N’ayez pas peur de l’autisme asperger

saulnier John/JP

L’autisme asperger (dit encore autisme à haut niveau de fonctionnement) est un trouble autistique léger, qualifié de handicap invisible, qui rend celui qui porte ce syndrome “étrange”, “atypique” aux yeux de ses collègues qui voient cette personne s’exprimer correctement malgré quelques confusions verbales, qui a une intelligence allant de normale à très élevée, mais qui a quelques particularités que la société a du mal à appréhender.

A ce jour, on estime que le nombre de personnes avec autisme (allant de l’autisme sévère à l’autisme asperger) est de 1 sur 100, ce qui donnerait environ 650 000 personnes avec autisme en France.

Je fréquente beaucoup de personnes avec autisme asperger. Ce sont des personnes qui partagent un certain nombre de caractéristiques :

  • une rigidité de la pensée: une personne avec autisme peut avoir du mal à changer d’avis et considérer parfois que les gens sont en partie illogiques, ne pensent pas à tous les paramètres, ne sont pas assez ordonnés, disciplinés. Elle a une pensée purement analytique, pense avec pure logique.
  • une difficulté importante à comprendre les sous-entendus, l’implicite, l’ironie, le sarcasme, le second degré. Il y a une tendance naturelle à prendre les choses au premier degré.
  • une difficulté à comprendre les codes sociaux: pourquoi dire bonjour d’une certaine manière, quelle tenue mettre dans tel et tel cas, que répondre dans telle situation, que peut-on dire ou ne pas dire en société, qu’est-ce qui est attendu comme réaction dans telle ou telle situation. Les faux-pas et maladresses sociales sont fréquents, mais les personnes avec autisme apprennent en permanence par tâtonnement/erreur. Elles blessent malheureusement souvent sans s’en rendre compte.
  • une compréhension mot à mot et littérale de ce qui est oral: un asperger entendra chaque mot d’une phrase séparément et son cerveau les interprétera individuellement au premier degré, hors contexte, et parfois avec une image associée (c’est ce qu’on appelle la pensée visuelle, comme Temple Grandin a). Ensuite, son cerveau réassemblera très rapidement les mots et éliminera les sens incohérents pour en déterminer le sens le plus probable de la phrase de son interlocuteur (mais souvent, une demande de précision sera nécessaire). Les liaisons phonétiques sont aussi sources d’incompréhension chez les aspergers. “C’est vrai qu’il est plus vieux qu’elle” pourra lui faire visualiser l’image de pluie (plus vieux/pluvieux).
  • chez certains aspergers, une pensée en arbre: une première hypothèse de ce que l’interlocuteur veut dire scinde l’arbre en deux branches, et au fur et à mesure que le discours continue, les branches se divisent encore, jusqu’à ce que la personne avec autisme en élimine mentalement plusieurs pour ne garder que la ou les deux branches les plus probables quant au sens qu’il fallait comprendre. Mais malgré ça, elle peut passer tout de même à côté. Cette pensée en arbre peut être particulièrement utile pour les mathématiciens qui doivent confronter plusieurs hypothèses. Aux échecs, c’est également un véritable atout!
  • Un besoin vital de tout classer, mettre dans des catégories.
  • une fatigue liée aux interactions sociales, à cause des interprétations permanentes qu’une personne avec autisme fait pour comprendre ce que son interlocuteur veut dire, de toutes les questions qu’elle se pose sur la manière “correcte” de réagir, sur la distance qu’elle doit avoir par rapport à son interlocuteur, quand elle doit ou ne doit pas prendre la parole, etc.
  • une concentration importante et systématique sur les détails. Tous les personnes avec autisme pensent en détail, en permanence. Elles se perdent souvent dedans. Elles ont du mal à avoir une vision globale de manière générale et se rappellent, plusieurs mois plus tard, de détails très précis sur un process mais ont généralement oublié le process dans sa globalité.
  • des intérêts restreints: un ou deux sujets les passionnent et… elles ont énormément de mal à parler ou à s’intéresser à autre chose. Les discussions qui ne portent pas dessus leur semblent inutiles, superflues, inintéressantes.
  • une hyper ou une hyposensibilité émotionnelle. La majorité des autistes semblent avoir une hypersensibilité au niveau des émotions. Pour certaines personnes, elle est si forte et créé une telle confusion qu’elles semblent ne jamais rien ressentir, n’expriment presque rien sur leur visage, comprenant mal leurs propres émotions et ne sachant comment réagir. Les aspergers sont souvent des éponges qui “captent” les émotions d’autrui mais ne parviennent pas à les interpréter et passent alors en revue des situations similaires pour déterminer la bonne manière de réagir selon la situation. En règle générale, l’analyse des émotions est très cérébrale.
  • une hyper ou une hyposensibilité sensorielle. Majoritairement, c’est plus une hypersensibilité à minima au bruit, mais ça peut toucher les cinq sens. Les mouvements dans un open space sont perçus de manière accrue, demandant un très grand effort à la personne avec autisme pour se concentrer sur sa tâche et “faire abstraction” de tous les mouvements qu’elle perçoit, ainsi que du bruit.
  • un pic de compétence dans un domaine, et souvent des pics d’incompétences dans d’autres.
  • une tendance à l’isolement, comme une personne avec autisme se fatigue vite, se sent souvent déconnectée et déphasée, incomprise, et ne comprend pas vraiment les gens.
  • une difficulté à regarder droit dans les yeux. Une personne avec autisme fera généralement l’effort de regarder le bas du front, ou le nez de son interlocuteur, ce qui donne l’illusion qu’elle regarde dans les yeux. Mais naturellement, une personne avec autisme regarde sur le côté, et se concentre sur un point pour écouter la personne et éviter de se perdre dans les multiples détails de son visage ou de ses vêtements.
  • une difficulté très importante à pouvoir se mettre à la place des autres (donc une empathie faible): la théorie de l’esprit (capacité à appréhender ce que l’autre pense) est donc généralement altérée.
  • un langage parfois soutenu, un peu décalé.
  • un perfectionnisme, en règle générale, lié aux détails.
  • un besoin de rituels, de faire les choses à la même heure quotidiennement. Une difficulté émotionnelle à accepter le changement, les imprévus, les mises en situation sans préparation.
  • très souvent, on observe une mémoire importante, auditive ou visuelle, parfois les deux, avec souvent une fixation sur les dates, les durées.
  • une difficulté à clairement comprendre et identifier leurs émotions, et à comprendre celles des autres, à interpréter les expressions faciales (sauf exagérées), ce qui mène à des malentendus fréquents.
  • une motricité fine parfois difficile (l’écriture notamment).
  • souvent des idées obnubilantes: quand un problème survient, une personne avec autisme asperger pourra aller jusqu’à en perdre le sommeil tant qu’elle n’aura pas trouvé la solution plutôt que de lâcher prise (cela peut bien sûr se travailler).
  • très souvent de la naïveté. Les personnes avec autisme vont naturellement faire confiance et croire ce qu’on leur dit, ce qui fait d’elles la cible des manipulateurs.
  • une grande importance accordée à la justice, à l’honnêteté, aux règles.
  • chez certaines personnes avec autisme, des difficultés spatio-temporelles.
  • et enfin mais dans une proportion moindre, la synesthésie (plusieurs sens mélangés). Daniel Tammet en est un excellent exemple: il voit les nombres en couleur et leur associe une émotion. Certains aspergers associent des personnalités aux couleurs également.

A côté de cela, des qualités indéniables de ces personnes ressortent:

  • un désir permanent de bien faire
  • l’intégrité, l’honnêteté et la franchise
  • un respect d’autrui quasi inné
  • une grande minutie dans le travail pour rendre quelque chose d’impeccable
  • une pensée analytique très utile dans certains domaines
  • une mémoire qui peut être extrêmement utile
  • un sens logique accru, de multiples paramètres étant pris en compte en parallèle pour fournir la réponse la plus précise et adéquate à une problématique donnée
  • une ponctualité exemplaire

Comme le dit le directeur général d’Auticonsult, entreprise qui emploie des autistes asperger dans le milieu informatique: « Nos auticonsultants ont un sens aigu de la logique. Ils pensent analytiquement et apportent une vision et des solutions particulièrement pertinentes et atypiques. Ils peuvent ainsi résoudre les problèmes de façon très rapide et innovante ». William Cunche

Flora Thiebaut, cofondatrice d’Auticonsult, en parle ici: https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/il-y-a-un-vrai-vivier-de-talents-chez-les-autistes-d-asperger-flora-thiebaut-14-09-VID0000002csU7.html

Et pour finir cet article, quelques personnes célèbres avec autisme: Bill Gates, Lionel Messi, Mark Zuckerberg, JK Rowling, Daniel Tammet, Josef Schovanec, Temple Grandin, Suzanne Boyle, Satoshi Tajiri (créateur de pokemon, passionné des insectes)…

Et très certainement Alan Turing, Tesla et tant d’autres grands esprits qui semblaient avoir beaucoup de traits dit autistiques.

Sources:
https://www.letemps.ch/economie/2015/04/16/genie-handicap-se-tutoient-tete-entreprises
https://www.youtube.com/watch?v=YI5plP6Lce0 (conférence à la faculté de Tours de Josef Schovanec, docteur en sociologie et philosophie, autiste asperger)
https://www.youtube.com/watch?v=AztIvuJ9WK0 (vidéo de Julie Dachez, docteure en psychologie sociale, autiste asperger)
https://www.ted.com/talks/temple_grandin_the_world_needs_all_kinds_of_minds?language=fr (conférence de Temple Grandin, professeure de zootechnie et de sciences animales à l’université d’Etat du Colorado, docteure et spécialiste de renommée internationale dans cette même discipline, autiste asperger)
https://medium.com/@BrainBitch2/sur-le-spectre-et-hors-radar-ce-que-le-diagnostic-change-9f54239e534b

saulnier John/JP

Written by

Passionné de Symfony2/3

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade