2 ans d’executive MBA

Promo 2017 ExecutiveMBA Epitech

Mes motivations pour me lancer dans l’aventure

Ce n’est pas un matin en me réveillant que j’ai décidé de consacrer 2 années de ma vie pour faire un Executive MBA. J’ai en effet mûri ce projet durant 3 ans avant de me lancer. Ces 3 années préparatoires m’ont permis de tester ma motivation personnelle, d’échanger avec plusieurs amis ayant fait un eMBA eux aussi, ce qui m’a confirmé que c’était bien ce type de formation qu’il me fallait pour “ prendre une bulle d’air “ professionnelle. Ma société ne participant pas au financement de cet eMBA, cette période m’a permis de mettre l’argent nécessaire de côté.

J’ai reçu une éducation classique à la française puis je suis parti dans la vie active. Après avoir travaillé pour diverses sociétés informatiques et avoir fait mon expérience comme chef de projet, je ne voyais pas comment relancer ma carrière. Et je n’envisageais pas de rester sans avoir la possibilité d’évoluer.

Mais en France quand on est dans un poste depuis plusieurs années, les changements naturels restent compliqués.

J’avais pourtant ce besoin d’apprendre, de voir les choses autrement, de remettre en question mes savoirs et mes croyances professionnelles. J’avais l’envie de comprendre et de mieux appréhender les stratégies des entreprises, afin d’arriver à avoir une vision 360 des enjeux modernes et pourquoi pas continuer à faire évoluer la flamme entrepreneuriale que je sentais en moi.

Après il n’y avait plus qu’à se lancer. Enfin presque.

Des Executive MBA il y en a plein, avec des rythmes différents ainsi que des sensibilités différentes. Il fallait que je trouve celui qui pourrait correspondre à mon rythme de salarié et de père de famille. Il a fallu sortir les MBA prenant du temps sur les journées en semaine et regarder ceux proposant des cours en soirées et les week-ends.

Mon choix s’est porté sur l’Executive MBA Epitech, car celui-ci est de type part-time. C’était l’idéal pour moi qui ne pouvais pas décrocher de ma vie professionnelle.

Après avoir été accepté par l’équipe éducative de l’Executive au début du mois de juillet, j’ai effectué ma rentrée avec une belle journée de présentiel un Samedi du mois de septembre 2015. La formation allait s’étaler sur 2 années, rythmée par des modules à suivre chaque mois. Les cours se suivent à distance sur la plate-forme de e-learning. Chaque module se voit gratifié d’un dossier à réaliser en groupe et à rendre avant un cours en présentiel.

Les professeurs qui dispensent les cours sont des enseignants à HEC, INSEAD tous de grande qualité et ayant un véritable background d’entrepreneur. Ils sont plus que des professeurs, ce sont de véritables mentors grâce à qui mes savoirs ont évolué au fur et à mesure de nos échanges.

Chaque samedi de présentiel était l’occasion de présenter à l’oral notre travail du mois. Le temps étant limité par groupe, il a fallu maîtriser les présentations visuelles et les pitchs oraux. Ces dossiers sont l’occasion de mettre en pratique le travail de groupe, de développer l’écoute et le leadership de chacun. Les dossiers rendus sont la somme d’implication individuelle et de la bonne coordination du groupe.

Durant tout le cursus de l’executive MBA Epitech nous avons eu la chance d’être coaché par des professionnels. J’étais accompagné par une coach tous les mois avec qui je pouvais revenir pendant une heure sur les faits du mois. Cela me permettait de mieux cerner des situations et de mieux comprendre qui j’étais. Si grâce à l’eMBA il est possible de franchir des étages professionnels, le ou la coach qui vous accompagne sera l’escalier de cette réussite.

Un grand merci à Michèlle Shitter pour cet accompagnement.

Les heures que j’ai passée sur les cours, le temps consacré aux groupes de travail et aux présentiels sont de réels investissements qu’il faut savoir savamment équilibré avec la vie professionnelle et personnelle. Je suis marié et nous avons deux garçons, il était très important pour moi de continuer à leurs consacrer du temps. Tout participant à un eMBA devrait anticiper la charge de travail et avoir le soutien de sa famille. C’est grâce à eux que j’ai réussi à tenir ces deux années et grâce à ma fantastique épouse qui a énormément géré le quotidien.

Heureusement le eMBA n’est pas uniquement du travail, c’est également de fantastiques échange humains avec les autres participants. Nous avons eu l’occasion d’aller ensemble dans le cœur de la Silicon Valley, ou à Singapour lors de 2 voyages d’études et de partages, d’expériences avec des sociétés qui marquent notre époque (Google, Facebook, Netflix …) mais aussi avec des entrepreneurs (The Refiners, Presence AI…) avec qui nous avons pu échanger sur leurs projets, leurs réussites (bonnes et moins bonnes), tout ce qui fait la vie d’un entrepreneur.

J’arrive quand j’écris ces quelques lignes au terme de mon Executive, il est certain que suivre ce cursus requiert du travail, mais le résultat est impressionnant. Des compétences utilisables immédiatement et changeant la vision du manager que je suis. Une compréhension du business avec une vision 360° de l’entreprise et des enjeux qui en découlent sans oublier l’accroissement de ma capacité à challenger mes équipes et une ouverture vers de nouveaux réseaux.

Les points que je retiens Avant de me lancer :

Je tiens à remercier l’ensemble de l’équipe du eMBA Cyril Pierre de Geyer, Yousra Frihi, NEIGE Hocini pour ces deux années de formation extraordinaires.

Et un grand bravo et merci à toute ma promo Jean-Philippe Hallot, Ludovic Heyberger, Yann Rigo, Nicolas Schwartz, Julien Duminy, rony abelli, Maxime Bernard, Marc Biörklund, David Gence, Enrique Howard-Tillit, Fabien Jallot, Vincent Kersuzan, Sebastian Knödel, Nicolas Korchia, Cyril Kreff, Jérôme LEGEAY, Herve Lo, Jean-Jacques Martrès, Fabrice MILON, Eric ONDOA, Judicaël paquet, Monirath PONTIAC, Christopher Quinton, Alexis Rolland, Jacques Sarot, Mihaela Munch-Andersen, Jonathan Surpin, Cyril Vincler, Guillaume Viscarret, Mostapha Zouggar, Sébastien Malleret

- Être certain de l’appui de ma famille

- Avoir une profonde envie personnelle de suivre un MBA

- Avoir en tête le coût de la formation

Pendant le cursus :

- Estimer le temps que je pourrais consacrer au eMBA qui vient s’ajouter en plus de ma vie personnelle et professionnelle

- Prévoir de réduire le temps consacré aux séries TV

- Partager au maximum avec les autres participants et intervenants

- Me remettre en question

- Appliquer rapidement les acquis à mon univers professionnel

Et Après, c’est trop nouveau pour que je puisse être force de conseils mais voici ce que j’aimerais

- Arrêter le visionnage des séries Netflix et le reporter à la fin de eMBA

- Prendre du temps pour moi (égocentrisme)

- Entretenir le contact avec mes camarades de promo

- Partager avec mon réseau

- Se remettre à Netflix

- Refaire de la musique

- Créer mon entreprise cela me permettra d’appliquer mes acquis avant qu’ils ne s’envolent …

- Profiter de ma famille

Originally published at https://www.linkedin.com on June 20, 2017.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.