Pourquoi le Paradigme Démographique Basé sur le Malthusianisme ne Doit pas Être appliqué en Afrique?

La réponse est toute simple: théoriquement, ce paradigme est une imposture qui a été démontrée comme fausse; empiriquement les faits ont prouvé que les politiques basées sur les postulats malthusiens ont conduit aux désastres…

Voici les faits: L’Amérique du Nord, l’Europe et le Japon ont connu leur plus forte croissance économique avec le phénomène de «baby-boom»… La chute de naissances suivi du déclin démographique dans les économies développées est une conséquence de la croissance économique et de ses effets de transformation sociale… Elle n’est pas la cause première de la croissance économique et du développement… C’est totalement faux de prétendre le contraire…

La Chine est un autre cas très intéressant. Dans ce pays, l’État a imposé la politique restrictive de l’enfant unique… Pendant des décennies, cette politique n’a pas généré la croissance économique voulue…. Ce sont les réformes économiques de Deng Xiaoping qui ont créé une forte croissance économique transformant la Chine aujourd’hui… Et avec la croissance, la Chine est entrain d’expérimenter les effets dévastateurs de la politique de l’enfant unique: vieillissement accélérée de la population sans grande relève… La Chine est entrain d’abandonner la politique de l’enfant unique…

Le problème de l’incapacité du Japon à sortir de la longue dépression économique s’explique par deux mots: déclin démographique… Malgré une économie à la pointe de l’innovation, le Japon est incapable de trouver une solution efficiente et efficace pour sa dépression…

Les exemples à travers le monde sont assez clairs pour démontrer que les paradigmes et postulats démographiques basés sur le malthusianisme sont faux et n’assurent nullement les effets escomptés sur le plan économique…

La dynamique démographique est fondamentale dans la mise en place d’une économie de marché efficiente. Ce sont des humains qui créent, échangent et consomment la richesse; et non les robots… L’Afrique doit éviter les erreurs malthusiennes commises ailleurs…

Certes les ressources économiques sont limitées dans le temps et l’espace… Mais la technologie permet de rendre l’allocation de ces ressources limitées efficiente. Cela devrait être le rôle même de l’économie et du développement que de s’assurer de la pérennité de ressources et de leur production, échange et utilisation efficiente… Ce qu’il faut, c’est d’éviter les gaspillages de ces resources et d’en assurer une distribution équitable pour tout le monde; ce qui n’est pas souvent le cas…

Les faits montrent que la transition démographique est souvent le résultat des retombées sociales qu’apporte le développement économique; et non l’inverse… Ceux qui sont effrayés de la démographie africaine et veulent la voir limitée doivent investir dans le développement économique du continent; et non dans le génocide de l’Afrique…

L’Afrique n’est pas malade et sous-développée à cause de sa population… L’Afrique est un enfer à cause des voyous qui ont fait de ce continent une terre brûlée de pillages de ses ressources et de non-Droit au détriment de l’œuvre d’y bâtir des vrais États capables d’y développer des économies efficientes pour prendre en charge sa population…

Même si on réduisait la population africaine de deux tiers de sa taille actuelle, cela n’apportera pas des conditions des vie meilleures au tiers de la population survivante si le contexte de pillages de resources reste le même avec des Etats en faillite sous un leadership médiocre, comme c’est le cas présentement, par exemple au Congo-Kinshasa et au Rwanda…

Le Congo-Kinshasa, par exemple, est capable de faire fonctionner une économie efficiente sur son territoire… Le vrai problème qui empêche l’émergence d’une telle économie n’est pas la démographie du pays; c’est l’incompétence de leadership entretenue pour pérenniser un système de pillage de ressources du pays dont les conséquences sont un génocide contre cette population…

Avec une espérance de vie à peine de 40 ans en moyenne dont le génocide explique en grande partie la dynamique dans des pays comme le Congo; les politiques malthusiennes n’ont aucune justification économique…

L’Afrique a besoin des leaders qui mettent fin aux pillages et à leur violence afin d’y bâtir des Etats efficaces et des économies efficientes… La croissance démocratique est la première ressource économique du développement… Prétendre le contraire est une imposture soit de l’ignorance soit du cynisme, un peu raciste à la limite…