lieux numériques

entre pratiques populaires et réappropriation locale des technologies