La communauté entrepreneuriale, au cœur de la stratégie de la ville de Sherbrooke

La Ville de Sherbrooke a entamé, il y a un peu plus d’un an, une démarche afin de se positionner comme une ville entrepreneuriale. À voir les annonces qui fusent de toutes parts au Québec, rien de très original, me direz-vous. L’entrepreneuriat est à la mode, dans les médias comme dans les politiques publiques.

En effet, le gouvernement du Québec en a fait un pilier de sa Stratégie jeunesse 2016–2020 et de son plan d’action en économie numérique. Les Affaires a offert un blogue hebdomadaire à Nicolas Duvernois pour en parler; la Caisse de dépôt et de placement du Québec s’est associée à Desjardins et à la Banque Nationale pour lancer Devenir entrepreneur. La course est lancée dans les campus universitaires pour être identifiée comme la meilleure école avec des programmes en entrepreneuriat et les Université de Sherbrooke et Bishop’s University y font bonne figure; même la ville de Québec a son école d’entrepreneuriat, sans oublier l’École d’entrepreneurship de Beauce qui a récemment célébré son 5e anniversaire.

Ce qui rend Sherbrooke différent est l’énergie qui nourrit la communauté ; une multitude d’animateurs de communauté organisent des événements, des formations, des get-together à l’image des gens qu’ils souhaitent attirer. Entreprendre Sherbrooke est fier de faciliter leur travail en ouvrant des portes, en offrant de l’aide et des idées.

Un vent nouveau souffle sur la communauté d’affaires à Sherbrooke et ça sent bon! Mais cela soulève un défi de taille: comment rallier un réseau de plus en plus vaste, de plus en plus éparse?

De tout pour tout le monde

Les entrepreneurs veulent avoir LA réponse à leur question, au moment opportun; c’est pourquoi on ne peut plus conserver la même formule, année après année, pour répondre à tous. Pourtant, plus que jamais, on voit que les gens ont besoin de se rencontrer pour partager leur expérience.

Et c’est pourquoi on voit émerger de plus en plus de :

  • réseaux d’affaires privés (groupe de gens d’affaires où on doit y être invité par un membre pour participer, souvent avec un frais d’entrée et exclusivité de secteur d’activité, par exemple BNI Dynamique Premium) ;
  • groupes de codéveloppement (rencontres statutaires à même un groupe défini, avec coût d’adhésion annuel et animateur, encore avec exclusivité du secteur d’activité, par exemple le Groupement des chefs d’entreprise) ;
  • associations de gens d’affaires (regroupement offrant à la fois des formations, activités de réseautage et parfois des groupes de codéveloppement, par exemple la Maison régionale de l’industrie, le Centre d’entrepreneurship Dobson-Lagassé et Explore Lennox, récemment lancé) ;
  • clubs d’entrepreneurs étudiants (associations inter-facultés, mentorées par une personnalité d’affaires, organisant des concours et activités de réseautage, par exemple le CERUS) ;
  • événements de type meetup (rencontres informelles mensuelles ou autre fréquence, qui vise le même bassin de gens sans pour autant y avoir exactement les mêmes personnes à chaque mois, par exemple les Startup drinks).

Ces événements s’ajoutent aux traditionnels 5 à 7, galas, déjeuners-conférences et tournois de golf. Les organisateurs de ces événements doivent alors redoubler d’originalité pour attirer autant de participants, année après année, mois après mois.

L’inventaire et la mise en réseau de ces initiatives permet des échanges, des partages d’expérience et de ressources tout en amenant un renouveau.

La communauté d’affaires vit un grand changement, qui amène les animateurs de communauté à “coopétitionner” pour répondre encore mieux aux besoins de leurs membres. D’ailleurs, la notion de “membre” est de plus en plus floue, alors que les gens choisissent parfois, à la carte, l’activité, la ressource, l’idée qui leur convient sur le moment.

Tout entrepreneur et futur entrepreneur est invité à participer activement à la communauté entrepreneuriale de Sherbrooke ; si vous avez une idée, contactez-nous (jplamondon@entreprendresherbrooke.ca) et en attendant, suivez-nous sur Facebook : facebook.com/entreprendresherbrooke