutes les autres listes : faire de ce scrutin un enjeu réellement européen, au delà de nos contingences politiciennes nationales.

Raconte-nous un fait/une anecdote personnel(le) liée à l’Europe ? L’Europe t’a déjà apporté dans ta vie ?

Je fais partie de la génération Erasmus. J’ai eu la chance d’étudier au Royaume Uni (hé oui!). Grâce à ce dispositif j’ai été exonéré des frais d’inscription britannique que je n’aurais jamais pu me payer. Donc merci l’Europe !