This story is unavailable.

Le niveau des impôts est un autre problème dont il n’est pas question ici. Quand vous parlez de “cours et activités supplémentaires” , je suppose que vous considérez que cela est nécessaire pendant l’enfance et l’adolescence. Je ne traite pas ici des enseignements primaire et secondaire qui sont aussi des problèmes extrêmement complexes. Ce que je présente ici est un moyen, à mon avis, de justement proposer un enseignement supérieur publique de qualité. Si un tel système était mis en place, on peut penser que cela conduirait justement une part importante des personnes que vous appelez “ceux qui payent des impôts” à payer moins d’argent pour l’éducation supérieure de leur enfants. En effet, ils n’auraient plus besoin ni d’envoyer leurs enfants étudier à l’étranger ni de les mettre dans des écoles privées.

A single golf clap? Or a long standing ovation?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.