Mâle Hétéro Cisgenre Blanc : qui domine qui ?
Mathieu Raj SANDANA
4514

Salut Mathieu

d’accord sur pas mal de points ! :)

Cela étant dit, je partage l’avis d’Ondine.
Ta vision du technicien et de la CM est un peu cliché.

Technicien = célibataire = misère affective ?? C’est la CM ou c’est toi qui fait preuve inconsciemment de mépris de classe ? Je ne cherche pas à t’attaquer mais plutôt à nuancer les choses. J’ai la petite trentaine, et si j’observe l’évolution de mes anciens camarades de classe connus en primaire, je peux te dire que tous ceux qui sont “prolétaires” comme tu l’écris sont en couple, ont une maison et déjà un ou deux enfants ! Ils semblent complètement éloignés de la misère ET financière ET affective !!!

En revanche, des bac + 5 qui galèrent, sont célib depuis plusieurs années et désespèrent de trouver LA nana ou LE mec, j’en connais à la pelle. Et pas sûre que la culture du dating “élitiste” que tu mentionnes les rende plus heureux que les “prolos”. Comme l’indique Ondine, il faut arrêter avec l’idée que nana = “j’ai pleiiiin de propositions, je baise quand je veux”. En fait, non… Même si tu es un jolie nana et que t’as des dizaines de prétendants, si t’es du genre un peu fleur bleue à vouloir coucher qu’avec des garçons qui te plaisent, et bien tu peux aussi connaître la solitude et la “misère” sexuelle pendant de très nombreux mois ou quelques années ! Je ne compte plus toutes mes copines très jolies, intelligentes et adorables qui galèrent sexuellement et sentimentalement. C’est peut-être rageant à lire mais oui, les filles galèrent aussi.

Autre point qu’Ondine soulève : la nana est CM. Qui te dit qu’elle vient d’un milieu méga favorisé ? Elle évolue très certainement dans un univers “urbain”, un peu cool, un peu hype, c’est vrai. Mais là encore, dur d’en tirer des conclusions… Evoluer dans ce milieu-là ne garantit en aucun cas d’avoir une vie sexuelle et sentimentale réjouissante. J’évolue précisément dans ces milieux et j’y ai croisé de nombreuses personnes qui, en dépit de leurs 1000 amis fb, de leurs sorties culturelles au top et de leurs soirées très chouettes, se sentent bien seules une fois la nuit tombée. Que les milieus urbains favorisent les possibilités de rencontre, je suis plutôt d’accord. Que ces rencontres débouchent sur qqch qui parvient à calmer les frustrations des uns et des autres, là j’ai de gros doutes !

Je me suis beaucoup interrogée sur cette histoire… Je me suis demandé comment j’aurais réagi si j’avais été à la place de la fille. Le sms ne m’aurait pas plu du tout. Je ne l’aurais pas vécu comme du harcèlement mais comme une intrusion. (Par contre, je ne pense pas que j’aurais contacté Orange). Tu as raison quand tu évoques les deux univers sociaux très différents. Dans la tête de la nana, le technicien est un technicien, il vient, il fait son truc, il repart. Elle n’attend rien de lui. Juste qu’il fasse son boulot et qu’il se barre rapidement. Ca a dû la choquer ce SMS. Que ce type “sans importance” pour elle se remanifeste par SMS a dû lui donner une sensation de “perte de contrôle”. Il sort du cadre. Ca m’aurait mise très mal à l’aise ce message. Je me serais dit “mais d’où ça sort ???”. Le contexte ne s’y prête pas du tout en fait. 1) c’est hyper soulant de devoir poireauter chez soi pour attendre des techniciens 2) en tant que nana, je surkiffe pas non plus de devoir faire la conversation avec deux mecs CHEZ moi que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam (et pourtant je suis très sociable) 3) je suis bien contente quand ils sont repartis 4) la conclusion des 3 premiers points en fait : plus envie d’entendre parler du type après !!! Je crois que c’est ça aussi qui a dû la souler.

Concernant les compliments… Moi je les apprécie beaucoup, mais quand ils viennent de mes proches. De mon copain, de mes ami(e)s, de mes parents ! Comme tu le dis, il y a qqch de désespéré dans le geste du type. En fait, et là ça rejoint peut-être ce que tu dis, on repère bien une “inadéquation” entre deux univers sociaux très différents. Ce qui sonne pour lui comme un compliment n’a pas dû être interprété comme tel par la nana. Si elle a un bagage intello/culturel conséquent (je ne connais pas son parcours scolaire !), alors elle a dû juger ce compliment déplacé, primaire… Et là, c’est bien aussi la perception et les attentes hommes/femmes qui reflètent d’une certaine manière les différences de milieu. Pour le type, le fait qu’il trouve la nana “jolie” justifie un SMS. Pour la nana, évidemment, ce n’est pas suffisant. Il y avait une discussion sur ce sujet sur un article paru sur rue89 il y a quelques jours. Un mec (doctorant) défendait la nana. D’autres types (qui semblaient moins intello) soutenaient le gars avec cet argument unique “oui ms si elle lui plaisait ??? t’aurais fait quoi à sa place ???”. Et le doctorant de répondre “Le coup de foudre après 5 minutes passées à parler de fibre optique ?? Heuu… Désolé ça m’est jamais arrivé….”. Je comprends tout à fait ce qu’il veut dire. Pour lui, comme pour moi et sûrement comme pr la CM, le “t’es zoliiiiii(e)” ça suffit juste PAS DU TOUT à “voler” un numéro et à s’en servir pour balancer un “compliment” tellement impersonnel… Pour les mecs en revanche qui semblaient plus “primaires”/moins intellos, c’était suffisant ! J’imagine que le doctorant en question connait bien les femmes, a eu plusieurs relations longues à son actif, est peut-être en couple, et sûrement avec des nanas elles-mêmes intellos. D’où son désarroi face à l’attitude du type/des types et son parti pris pour la CM.

Bref. Je suis en tout cas hyper d’accord avec toi sur les problèmes de représentation du “masculin” qui font des dégats énormes dans la société. A nous d’encourager la libération de la parole masculine et d’en sublimer la sensibilité. (J’évolue dans l’audiovisuel et je travaille énormément là-dessus).

Show your support

Clapping shows how much you appreciated June ’s story.