Le bilan après 6 mois de challenges sportifs

On y est. On est déjà à mi-année. Si vous vous étiez fixés des challenges pour 2017, c’est peut-être le bon moment pour jeter un coup d’oeil dans le rétroviseur.

Au début de l’année, j’avais écrit sur mon blog mes 5 objectifs sportifs pour 2017. C’est parti pour un bilan efficace et synthétique de tout ça. Comme un conseil de classe que je m’impose tout seul pour vérifier si le boulot a été bien fait ou non.

3 challenges déjà réussis

#1 — Prendre du plaisir sur semi-marathon

  • Semi-marathon de Barcelone (février 2017) : un entraînement très intense en sangria et en chupitos, un week-end génial dans la capitale catalane. Logiquement, on ne peut pas tout avoir à la fois, la perf sportive est restée sur le banc (1h31).
  • Semi-marathon de Paris (mars 2017) : on ne peut pas dire que le plaisir était là vu la pluie, les bourrasques de vent et la météo digne d’une tempête bretonne, mais la performance était au rendez-vous. Objectif réussi et record en 1h25.

#2 — Mon premier marathon

  • Schneider Electric Marathon de Paris (avril 2017) : une expérience inoubliable et un premier marathon au top. 3h19 au chrono et zéro regrets. Je ne voulais en faire qu’un seul dans ma vie. J’ai maintenant tellement envie de me lancer sur un nouveau marathon. Rendez-vous en 2018 pour le prochain.

#3 — Tester mes limites sur un trail

  • Maxi-Race d’Annecy (mai 2017) : un trail sublime de 42km avec 2800m de dénivelé positif. Probablement un des plus beaux parcours de France (même si la concurrence est de qualité). La vue plongeante sur le lac d’Annecy est incroyable. 7h17 d’efforts. Je n’avais jamais couru aussi longtemps de ma vie. Superbe expérience. Et très envie de continuer les trails pour challenger ma vivacité et mon endurance.

2 challenges pour la fin de l’année

Sur ces 5 challenges fixés en début d’année, il m’en reste donc 2 à réaliser d’ici la fin de l’année pour accomplir tout ce que j’avais prévu. On est dans un bon tempo.

#1 — Progresser sur 10km

  • L’objectif est de descendre en 37–38 minutes sur 10km d’ici la fin de l’année. Tout à fait possible théoriquement vu mon profil plutôt orienté courtes distances et vitesse pure. Mais ça c’est de la théorie. Comme tout dans la vie, il faut l’appliquer sur le terrain.
  • J’ai couru 3x cette distance depuis le début de l’année, sans avoir vraiment visé un record à chaque fois. 40'19 à Vincennes (février 2017), 40'00 à Meudon (mars 2017), et 39'22 à Cabourg (juin 2017). De bonnes sensations pour l’instant, il ne reste plus qu’à se donner à 100% cet automne pour voir quel chrono je suis capable d’aller chercher.

#2 — S’amuser sur 800m

  • C’est clairement l’objectif que j’aborderais en toute fin d’année, le temps de trouver l’opportunité de courir une telle distance, ce qui n’est pas forcément facile sans être inscrit en club d’athlétisme. On verra donc comment je peux me débrouiller pour me tester sur le fameux double-tour de piste.
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Jouanito’s story.