Mes objectifs sportifs pour 2018

Welcome to 2018. Je ne sais pas si je suis en retard ou encore à l’heure pour annoncer mes objectifs de cette nouvelle année. Peu importe, il est temps d’officialiser les ambitions sportives de l’année. Si vous n’avez pas lu mon bilan sportif de 2017, c’est par ici.

1 — Moins de courses officielles

L’année dernière j’ai participé à plus d’une quinzaine de courses officielles. Si c’est évidemment un bon moment à chaque fois, un agenda aussi dense est compliqué à gérer. Moins de focus, moins de performances, et surtout une fatigue qui s’accumule. Cette année je prévois donc moins de courses (maximum 10), mais plus de qualité et de focus sur l’entraînement. Je vais préférer laisser de côté certaines courses pour privilégier une progression précise et réfléchie.

2 — Priorité au marathon

C’est le principal objectif de l’année. Je suis convaincu qu’il faut avoir un seul objectif majeur pour pouvoir exploiter toutes ses capacités. 2018 sera donc l’année de la distance mythique du marathon. Après mon tout premier l’année dernière à Paris (3h19'39), on double cette année avec un au printemps et un à l’automne. Je serai donc au départ de celui de Nantes en avril comme vous le savez déjà sûrement, et probablement Berlin ou Francfort après l’été. Pour l’objectif, je garde les chronos dans ma tête, je n’annoncerai rien avant la course, pour ne pas me mettre une pression inutile. Je sais que je peux courir plus vite que l’année dernière, je sais que j’ai beaucoup progressé en endurance et en résistance, mais je ne m’impose pas un chrono spécifique. No expectations, only good surprises.

3 — Défier l’ultra-trail

Au-delà du marathon, il y aura aussi de l’ultra-trail cette année. Quitte à courir des longues distances, autant pousser le défi jusqu’au bout et aller titiller les limites de son corps. Parmi les plusieurs trails auxquels j’ai participé l’année dernière, ma course préférée était de loin la Maxi Race (42km / 2800D+) à Annecy. Pour faire les choses simples j’ai décidé de repartir à nouveau à la Maxi Race d’Annecy en 2018, mais cette fois-ci pour le grand format : 85km / 5200D+. Un défi de taille qui m’impressionne rien qu’en écrivant ces lignes. C’est la première fois dans ma vie où je ne sais pas si j’arriverai à terminer une course. Réponse fin mai pour savoir si je réussis à arriver au bout.

4 — Progresser en triathlon

Challenge suivant : le triathlon. Depuis mon premier l’été dernier à Chantilly, j’ai vraiment pris goût à l’exercice. Mais je ne suis pas encore suffisamment costaud pour être performant. La course, c’est bon. Le vélo, c’est bon. La natation, c’est une autre histoire. Le challenge sera donc de dégager suffisamment de temps pour progresser en natation et combler mon point faible sur triathlon. Je n’ai pas encore choisi à quel triathlon je vais participer, ce qui est sûr c’est que ce sera un format olympique (M). Il ne reste plus qu’à choisir lequel parmi Versailles, Paris, Chantilly ou un autre.

5 — Le cap des 3000km annuels

Dernier challenge, celui-ci étant transverse et continu : courir 3000km dans l’année. En soi le nombre de kilomètres n’est pas forcément l’indicateur le plus pertinent. On peut courir beaucoup sans jamais progresser. La qualité et l’intensité des entraînements est primordial. Mais le challenge que je veux m’imposer est de tenir un entraînement régulier tout au long de l’année, savoir gérer mes efforts et ma forme sur le long terme (alimentation, sommeil, étirements, blessures, etc).

Les dés sont jetés. Il ne reste plus qu’à se lancer à fond. Si on ne se suit pas encore sur Strava, c’est le moment. Très bonne année sportive à tous !

Blog | Twitter | Medium | LinkedIn | Facebook | Instagram

Like what you read? Give Jouanito a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.