Comment mieux éduquer sans dépenser plus ?

par Jean-Marc Fortané, ex candidat à la première primaire présidentielle citoyenne sur https://laprimaire.org

Une méthode pragmatique de réforme gràce à un grand élan de solidarité est proposée ici pour rattraper une situation catastrophique due à des décennies d’immobilisme.

Le détail des programmes sera mis en place par un ministère missionné qui travaillera avec des enseignants plus respectés et plus autonomes. Les méthodes alternatives d’enseignement déniées jusqu’à présent par les pouvoirs en place seront testées et évaluées sur tout le territoire.

Pixabay.com

E n rendant l’école obligatoire, les politiques d’antan ont voulu donner une chance à tous les jeunes d’exprimer leur potentiel car ils ont compris que la force d’un pays se trouve dans sa jeunesse.

Aujourd’hui, alors que la France est entrée dans une concurrence mondiale, tous les français peuvent constater que le niveau scolaire ne cesse de régresser dans les matières fondamentales .

Refuser toute évaluation et sélection conduit à un nivellement par le baset empêche de préparer les jeunes aux situations difficiles qu’ils rencontreront au cours de leur vie. Le manque d’émulation qui en découle pénalise au final les enfants des milieux les plus modestes.

L’ascenseur social est en panne à l’image du pays

Vers quelle société nos dirigeants nous emmènent-ils ?

Non pas par passion mais par la possibilité d’y gagner sa vie, les professions les plus demandées sont devenues médecin, avocat, policier et psychologue alors que l’exercice de chef d’entreprise ne fait que peu d’émules.

Dans une société où les employés de multinationales déprimeront de plus en plus par une mise sous pression et où les petits patrons s’épuiseront à la tâche, les médecins et les psychologues seront de plus en plus sollicités. Les avocats géreront les conflits entre les individus nés des tensions grandissantes et les policiers seront chargés par les pouvoirs de mâter ceux qui oseront s’opposer au système. Les petits chefs d’entreprise indépendants seront voués à disparaître car leur autonomie d’action et de pensée dérangera les pouvoirs esclavagistes en place.

Voulons-nous vraiment de cette société ?

Alors, quand allons-nous créer un élan de solidarité et de consensus national dans ce domaine fondamental que représente l’éducation pour un meilleur avenir du pays?

La régression est telle qu’il est devenu nécessaire d’associer la complémentarité des générations pour améliorer le niveau des matières fondamentales et réussir à maîtriser les nouvelles technologies du numérique.

NB:Toute la partie programmatique n’est pas ici envisagée car elle doit être décidée par les acteurs de terrain

1. Orientation

. Dépistage des capacités de chacun afin de les développer

. Revalorisation des professions en fonction des débouchés

. Création de commissions d’orientation parents-professeurs statuant sur des dossiers de façon anonyme

. Ecoute, association et responsabilisation des professionnels aux réformes

2. Organisation

1. Programme d’une journée

. Enseignement des matières fondamentales aux heures de réceptivité maximale des élèves

. Activités variées dans les autres créneaux: sport, musique, aide aux devoirs, jeux d’éveil, ateliers couture, théâtre, ménage entretien de l’établissement, débats sur divers sujets (éducation à la citoyenneté, démocratie, institutions…) économie mondiale et internationale, écologie, alimentation, enseignement de relations humaines, intervenants extérieurs (avec supports de cours télévisés pour certains cf. Médias)…

2. Méthode de travail

. Mise en place de classes de niveaux à nombre variable d’élèves pour les matières fondamentales mais aussi pour les autres matières de développement non reconnues actuellement avec des passerelles entre les classes. Par exemple 80 élèves d’une même section sont répartis en classes de 40,25 et 15 élèves . . .

. Autres activités à la carte avec brassage des élèves. Encouragement à l’entraide aux devoirs entre élèves encadré par un adulte

. Créations d’équipes pédagogiques de deux à trois personnes sous tutelle de chaque enseignant volontaire

. Rétablissement du respect et de l’autorité de l’équipe enseignante

. Sanctions des élèves récalcitrants (absentéisme, impolitesse…) et soutien familial. Les allocations familiales peuvent être utilisées pour le placement en pension des élèves en difficultés si nécessaire

3. Objectifs

. Pas de devoirs à la maison (plages horaires dédiées en journée)

. Activités périscolaires variées à la carte

.Egalité des chances au départ

. Prise en charge dès le début de tout décrochage

4. Avantages

Pour les jeunes

. Plus de temps consacré à ceux qui en ont le plus besoin

.Emulation de groupes

. Possibilité de recours à des méthodes éducatives alternatives plus adaptées pour certains élèves

. Développement de certaines aptitudes non reconnues dans le système sélectif général (musique, expression corporelle…) tout en leur donnant une base solide des fondamentaux indispensables pour le quotidien
« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide »
Albert Einstein
 
. Développement de liens inter générationnels et entre communautés: « Les autres papis et mamies »

. Enfants moins livrés à eux-mêmes quand les parents travaillent (moins de télé, de smartphone…)

. Intégration plus facile des personnes handicapées

Pour les enseignants

lMoins de pression et de fatigue lMeilleure reconnaissance l Disponibilité augmentée pour de leur formation, pour échanger entre eux ou avec les parents lElèves plus à jour de leurs devoirs en cas de soutien familial défaillant lMise en place de rythmes scolaires adaptés: phases d’apprentissage et de détentes pour tous lMaintien du nombre d’enseignants

Pour les parents

. Moins stressés, soutenus dans leur rôle éducatif

. Plus de temps à partager avec leurs enfants que pour les devoirs

5. Moyens humains

. Retraités, chômeurs, certains malades, étudiants, parents (hors établissement de leurs enfants)

. Subordination à un professionnel dans tous les cas

6. Moyens financiers

. Lutte contre l’absentéisme

. Possibilité d’heures supplémentaires défiscalisées avec locaux mis à disposition gratuitement

. Transmission des compétences et des expériences entre enseignants

LA DOUBLE CHANCE : Tout le projet en quelques clics

“Il est temps que ceux vendent des rêves cèdent la place à ceux qui les réalisent” Jan Contraméfera

Mon premier interview télévisé

Jean-Marc Fortané est candidat à la primaire citoyenne organisée depuis plusieurs mois par le site la primaire.org. Distribuant de fausses boîtes de médicaments Democratol (qui élimine durablement l’impuissance politique), Jean-Marc Fortané sait faire preuve d’opiniâtreté pour faire entendre sa voix. Vétérinaire et entrepreneur, l’homme n’a peur de rien, se sent capable de déplacer les montagnes, de franchir toutes les portes (y compris de TV Libertés) pour présenter un programme qu’il a mûrement réfléchi. Même s’il n’est pas un “professionnel de la politique”, ce sportif de l’endurance se veut pragmatique et innovant. Et il pressent que la France doit changer de cap ou foncer droit dans l’iceberg. Jean-Marc Fortané, le candidat-citoyen entre rêve et bon sens ? A chacun de juger.A propos de LaPrimaire.org

Cet article fait partie d’une série d’articles présentant mon projet politique exposé dans le cadre de LaPrimaire.org. LaPrimaire.org est une primaire citoyenne démocratique et ouverte dont le but est de faire émerger une candidature citoyenne forte pour les élections présidentielles de 2017. Vous pouvez retrouvez tous mes articles et mon profil sur ma page candidat : Jean-Marc Fortané.