Présentation à toute la Direction Technique du process de mise en production de l’équipe Player

De 1 release par trimestre à plus de 2 par semaine

Management visuel et gamification pour le process de mise en production

This article is also available in English.


La plus grande gloire de notre équipe est certainement le Jeu de l’oie du Process de MEP (Mise en Production).

Le voici sans plus attendre :

Comment on s’en sert ?

Typiquement pendant le stand-up !

Les releases sont représentées par des fléchettes aimantées qui viennent accrocher des bandes magnétiques collées derrière les feuilles.
Le petit fanion sert à préciser la release. Il est constitué d’un petit morceau de velleda auto-collant.

Nous utilisons des pions pour indiquer les différents sujets en cours et nous mettons à jour ce board lors du stand-up. C’est un élément supplémentaire de management visuel et une extension du Scrum board de l’équipe.

Synchroniser plusieurs équipes

Et c’est encore mieux lorsque vous devez synchroniser plusieurs équipes ! Typiquement lorsqu’elles partagent les mêmes ressources de mise en production : mêmes repos GIT, une seule preprod. Chaque équipe peut ainsi voir où en sont les autres équipes et explicitement se synchroniser si nécessaire.

Et ca marche ?

Carrément !

Ce process et cette formalisation ont été des éléments clés de notre progression sur la voie de l’excellence ingéniérique. Partant du rythme de 1 mise en production tous les 2 ou 3 mois, nous sommes progressivement arrivés à une moyenne plus de 2 mises en production par semaine en moyenne. Avec des pics à 3 mises en production dans la même journée !

Ce process de mise en production n’est pas la seule explication de ce succès. J’exposerai les autres éléments qui y ont participé dans d’autres articles, à venir.

Pour résumer, désormais les sujets sortent en prod très vite dès que le développement est fini. On pourrait sans problème intégrer la mise en production dans la Definition of Done. En route pour le Continuous Delivery !

Les itérations faisant deux semaines, le premier diagramme indique une moyenne de plus de 2 MEP par semaine, en progression. Le second diagramme montre que le temps de MEP moyen est en constante diminution. Les sujets passent en production immédiatement après leur développement.

Et c’est toujours utilisé ?

Non… Plus besoin !

Après plus de 6 mois d’utilisation intensive, l’équipe connait le process par cœur. Le process est toujours suivi mais n’a plus besoin d’être formel. On pourrait dire que l’équipe a informalisé le process.

Est-ce que, finalement, informaliser un process ne serait pas la réussite par excellence de ce process ?

Et vous ? Comment faites-vous ?

Et vous, quel est votre process de mise en production ? L’avez-vous formalisé ? De quelle manière ?

J’attends vos réponses en commentaire !

Cet article vous a plu ?

Sachez que cet article est le premier d’une série sur le thème des mises en production. Alors abonnez-vous à mon profil via le bouton Follow pour être notifié des autres articles !

Et n’oubliez pas de cliquer sur le cœur 💗 pour m’encourager, et de partager l’article autour de vous : ce sont ces like qui me font mettre autant de cœur à l’ouvrage.

Merci 😄