Laprimaire.org : un prototype d’outil ou une primaire apartisane ?

Pour répondre à la énième question d’un citoyen et clore le débat sur la légitimité d’ ex candidats inscrits sur Laprimaire.org à prétendre pouvoir candidater à l’élection présidentielle, j’ai décidé d’expliquer ma vision de la situation. Mon objectif n’est pas de polémiquer mais de participer à libérer la France de la caste politico financière qui en a pris les commandes et qui nous fait courir de grands dangers. A chacun de faire sa propre opinion

Il y a confusion dans l’esprit de nombreuses personnes sur “Laprimaire.org » de par son intitulé.

Il s’agissait en fait d’un concours basé sur un outil numérique mis à disposition de citoyens porteurs de projets de société très différents contrairement à une primaire partisane.

Aucun débat entre candidat n’a eu lieu et la plupart des candidats, dont je faisais partie, n’a eu aucun accès direct à des Médias grâce aux organisateurs pour présenter son projet

Le prix à gagner était un accès aux Médias, une mise à disposition d’une force de communication auprès de dizaines de milliers de citoyens ainsi qu’une structure d’association de financement de parti politique permettant à la personne gagnante de présenter son projet aux français. A charge de cette personne de mettre en place une équipe lui permettant de trouver les 500 parrainages d’élus et de candidater à la présidence de la république. Les organisateurs n’ont donné aucune garantie d’obtention des 500 parrainages à la personne gagnante. Charlotte Marchandise a remporté brillamment ce concours basé sur le numérique grâce à ses réseaux et je l’en ai félicité en son temps (voir ma page Facebook). C’est donc à elle de faire le meilleur usage de son formidable prix et de montrer ses capacités à rassembler sur un projet et à diriger notre pays.

Malgré mes demandes répétées, il n’a jamais été possible d’organiser une table ronde entre candidats pour améliorer en équipe le prototype mis en notre disposition. Je n’ai donc jamais pu échanger sur mes propositions de construire une équipe unie et gagnante pour remporter les élections de 2017.

Etant l’un des deux candidats à avoir été absent des réseaux sociaux et à n’avoir su communiquer par un Facebook live sur le site de Laprimaire.org, j’ai compris trop tardivement leur importance. J’avais tout misé sur les articles et le projet issus de ma trilogie de livres LE CERFAN Droit dans l’iceberg ou changer de cap ?

Contrairement à ce qui nous avait été annoncé, pour des raisons techniques, les organisateurs n’ont pas pu envoyer toutes les semaines dès notre qualification nos articles aux personnes inscrites sur Laprimaire.org afin de faire connaître nos projets. Ainsi, les votants se sont trouvés submergés de publications au moment du vote et ils n’ont pas compris la méthode novatrice du vote proposé malgré le tutoriel mis en ligne.

Cela associé au fait qu’un jugement majoritaire partiel ait été décidé pour le second tour, il est plus facile de comprendre pourquoi seulement 4500 personnes sur les 83700 personnes inscrites ont évalué nos projets (Résultats) J’ai accepté ma défaite avec fair-play car Charlotte et les autres candidats ont su faire meilleur usage du prototype sans que cela ne permette de juger réellement nos projets. Suite à cela j’ai proposé aux candidats qualifiés de faire usage de mes publications pour la suite de leur campagne mais un seul article de mes publications a été repris par un candidat.

D’autre part, mes propositions d’offrir une structure d’accueil aux candidats pour les réunir et travailler un projet en commun n’ayant pas été retenues, je me suis mis sur Facebook pour partager mes idées. En 4 semaines environ, 5000 personnes m’ont rejoint sur ma page et de nombreuses personnes m’ont encouragées à continuer pour faire connaître mon projet travaillé depuis des années et publié sous forme de nombreux articles et de 3 livres à compte d’auteur.

J’avais décidé de me consacrer à l’écriture de mon 4ième livre jusqu’à ce que je sois sollicité pour intégrer l’équipe d’un candidat médiatisé. Bien que partageant ses idées et ses valeurs, j’ai décliné l’offre car sa méthode de travail me faisait penser qu’il irait droit dans l’iceberg.

Réalisant que pour pouvoir parler d’égal à égal avec des candidats en course depuis des mois, il fallait des parrainages d’élus, mon pragmatisme m’a décidé à mettre en application ce que j’avais décidé de publier faute d’avoir pu en faire part aux divers candidats.

Ainsi, en 3 semaines, nous avons monté une opération de 3 jours de rencontres entre 7 précandidats à l’élection présidentielle en partenariat avec 2 présidents d’association de maires ruraux. Nous avons recueilli une centaine de promesses de parrainages (voir ci-dessous) en 8 jours non pas en mon nom mais pour une équipe de candidats, restant fidèle à mes engagements de me battre pour constituer une équipe présidentielle dont la personne porteuse serait choisie parmi les membres.

Vous pouvez lire le contenu de mon projet qui me vaut d’avoir été sollicité par plusieurs candidats connus ou des membres de leurs équipes pour les rejoindre.

A ce jour du 24 février 2017 j’ai décliné toute proposition car je reste dans l’idée de construire cette équipe présidentielle gagnante.

A suivre …

Libellé de la promesse de parrainage publie sur le site de l’association des maires ruraux de France et envoyée par mail aux maires

Promesse de parrainage pour une équipe de candidats à l’élection présidentielle française de 2017

LA DOUBLE CHANCE : Tout le projet en quelques clics

“Il est temps que ceux vendent des rêves cèdent la place à ceux qui les réalisent” Jan Contraméfera

Le 1er interview télévisé pour tout comprendre en quelques minutes

Mon premier interview télévisé

Jean-Marc Fortané est candidat à la primaire citoyenne organisée depuis plusieurs mois par le site la primaire.org. Distribuant de fausses boîtes de médicaments Democratol (qui élimine durablement l’impuissance politique), Jean-Marc Fortané sait faire preuve d’opiniâtreté pour faire entendre sa voix. Vétérinaire et entrepreneur, l’homme n’a peur de rien, se sent capable de déplacer les montagnes, de franchir toutes les portes (y compris de TV Libertés) pour présenter un programme qu’il a mûrement réfléchi. Même s’il n’est pas un “professionnel de la politique”, ce sportif de l’endurance se veut pragmatique et innovant. Et il pressent que la France doit changer de cap ou foncer droit dans l’iceberg. Jean-Marc Fortané, le candidat-citoyen entre rêve et bon sens ? A chacun de juger.