Les Citoyens du Vote Blanc

L’association “Les Citoyens du Vote Blanc”, appelée aussi “Parti du Vote Blanc”, a été fondée en 2001 par Blaise Hersent le Chatreux. Le concept ? Militer pour que le vote blanc compte dans les suffrages exprimés.

L’objectif de l’association “Citoyens du Vote Blanc” est d’obtenir l’intégration des votes blancs dans le calcul des suffrages exprimés. Pour ses militants, avec cette reconnaissance du vote blanc, les électeurs pourront exprimer leur mécontentement envers les politiques, et disposerait d’un outil permettant de refuser l’ensemble de l’offre politique proposée lors des élections.

En 2006, après le décès de son fondateur, c’est Medhi Guiraud qui reprend la tête de l’association jusqu’en 2008. Il représente notamment le parti dans la 16ème circonscription de Paris aux élections législatives de 2007. Le parti commence à faire parler de lui, mais obtient 0,60% des voix.

Durant les deux années suivant l’échec aux législatives de 2007, l’association n’a connu aucune activité. Stéphane Guyot et plusieurs militants décident de la faire revivre en 2010. L’objectif reste le même : faire que le vote blanc compte dans les suffrages exprimés.

En mai 2012, le Parti n’est pas représenté à l’élection présidentielle. Son candidat, Stéphane Guyot, n’obtient que 83 parrainages, loin des 500 nécessaires …

Un mois plus tard, lors des élections législatives, le Parti du Vote Blanc présente 21 candidats et obtient une moyenne nationale de 0,44 % des suffrages exprimés. Tous les candidats étaient des volontaires non-professionnels de la politique.

Pour les élections européennes en 2014, suite à un appel à volontaires sur les réseaux sociaux, le Parti du Vote Blanc réussi à présenter 174 candidats, sur 6 circonscriptions sur les 8 possibles. Il obtient plus de 110.000 voix.

Ces élections sont une réussite pour le Parti, comme l’indique un communiqué publié sur leur site. (Le communiqué est accessible ici).

Lors des élections départementales de 2015, les seuls candidats du vote blanc, de la Nièvre et de France, le binôme R.Chocat et L. Delbet (au centre de la photo) récolte 286 voix, soit 7,4% des suffrages au 1er tour dans le canton de Saint-Pierre-le-Moutier.

En route pour la présidentielle 2017

Malgré l’échec de 2012, le Parti du Vote Blanc ne désespère pas. Il souhaite présenter un candidat à l’élection présidentielle 2017, en la personne de son actuel président. Un candidat pour représenter le vote blanc, pas pour la présidence.

Stéphane Guyot incarnera les votes blancs : “Pour donner la possibilité aux électeurs qui ne se reconnaissent pas dans la proposition des autres candidats de pouvoir exprimer leur choix, que l’abstention stoppe sa progression et que les électeurs disposent une alternative au vote sanction”.

Le but des Citoyens du Vote Blanc in fine n’est pas de devenir président de la république, mais de montrer le mécontentement et la méfiance des citoyens envers le système politique actuel.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.