El Amoudi: donnera, donnera pas

La saga de la SAMIR, l’unique raffinerie du Maroc continue non sans rebondissements …

Mohamed El Amoudi, Le “patron’’ saoudien qui détient 67% de la SAMIR, par le biais de son groupe “Corral Petroleum Holding”, a stoppé in-extrémis sa liquidation judiciaire en faisant miroiter 680 millions de dollars.

Bluff ou réalité

Cette offre, pourtant, en rappelle une autre : l’augmentation de capital de 1 million de dollars décidée en octobre 2015 par le Conseil d’administration de la Samir, mais jamais été réalisée. Ces 680 millions de dollars que le magnant s’apprête à injecter sont-ils un nouveau coup de bluff ?

Un décideur, plusieurs protagonistes

En attendant c’est le sort de 1200 personnes qui travaillent d’une façon directe pour la raffinerie et 3000 autres d’une façon indirecte qui se joue. C’est aussi l’avenir de plus de 200 sociétés sous-traitantes qui se décide. Les fonds que s’apprête à injecter le Cheikh pourront-ils remettre la raffinerie sur les rails pour éponger les 40 milliards de dirhams de dettes qu’elle traîne?

Like what you read? Give Karima Wahabi a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.