Jean-Marc FORTANÉ, un candidat sérieux ? Faites vous votre propre opinion !

par Jean-Marc Fortané, ex candidat à la première primaire présidentielle citoyenne française sur https://laprimaire.org

Le véto petit “entrepreneur architecte-ouvrier”qui entreprend en Politique citoyenne

“Ne te demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, mais plutôt, demande toi ce que tu peux faire pour ton pays” J F Kennedy
Les symboles de ma vie: Java, notre chienne et le stéthoscope du véto, le plan , la brouette, les outils et le mur que j’ai construit à mon domicile de l’entrepreneur-architecte-ouvrier , la boussole de la course d’orientation qui pourrait être utile et le tee-shirt de l’ultra trailer, finisher de la Diagonale des Fous à La Réunion. Il ne manque que ma trilogie de livres “Le CERFAN Droit dans l’iceberg ou changer de cap ?”

Cliquer sur les mots soulignés pour avoir tout le détail du sujet concerné

Utopie ? Démagogie ? Populisme ? Lisez ou regardez avant de juger et construisons ensemble l’avenir !

“En démocratie, l’utopie peut devenir une réalité grâce au bulletin de vote”

Sommaire

  1. Présentations vidéos

2. Mon parcours et mes expériences

3. Mes devises

4. Ma vision pour la France

5. Ma stratégie et ma méthode

6. Ma perception de l’histoire d’un pays

7. Signification du mot CERFAN et objectifs de la trilogie

8. Les valeurs défendues

Biographie complète en cliquant ici

1. Présentation vidéos

Jean-Marc Fortané, un citoyen à soutenir pour sortir les élites de leur bulle ? A vous de juger !

(Mon 1er interview télévisé de 20' récapitulatif)

Jean-Marc Fortané est candidat à la primaire citoyenne organisée depuis plusieurs mois par le site la primaire.org. Distribuant de fausses boîtes de médicaments Democratol (qui élimine durablement l’impuissance politique), Jean-Marc Fortané sait faire preuve d’opiniâtreté pour faire entendre sa voix. Vétérinaire et entrepreneur, l’homme n’a peur de rien, se sent capable de déplacer les montagnes, de franchir toutes les portes (y compris de TV Libertés) pour présenter un programme qu’il a mûrement réfléchi. Même s’il n’est pas un “professionnel de la politique”, ce sportif de l’endurance se veut pragmatique et innovant. Et il pressent que la France doit changer de cap ou foncer droit dans l’iceberg. Jean-Marc Fortané, le candidat-citoyen entre rêve et bon sens ? A chacun de juger.

Qui suis je ? Parcours, expériences, projet et points principaux

(vidéo personnelle de présentation de 7')

2. Mon parcours et mes expériences

D e tendance hyperactive, je suis très curieux de nature et j’adore relever des défis. C’est ainsi que j’ai touché à beaucoup de domaines au cours de ma vie et le dernier en date, concernant l’envie de faire de la Politique Autrement, fait appel à toutes mes expériences passées.

N é le 6 juin 1962 à Pau (64), j’ai partagé ma vie entre le sud et le nord de la France. Notre famille a suivi un parcours qui aurait pu inspirer le film « Bienvenue chez les Ch’tis » de Dany Boon, hormis le fait que les mutations de mon père étaient promotionnelles.

1. Docteur vétérinaire libéral

Issu de la génération « Daktari », cette émission m’a motivé pour devenir vétérinaire.

Diplômé de l’école vétérinaire de Toulouse , j’obtiens ma thèse de doctorat en 1986 après avoir effectué mon service militaire dans les Services de santé de l’Armée à Bordeaux.

Après plusieurs années de « compagnonnage » national (activité rurale et de ville), je m’associe pour créer une clinique vétérinaire en 1991 à Châteaurenard (13) dans laquelle nous mettons en place de nouvelles façons d’exercer notre profession par le développement d’une médecine préventive associée à la médecine thérapeutique traditionnelle.

En 1988, j’épouse Sylvie, également diplômée vétérinaire avec qui nous avons trois enfants.

2. Petit entrepreneur Architecte Ouvrier

Hyperactif et passionné par tous les métiers du bâtiment, j’ai conçu et co-construit notre clinique vétérinaire et notre habitation.

Mon envie d’entreprendre m’a poussé à réaliser un projet immobilier d’aide à la création et au développement de petites entreprises dont j’assure la gestion aujourd’hui. Une cinquantaine de personnes travaillent sur le site et une vingtaine de professions y sont représentées.

Espace Antigua: un lieu de vie pour les petites entreprises

3. Voyageur Routard

Aimant l’aventure, nous voyageons en routards

Traversée de l’Inde du sud en 2010 par les transports locaux

à la découverte de nombreux pays dans lesquels nous partageons la vie des habitants, qu’ils soient aisés ou pauvres.

Nous explorons ainsi toute sorte de milieux (mégalopoles, jungle, désert, sommets montagneux…)

Traversée de la jungle costaricaine en 2011 de San Pedrillo à Los Patos en passant par Siréna

Organisation d’une fête en 2012 avec l’association Mamabé dont le but principal est de venir en aide aux enfants défavorisés du sud Est de Madagascar et plus précisément du secteur de Farafangana.

Rencontre en 2017 avec Negger dou Tamba de Tambacounda au Sénégal pratiquant l’ Art’ Gri_Culture avec qui nous pourrions changer le Monde

4. Responsable d’associations citoyennes

Intéressé par l’architecture et l’urbanisme, en 2006, je suis surpris par certaines constructions dans ma ville et par quelques articles du Plan Local d’Urbanisme (PLU) en pleine révision.

Avec un collectif de citoyens, nous créons l’Association pour une Urbanisation Concertée (AUC), dont ils souhaitent que je prenne la présidence, afin d’alerter les élus et la population sur les risques de conséquences néfastes pour la commune et ses habitants de certaines clauses proposées.

Confronté aux dirigeants politiques locaux, nous nous heurtons à la pression de certains d’entre eux, plus intéressés par leur intérêt personnel que par celui de la collectivité. L’observation des comportements de certains élus au niveau national, finit par m’ écœurer de la politique, telle qu’elle est pratiquée.

5. Initiateur et réalisateur de différents défis sportifs (individuels et collectifs)

E n 2005, je me lance dans la course à pied en montagne après avoir découvert ce sport à l’occasion de randonnées effectuées en famille. Très vite je prends des responsabilités dans le club local de course à pied et j’ai envie de relever des défis sportifs dont j’entends parler.

C’est ainsi qu’après m’être inscrit pour ma première course sur le trail des Templiers en 2005 (course à pied en montagne de 66 kms et 3.000 mètres de dénivelé positif à parcourir en 12 H 30 maximum), je boucle mon premier ultra trail, l’Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB) en 2008 ( 170 kms et 10.000 mètres de dénivelé positif à parcourir en 46 H maximum).

Arrivée UTMB à Chamonix en 2008

D’autres ultras suivront les années suivantes.

La Provence 16 juillet 2007

.

.

.

.

.

.

.

.

.Souhaitant faire partager ma passion et après avoir parcouru en famille le GR20 qui traverse la Corse par la montagne, avec deux amis nous organisons cette traversée en rando-course, où nous emmenons pendant cinq années entre 17 et 65 personnes pour parcourir ces sentiers mythiques en 5 ou 6 jours.

.

.

.

.

.

.

En 2010 , je coorganise une randonnée pour traverser la Réunion. Avec 15 autres participants nous terminons le séjour par la course du Grand Raid, surnommée La Diagonale des Fous. C’est l’occasion pour ma femme de se mettre courir pour partager cette aventure en s’engageant sur le trail de Bourbon.

La Provence 11 décembre 2012

.

.

.

.

En 2012, nous nous engageons à 45 vétérinaires et nous passons la ligne d’arrivée avec ma femme et un ami, coorganisateur de cette nouvelle aventure collective.

.

.

.

.

.

Le 28 août 2016 , Sylvie et moi décidons de mettre un terme aux ultra trails en passant ensemble la ligne d’arrivée de l’UTMB après 45 H de course.

Notre objectif est atteint et nous décidons de mettre notre énergie et notre temps au service d’autres causes.

6. Auteur Editeur

Exaspéré depuis des années par de nombreuses décisions prises par nos dirigeants élus et prenant conscience à l’occasion des élections européennes de 2014 du danger de la montée des nationalismes et des populismes en Europe, je réunis des amis pour initier le Mouvement des Transmetteurs Réunis Français (MTRF), premier émule du Mouvement des Transmetteurs Réunis Cerfanais de ma trilogie.

Présentation du MTRF : Attachez vous au fond et excusez la forme faite avec les moyens du bord

Je décide aussi d’écrire des livres pour participer au réveil de mes concitoyens afin que nous reprenions les rênes de notre avenir.

Dauphiné Libéré Vaucluse Matin du 18 avril 2016

C’est ainsi que je publie la trilogie Le CERFAN Droit dans l’iceberg ou changer de cap ?,inspirée de mes expériences entrepreneuriales et de démarche diagnostique médicale. Mes voyages, l’écoute et le travail associatif alimentent les idées que j’y synthétise.

Plus d’infos sur cerfan.fr

.

7. Entrepreneur en Politique hors partis pour redonner du sens à ce mot

J e ne me résous pas à rester passif devant tous les problèmes que nous créons et que nous rejetons sur les générations futures.

Mes réflexions m’ont amenées à comprendre que nous ne pouvons pas sortir d’une crise économique et sociale avec des raisonnements conformes aux idées d’aujourd’hui. Très vite j’ai compris qu’il faut faire de la Politique Autrement sous peine de voir se développer à court terme de graves conflits sous différentes formes.

Dauphiné Libéré Vaucluse Matin du 5 juin 2016 : Un candidat à la présidentielle qui n’hésite pas à mettre le bleu de travail et à prendre la truelle.

Pour me consacrer entièrement à ce projet, j’ai cessé mon activité vétérinaire en vendant mes parts de la clinique vétérinaire que j’ai cofondée en 1989 pour financer mes livres et mon engagement.

Invité par des amis à une réunion de présentation de Laprimaire.org fin 2015, j’ai décidé de me porter candidat sur cette primaire citoyenne pour partager mes expériences et mes analyses avec d’autres personnes.

Mes trois priorités en tant que candidat sont :

Dès le départ, je me suis fixé 3 priorités :

1. Créer une équipe unie et gagnante pour les élections de 2017

2. Recréer de liens entre tous (générations, communautés…)

3. Rétablir une économie saine et solidaire

Parmi les 215 candidats déclarés, j’ai fait partie des 12 qualifiés pour la seconde phase en obtenant 500 soutiens de citoyens.

Sans avoir pu débattre avec les autres candidats ni avoir pu présenter mon projet oralement devant les votants, j’ai fini à la 7 ième place de cette seconde phase où nous avons été évalué par 4500 personnes sur les 85 000 personnes inscrites sur le site. J’ai mis à la disposition des cinq finalistes tous mes travaux et j’ai attendu le résultat final pour constater qu’ils ne travailleraient pas ensemble.

Fidèle à mes écrits et à mes propos antérieurs, j’ai alors tenté de fédérer des bonnes volontés pour créer une équipe en élargissant à des candidats hors de Laprimaire.org, tant je reste persuadé que c’est le seul moyen de redresser la France.

Nous avons ainsi lancé en partenariat avec des présidents d’associations départementales de maires ruraux, les premières rencontres entre candidats à l’élection présidentielle des 13 au 15 février 2017 à Châteaurenard en Provence en ouvrant la porte aux candidats déclarés à la recherche de parrainages d’élus. Sept candidats ont répondu présent à l’invitation avec à la clef la possibilité d’obtenir les 500 parrainages grâce à une stratégie d’équipe et un process initié autour d’un projet de révision de la réforme territoriale entamée.

La presse télévisée régionale a relaté en direct l’initiative et la presse locale s’est alors intéressée à mon parcours au sein des mouvements citoyens.

Rencontres Châteaurenardaises entre candidats présidentiables des 13 au 15 février 2017

Sans avoir compris l’intérêt de jouer collectif dans l’élection d’une seule personne, certains des candidats présents ne sont venus que dans l’intention de chercher des parrainages.

Egalement inconscients des verrous à lever ainsi que des enjeux de cette élection, ils ont provoqué l’échec de l’initiative.

Après mon engagement hors des partis politiques sur les présidentielles, encouragé par des soutiens, j’ai essayé de faire connaître le projet de “La double chance” avec très peu de moyens grâce à la profession de foi distribuée à l’occasion des élections législatives.

Les électeurs ont préféré voter pour les candidats des partis médiatisés sans leur demander ce qu’ils pourraient apporter personnellement comme propositions de lois à l’assemblée. Même s’ils se sont abstenus à près de 55 % , ils ont reconduit notre député maire sortant.

3. Mes devises

Tout problème a une ou des solutions.

Il ne peut être reproché à quiconque d’échouer, mais il est possible de lui reprocher de ne pas avoir mis tous ses moyens pour réussir, dans le respect des autres.

4. Ma vision pour la France

U n pays exemplaire pour le monde entier qui saura:

Pixabay.com

Elire une équipe gagnante à l’occasion des élections de 2017 composée d’élus qui œuvreront pour le bien général et des citoyens qui s’impliqueront à leurs côtés

Recréer des liens entre tous(générations, communautés, citadins et ruraux …)

Redresser l’économie

Le projet

Nos concitoyens ont compris que la France ne peut pas se redresser tant que nous resterons divisés et que de plus en plus d’entre nous ne trouvent pas de travail.

Notre pays a beaucoup perdu de son rayonnement d’antan mais il peut encore apporter à tous les peuples une lueur d’espoir d’évolution vers un monde meilleur. Si les citoyens français, aux origines culturelles et ethniques très diverses, parviennent à relever le formidable défi d’établir un nouveau modèle de société qui ne dépend plus des puissances financières et qui restaure un fonctionnement sain et des systèmes solidaires exemplaires, le monde entier en sera informé.

Pixabay.com

Comme en 1789, notre exemple pourrait faire réveiller de nombreux peuples et déclencher d’autres révolutions, cette fois pacifiques, afin d’écarter les risques d’une troisième guerre mondiale.

L’éveil des français doit leur faire comprendre que ce n’est pas par le repli sur soi et par le déni des causes des problèmes que notre pays se redressera.

Il leur faudra décider s’ils veulent soutenir en 2017 une nouvelle équipe présidentielle qui:

  • Osera faire face aux profiteurs, aux trafiquants et aux professionnels de la manifestation pour les mettre au travail honnête,
  • Convaincra les financiers du pays, de l’Europe et du Monde qu’il est de l’intérêt de tous, et du leur en particulier, d’accepter de mieux répartir les richesses qu’ils thésaurisent, d’accepter le retour à la souveraineté des peuples et de nous aider à combattre la pauvreté dans le monde,
  • Convaincra les grandes puissances qu’elles ont tout intérêt à développer de vrais partenariats mondiaux et d’aider les pays pauvres à se stabiliser par le bien-être de leurs peuples.

5. Ma stratégie et ma méthode

M a candidature à Laprimaire.org s’est inscrite dans mon idéal de faire de la politique autrement en construisant une équipe présidentielle réunissant des femmes et des hommes qui partagent des mêmes valeurs pour diriger ensemble la France. Elle devra aussi initier une nouvelle forme de politique dans le monde.

Nul homme n’a la capacité d’être compétent dans tous les domaines, mais chacun peut exceller dans l’un ou plusieurs d’entre eux . Cette équipe regroupera des personnes qui dépasseront leur ego pour unir leurs compétences afin de constituer un super « individu collectif » afin de résoudre les nombreux problèmes rencontrés.

Elle sera chargée de réorganiser la France dans un premier temps. Si elle est exemplaire, elle inspirera de nombreux autres pays afin d’établir un nouvel équilibre mondial, dont l’objectif sera de permettre à tout être vivant de vivre en paix et dans le bonheur.

Ne nous résolvant pas à vivre dans un pays sans architecte où il y a plus de formateurs que d’ouvriers, nous avons commencé à constituer une équipe qui a élaboré un projet de société servant de base à la construction d’un programme.

Afin d’éviter la cacophonie et les réunionites, pour être efficace, nous avons adopté dans un premier temps une méthode de travail . Elle nous permet d’affiner notre programme avec tous les citoyens qui souhaitent nous rejoindre. Nous le présenterons au vote des français en 2017.

6. Ma perception de l’histoire d’un pays

L’histoire d’un pays est pour moi comparable à celle d’un bâtiment en pierres car tous les deux sont en construction et en rénovation permanentes pour affronter les intempéries qu’ils subissent au cours du temps. La matière première d’un bâtiment est constituée de pierres et celle d’une nation d’idées.

Chacun nécessite de définir un projet qui doit être mené par une équipe œuvrant pour sa réussite.

Cette équipe doit être constituée de collecteurs, de tailleurs et de poseurs de matériaux, de coordinateurs d’équipes, de formateurs, de contrôleurs de chantier, d’architectes adjoints ainsi que d’un architecte coordinateur responsable du chantier.

Tous les acteurs sont aussi importants les uns que les autres et il faut trouver un équilibre entre leurs différentes fonctions, qui ne sont malheureusement pas complètement interchangeables.

Dans le bâtiment, s’il n’y a qu’un architecte et des pierres, il ne pourra construire qu’un muret. S’il n’y a que des collecteurs et des poseurs de pierres, il n’y aura aussi qu’un petit mur car ils le monteront vite, mais faute de les tailler, il sera instable et il s’écroulera pour ne laisser au final aussi qu’un muret.

Si l’équipe est complète, une solide et belle construction pourra être édifiée, prête à affronter le temps. Plus nombreux seront les acteurs qui participeront au projet, plus le bâtiment sera important et pourra rayonner.

Aussi, pour réussir un grand projet, il faut accepter les faits qu’il y ait plus de poseurs de pierre que d’architectes mais aussi que chacun n’est rien sans l’autre. Si chacun se connaît, se respecte et bénéficie de la chance de prendre sa place dans la construction en fonction de ses capacités, de ses connaissances et des moyens qu’il se donne pour agir dans le respect des règles fixées et acceptées par tous, chacun excellera dans son travail. Tous pourront alors être fiers de participer à la réalisation d’un beau projet.

7. Signification du mot CERFAN et objectifs de la trilogie

“S’il a de la chance, l’écrivain peut changer le monde” Arthur Miller

1. Pourquoi le CERFAN ?

C’est l’anagramme de la France qui en est ma source principale d’inspiration

J’ai modifié le drapeau et mis les lettres dans le désordre car c’est ce qui y règne actuellement. Nos dirigeants gouvernent comme l’équipage d’un bateau qui naviguerait à vue sans avoir fixé de cap.

D’autre part, l’évolution de mon pays me fait honte. J’y vois disparaître les valeurs qui ont contribué à sa grandeur et qui m’ont été transmises par mes parents. Il ne cesse de régresser: gaspillage et détournement d’argent public, budgets déficitaires, dette exponentielle, cacophonie politique, chômage croissant, nombreux petits entrepreneurs tués à la tâche sans relève ou spoliés de leur outil de production, taxation outrageuse du travail qui encourage les fraudes, désindustrialisation, délocalisation, paupérisation, précarisation, illettrisme grandissant, délinquance galopante, développement de zones de non-droit, tensions entre communautés, radicalisation religieuse, écologie mise aux oubliettes…

J’ai l’impression de vivre un mauvais rêve dans un pays imaginaire. Je suis écœuré par l’incapacité de nos dirigeants à gérer correctement le pays, par leur déni des réalités, par leurs manipulations pour monopoliser le pouvoir et par leur comportement de véritables sangsues.

Beaucoup de pays fonctionnent de la même façon

De nombreux étrangers pourraient reconnaître leur contrée au travers de mes écrits. Les scandales concernant certains de leurs dirigeants et la montée généralisée dangereuse des partis extrémistes et populistes en sont des témoins.

C’est phonétiquement le cerf et le faon (le père et le fils, parent et enfant)

Ce mot que j’ai imaginé représente le symbole de la famille, des transmissions entre les générations des valeurs, des savoirs, des expériences, des métiers, des entreprises… Elles tendent à disparaître avec l’éclatement du modèle familial traditionnel.

La transmission d’antan se transforme en un vol des générations futures à qui nous léguons de graves problèmes croissants que nous engendrons. Je ne veux pas en être complice alors que des solutions sont faciles à mettre en œuvre avec un peu de courage. Continuer ainsi laisse présager un conflit majeur des générations à venir.

C’est aussi phonétiquement le serf et le faon

Ce mot exprime la dualité entre la dureté de la condition d’esclave et l’image apaisante du jeune animal. Je me sentais esclave d’un système et je rêvais d’un autre monde sans pouvoir toujours l’exprimer en me faisant comprendre par mes proches.

Guidé par la passion et le pragmatisme, j’ai pris conscience que cette passion qui m’anime dérange car elle est trop souvent débordante et que mon pragmatisme perturbe la part de rêve de certains de mes interlocuteurs. Au final, j’obtiens l’inverse de ce que je souhaite, à savoir une incompréhension sur le fond à cause d’une forme d’expression inadaptée.

Dans une société où la forme prédomine sur le fond, l’écriture de l’histoire du CERFAN m’a permis de me libérer de mon imaginaire pour le transformer en réel sur des livres afin de le partager avec mes lecteurs. Pouvant être mieux compris, je me sens totalement libéré pour améliorer ma forme d’expression et user de mon pragmatisme afin de me concentrer sur le nouveau défi que je me suis fixé, à savoir, participer à l’affranchissement des serfs modernespour qu’ils puissent vivre en meilleure harmonie avec la Nature qui a la bienveillance de les accueillir.

C’est un moyen d’éviter des discussions stériles

Je ne veux pas perdre de temps dans des débats qui se focalisent sur des détails de mes analyses car je ne prétends pas avoir raison sur tout. J’explique en langage simple les nombreux mots employés au quotidien et les dysfonctionnements de notre société afin que tous les électeurs, quels qu’ils soient, puissent y réfléchir pour que nous construisions ensemble notre avenir et celui des générations futures.

Ne plus s’attarder sur les problèmes, dès lors qu’ils ont été bien posés et compris, mais au contraire débattre des solutions devient positif et beaucoup plus constructif.

J e ne suis ni un dieu ni un gourou

Comme je ne prétends pas détenir toutes les meilleures solutions et pour éviter d’être catalogué de la sorte, je les publie ainsi, pour qu’elles soient confrontées avec toutes celles qui émanent d’autres concitoyens. Nous pourrons alors choisir ensemble celles qui recueilleront le plus d’avis favorables en vue de construire un programme pour les élections françaises de 2017.

C’est la confrontation des expériences, des témoignages et des compétences diverses qui feront la richesse et la solidité du projet afin de le rendre opérationnel.

2. Objectifs de la trilogie du CERFAN

La part du colibri* d’un « petit entrepreneur ouvrier »

Chères et chers transmetteurs lectrices et lecteurs,

Je m’adresse à vous par ce mot car vous détenez ou détiendrez en cliquant ici toute ou partie de ma trilogie de livres intitulée « LE CERFAN Droit dans l’iceberg ou changer de cap ? » dont la conception mérite une petite explication. En effet, j’ai recherché par cette trilogie à créer l’un des outils de changement du modèle de notre société, afin d’évoluer vers un monde plus respectueux de l’homme et de son environnement.

L e premier chapitre constitue une base de réflexion des maux de notre société en expliquant les mots fondamentaux à leurs compréhension à l’aide d’un langage compréhensible par tous (financement des partis politiques, « grands » et « petits » patrons , paradis fiscaux, fusion, délocalisation, retraite par répartition ou capitalisation, lobbying …).

L e second chapitre a pour but d’amener chacun à approfondir sa réflexion et il propose une méthode de construction d’un autre modèle de société grâce à la fédération d’acteurs de terrain.

E nfin, le troisième chapitre présente des propositions pragmatiques de réformes qui sont issues de mes nombreux échanges avec de très nombreux citoyens, de mes réflexions, de mes expériences et de mon imaginaire. Elles concernent tous les grands problèmes non résolus par nos dirigeants politiques.

Mes actions, dont font partie mes écrits, constituent ma part du colibri* pour essayer d’entamer des réformes structurelles en fixant un cap pour la Politique de la France.

En effet, mon pragmatisme et mes expériences m’amènent à travailler avec des personnes, dans le seul but d’améliorer l’avenir de notre monde, en mettant toutes nos idées dans un grand pot commun, en mutualisant nos compétences, nos expériences et en regroupant nos énergies.

Il en ressortira un programme présidentiel pour 2017 qui sera proposé aux français à condition que nous soyons suffisamment soutenus pour franchir les barrages mis en place par certains puissants financiers qui aimeraient bien tous nous asservir.

L’équipe présidentielle que nous constituons participera à mettre toute ou partie de ce programme en application en fonction de votre aide à la diffusion et de votre vote en 2017.

Si vous agissez vite pour nous aider à réveiller ensemble un grand nombre de nos concitoyens , nous pourrons alors être prêts pour les prochaines élections de 2017 car nous avons besoin de chaque bonne volonté pour l’action solidaire participative que nous avons entamée.

Seul l’avenir nous dira jusqu’où nous irons ensemble.

Autrementpolitiquement Votre

Jean-Marc FORTANÉ

*Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre RABHI. Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

C onseil de lecture de la trilogie du CERFAN

Afin de ne pas buter sur une partie d’un livre, chacune d’entre elles peut se lire dans un ordre différent de celui qui est présenté et chaque livre peut se lire sans avoir lu le(s) précédent(s).

L a trilogie est auto éditée et distribuée par le site http://cerfan.fr

8. Les valeurs défendues

Authenticité : encouragée, elle permet de reconnaître les gens sur ce qu’ils sont et non pas sur ce qu’ils paraissent.

Coopération : c’est l’entraide avec les pays étrangers pour permettre à chacun de vivre correctement dans sa patrie et éviter ainsi les flux migratoires incontrôlés.

Démocratie : des élus au service des citoyens et non pas l’inverse.

Devoirs et droits : nul ne doit pouvoir prétendre à des droits tant qu’il ne respecte pas les devoirs du citoyen établis par et pour la société.

Différences : accepter les différences pour décider de ce que l’on veut faire ensemble.

Ecologie citoyenne, respect de tous les êtres vivants, animaux et végétaux. La Nature est beaucoup plus vieille que l’humanité et nous lui devons le respect.

Education : éducation pour apprendre nos règles de société .

L’autorité des parents, des enseignants et des forces de l’Ordre doivent être rétablies et soutenues par les dirigeants

Des règles claires et simples sont indispensables

Egalité : l’égalité des chances doit être mise sur la ligne de départ afin de redonner une possibilité d’ascension sociale.

A l’arrivée les différences doivent être acceptées, de telle sorte que les plus méritants ne soient pas spoliés et découragés de faire des efforts. Leur contribution à la solidarité doit se faite dans une juste mesure.

Paix : établie grâce à l’application de sanctions strictes en cas de débordement.

Respect de toutes les règles de la société.

Responsabilité assumée et acceptation des erreurs dès lors qu’elles sont involontaires.

Solidarité, entraide et non pas assistanat : l’aide n’est pas un dû, elle doit être reconnue et appréciée à sa juste mesure par ceux qui en bénéficient.

Transparence maximale sans nuire à l’ntérêt national.

Travail et mérite.

Tout le projet est accessible en quelques clics depuis le site http://cerfan.fr et depuis la page Facebook Fortané Jean-Marc candidat “Politique”(et non politicien)

Pixabay.com

LA DOUBLE CHANCE : Tout le projet en quelques clics

A diffuser sans modération si vous appréciez.

.

A propos de LaPrimaire.org

Cet article fait partie d’une série d’articles présentant mon projet politique exposé dans le cadre de LaPrimaire.org. LaPrimaire.org est une primaire citoyenne démocratique et ouverte dont le but est de faire émerger une candidature citoyenne forte pour les élections présidentielles de 2017. Vous pouvez retrouvez tous mes articles et mon profil sur ma page candidat : Jean-Marc Fortané.